Search
lundi 22 oct 2018
  • :
  • :

Remiremont – Deux magasins vendus aux enchères vendredi 30 mars 2018

image_pdfimage_print

Vendredi 30 mars 2018, les contenus de deux nouveaux magasins du centre-ville seront vendus aux enchères.

D’abord à 14 heures 30 au 4 rue des Prêtres, la SARL Les Trésors d’Elerinna, vêtements enfant, accessoires et jouets d’occasion, ouverte le 27 février 2017 et et placés en liquidation le 9 mars 2018. Lire le catalogue de la vente en cliquant ici.

379109_451904241517849_1299110419_n

Ensuite à 16 heures 00, Divoux Buro, matériel de bureau et papeterie, au 34 boulevard Thiers, ouvert le 5 janvier 2017 et placé en liquidation le 25 février 2018. Lire le catalogue de la vente en cliquant ici.

téléchargement




14 réactions sur “Remiremont – Deux magasins vendus aux enchères vendredi 30 mars 2018

  1. pauvre petit commerce

    1 an d’ouverture , là ça va, vous pourrez récupérer votre chômage si vous avez été salarié avt ;d’autres qui ont travaillé plus de 15 ans à leur compte n’ont pas eu cette chance .Les lois sont très mal faites plus tu bosses à ton compte plus tu perds tes droits. Toutes ces liquidations montre bien la difficulté entre toute cette concurrence .

    répondre
  2. Michelle

    Certainement beaucoup de charges pour boucher les trous des nantis de la SNCF et autres régimes spéciaux très favorisés. Ça va très mal pour vous artisans et entrepreneurs qui travaillez dur, mais aussi pour beaucoup d’ouvriers qui devront travailler jusqu’à l’épuisement total avant de croire à une retraite inaccessible. Vos caisses de retraite sont rognées par une certaine catégorie.
    Bien cordialement.

    répondre
  3. jmv

    Je m’étais permit de suggérer il y quelques semaines de supprimer les horodateurs en centre ville et de les remplacer par un regime ( strict ) de stationnement sous disque bleu.
    C’est peut être un début de solution en réponse à cette hécatombe

    répondre
    1. pauvre petit commerce

      jmv je ne crois pas aux miracles ,mais ces boutiques vu leur emplacement n’ont pas vraiment fait une étude de marché avt de s’installer ,vu ce qu’il y a à l’extérieur de remiremont franchement ceux qui leur on dit c’est super réalisé votre rêve , ce n’est pas eux qui se retrouve devant le juge au tribunal arrêtons de faire croire aux gens des choses qui sont fausses .Ce ne sont pas les conseillers les payeurs .beaucoup s’imaginent que les clients arrivent, que la clientèle est fidèle non non la clientèle est très difficile, très critiques, très au courant de tout , veulent tout et rien, et ce n’est pas avec des chiffres approximatifs que l’on a forcément ce que nous attendons .Au début ils viennent par curiosité et ensuite on voit .Mais les charges,loyers et les remboursements eux tombent chaque mois .

      répondre
      1. jmv

        Je n’ai jamais prétendu que ma suggestion est l’unique solution au problème.
        C’est simplement et indiscutablement quelque chose qui incitera davantage le consommateur à aller faire ses achats en centre ville.

        répondre
  4. pauvre petit commerce

    jmv je ne crois pas aux miracles ,mais ces boutiques vu leur emplacement n’ont pas vraiment fait une étude de marché avt de s’installer ,vu ce qu’il y a à l’extérieur de remiremont franchement ceux qui leur on dit c’est super réalisé votre rêve , ce n’est pas eux qui se retrouve devant le juge au tribunal arrêtons de faire croire aux gens des choses qui sont fausses .Ce ne sont pas les conseillers les payeurs .beaucoup s’imaginent que les clients arrivent, que la clientèle est fidèle non non la clientèle est très difficile, très critiques, très au courant de tout , veulent tout et rien, et ce n’est pas avec des chiffres approximatifs que l’on a forcément ce que nous attendons .Au début ils viennent par curiosité et ensuite on voit .Mais les charges,loyers et les remboursements eux tombent chaque mois .

    répondre
  5. Gaël

    Vous parlez de charges …Pourtant l’ Etat est pourtant généreux …. il faut bien financer certaines actions….

    Connaissez-vous l’ AME :

    aide médicale de l’État (AME), un dispositif permettant aux étrangers en situation irrégulière de bénéficier d’un accès aux soins. En 2018, les contribuables débourseront près de 900 millions pour plus de 300 000 bénéficiaires.

    Je n’invente rien ; la source : Commission des finances du Sénat, projet de loi de finances pour 2017 – Mission « Santé » / voici le lien https://www.senat.fr/commission/fin/pjlf2017/np/np25/np254.html

    Cliquer sur le lien pour trouver le tableau du sénat …

    Voilà un fait, entres autres.

    Je tiens à préciser que je ne vote pas les extrêmes, je ne suis pas facho, je m’intéresse juste à l’économie de mon pays.
    Je suis un travailleur comme vous qui paie ses cotisations et ses impôts…

    Regarder votre bulletin de paie, faites la somme charges salariale et patronale…

    (coût de la CMU : 6 milliards par an,
    coût du RSA : 10 milliards par an… )

    Solidairement vôtre, G

    répondre
    1. sylvie

      on déroule le tapis rouge pour ces étrangers formations emplois …..et certains qui ont cotisé durant de longues années ne font pas partie de ces lois pour la reconversion ,aide au retour à l’emploi et pourtant ils en ont donné du fric mais pour les autres pas pour eux quand ils sont dans la mrde .

      répondre
  6. ED

    Un petit calcul simple: 3.5 millions de chômeurs, 2. 5 millions de bénéficiaires du RSA et 500 000 offres d’emplois .
    En simplifiant , il y aura toujours au moins 5 millions de personnes en FRANCE qui bénéficierons de prestations sociales.Celà s’appelle la solidarité nationale.
    Attention , je lance ces chiffres bruts,je ne fais pas le procès des bénéficiaires !

    répondre
  7. Paul

    leCCI soutient aide pour la création , mais elle devrait aussi soutenir quand vous êtes passé par la case liquidation , vous ne faites plus partie de ce monde mais un soutien , un suivi pourrait aussi faire partie de ce système .Il y a des tribunaux en France qui ont des personnes qui suivent les gens qui sortent pour la plupart anéantis du tribunal après l’annonce de la fin de leurs entreprises .Comme on dit beaucoup de monde aux inaugurations mais plus personne à la liquidation .

    répondre
  8. Philippe

    Et que dire de ces migrants qui occupent depuis des mois une aile complète d’un hôtel situé en plein centre ville, que l’on nourrit bien entendu et dont on s’occupe très bien pour les loisirs et le suivi de leur vie quotidienne… C’est encore autre chose que les bénéficiaires du RSA, mais cela tout est « muré » sous silence. Espérant que mon commentaire qui reflète une véritable actualité sur la ville ne passera pas à la trappe… Merci !

    répondre
  9. G2b

    Arrêtez avec les migrants et les cas sociaux. Quand une boite tourne mal, c est toujours la faute des autres. On ne s improvise pas commerçant, les 2 cas en sont la preuve : les premières des rêveuses en plein amateurisme, le second un habitué des dépôts de bilan…

    répondre
    1. lili

      G2B ne vous en faites pas il n’y a pas que des novices dans ces liquidations,on peut simplement démontrer que le suivi après une liquidation est complètement oublié .plus facile pour un rsa d’avoir une formation qu’une personne qui ne passe pas par la case pole emploi ,Rsa

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.