Search
mardi 23 oct 2018
  • :
  • :

Ventron – Ski alpin : Elise Pellegrin et Sébastien Andres beaux vainqueurs du Prix Décobois

image_pdfimage_print
 28423886_1004210223076281_1213508300584075584_o

Photographies : Jean-Jacques Luttenbacher.

Sébastien Andres et Elise Pellegrin sont venus booster un slalom de division 2 samedi à Ventron, qu’ils ont naturellement surclassé, pour le bonheur de… leurs concurrents.

Une généreuse dotation du sponsor a permis de réunir deux têtes d’affiche, samedi à Ventron, lors du Prix Décobois, alors qu’il comptait pour la coupe régionale de division 2. Sébastien Andres rentrait des championnats du Monde citadins auréolé de sa médaille d’argent dans le slalom (lire par ailleurs) et Elise Pellegrin revenait de ses deuxièmes Jeux Olympiques sous les couleurs de l’ile de Malte.

“On leur dit merci d’être parmi nous aujourd’hui. Grâce à eux, nous coureurs régionaux vont engranger des points” se réjouissaient les organisateurs de l’US Ventron. En effet, la participation de ces deux pointures a dopé la pénalité de la course et par ricochet la performance des concurrents, plus anonymes, engagés sur ce slalom spécial.

Sébastien Andres.

Sébastien Andres.

Les deux vedettes du jour ont naturellement surclassé l’opposition sur une piste de la Capatte que Sébastien Andres apprécie plus particulièrement. “Je l’aime bien car elle est exigeante. Il y a de la pente, des mouvements de terrains et des dévers. ça me plait bien même si ce slalom, tracé sur le bas de la piste, était un peu court. Ce n’était pas totalement évident car si le fond était dur, on skiait sur la neige fraiche”.

A l’arrivée, le dégât se chiffre à 4 secondes 80 sur son dauphin Marvin Hocquaux  (AS Gérardmer) qui n’est autre que l’entraineur et le compagnon d’Elise Pellegrin. Florian Gras (SC Ballon) complète le podium des U18 aux masters à 6 secondes 08. Mais le troisième temps du scratch est signé par Robin Gross (SCV Wesserling), le vainqueur de la course des U16, à 5 secondes 40 de Sébastien Andres. Une catégorie des U16 où Robin Goss devance son camarade de club Baptiste Jacquat à 1 seconde 33 et Baptiste Huser (Skieurs du Tanet), relégué à 6 secondes 33.

Elise Pellegrin.

Elise Pellegrin.

Chez les féminines, Elise Pellegrin a “retrouvé avec plaisir des amis et des gens que je connais. ça fait plaisir de revenir sur les pistes de ses débuts”. A PyeongChang, elle est sortie lors de la première manche du géant avant de prendre la 50e place du slalom spécial, à 25 secondes de la Suédoise Frida Hansdotter, la nouvelle championne olympique.

Comme son frère Marvin, Margot Hocquaux (AS Gérardmer) enlève la deuxième place de ce Prix Décobois à 6 secondes 50 d’Elise Pellegrin et devant Agathe Dieffenbacher (SC Ballon-d’Alsace) 3e à 9 secondes 27. Emma Grassler (SCV Thann) était un peule en U16.

Seule ombre au tableau, ce slalom a réuni un petit peloton de 43 hommes et 18 femmes. A sa décharge, il se situait sur le week-end intermédiaire des vacances scolaires.

David Jeangeorges.

Mondiaux citadins : Andres vice-champion en slalom !

Sébastien Andres est rentré des championnats du Monde citadins de Sankt-Anton, en Autriche, avec le sourire jusqu’aux oreilles. Il n’avait jamais fait si bonne figure lors de cette échéance que sur la neige de la station autrichienne. “Je suis monté en puissance tout au long de la semaine” se félicite le leader du SCV Wesserling. 22e en super-géant, 14e en descente, 10e en slalom géant, il a conclu sa semaine en apothéose, vendredi, en devenant vice-champion du monde des citadins en slalom spécial, à 1 seconde 13 de l’Autrichien Christian Borgnaes. Malgré, sur chaque course, des dossards élevés.

“Je prends 56 points FIS en descente alors qu’on en fait pas dans les Vosges. Je suis 10e en géant à 50 points où j’avais fait, au mieux, 20e jusqu’à présent. Dans le slalom, je suis 5e à huit dixièmes en première manche. Je vais mieux en deuxième manche en produisant un très bon ski qui me permet d’arracher la deuxième place, à 39 points” confie le jeune homme, 20 ans, de Mollau.”Je m’étais surtout préparé pour le slalom mais j’avais suivi aussi des entraînements en vitesse”.

Il lui reste à présent à conclure en beauté lors des championnats de France les 24 et 25 mars prochains à Châtel. “Je participerai au slalom, au super-géant et à la descente avec l’ambition de rentrer dans les 30 de la première manche pour prendre le départ de la deuxième. En slalom, ce serait bien car ça reste les championnats de France, il y a du monde et finir dans les 30, ça veut dire quelque chose”.

Pour conserver le rythme, Sébastien Andres s’alignera sur les ultimes courses du Grand-Prix Crédit Mutuel dans le massif vosgien “voire sur quelques courses FIS si j’ai le temps”.

D.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.