Search
mardi 13 nov 2018
  • :
  • :

Emmanuel Macron lance les consultations citoyennes à Epinal

image_pdfimage_print

41

C’est Epinal qu’Emmanuel Macron a choisi pour lancer les consultations citoyennes ce mardi 17 avril 2018 en soirée, comme il en avait pris l’engagement durant sa campagne. Devant 300 personnes réunies au Centre des congrès, sa volonté « n’est pas d’expliquer l’Europe mais d’associer la population à ce que l’on veut faire de l’Europe ».

Le chef de l’Etat s’est plu à rappeler que durant son adolescence, il avait en 1992 suivi le débat entre François Mitterrand, le président de la République de l’époque, et Philippe Séguin, le prédécesseur de Michel Heinrich à la mairie d’Epinal : « La France avait suivi un grand débat sur l’Europe ce soir-là ».

A l’issue d’un propos liminaire de dix minutes, Emmanuel Macron a ensuite échangé avec le public présent. Celui-ci était composé des 300 premières personnes à s’être inscrites sur le site dédié de l’Elysée, avec des Marcheurs, des anonymes et des chefs d’entreprise.

Deuxième invité de la soirée à poser une question, Thibaut Leduc, le patron de la station de ski de Ventron, a interpellé le Président de la République à propos des banques et du financement des projets par la Banque centrale européenne (BCE). Thibaut Leduc a rappelé à son interlocuteur qu’il était déjà venu dans les Vosges, à Ventron il y a une vingtaine d’années, avec une promotion de l’ENA.

« Il est essentiel d’arrimer à nous la Turquie » a notamment estimé Emmanuel Macron « mais je ne suis pas favorable à un élargissement sans une recomposition avec les 27 actuels ». Pour la première de ses trois journées dans les Vosges, il était accompagné de Nathalie Loiseau, ministre des Affaires européennes.

Ce mercredi 18 avril 2018, il sera accompagné de Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, et de Julien Denormandie, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Cohésion des territoires. La revitalisation des villes moyennes est un enjeu déterminant pour le Président, et cela depuis sa campagne présidentielle. Il s’agit en effet de libérer les territoires de sorte à les encrer de façon efficace et pérenne dans la mondialisation. A l’occasion de ce déplacement, deux axes seront développés : d’une part le soutien fort aux ruralités en difficultés par le gouvernement et les réformes engagées et d’autres part l’accompagnement des ruralités actives.

A ce titre, le chef de l’Etat se rendra à Saint-Dié-des-Vosges (de 10 heures 00 à 12 heures 00), une « ville moyenne » où les enjeux de réindustrialisation et redynamisation sont prégnants puis il se rendra à la scierie Mougenot de Saulxures-sur-Moselotte à 15 heures 00 et ensuite dans la commune des Voivres où la filière bois développe de nouveaux modèles de développement.

David Jeangeorges.

Photographies : Claude Noël.




5 réactions sur “Emmanuel Macron lance les consultations citoyennes à Epinal

  1. duclo

    le compte rendu du journaleux est faux concernant les 300 invités..J’étais invité par l’ELYSEE ,et je fais partie des quelques 150 personnes qui n’ont pu entrer dans la salle et à qui on a proposé de voir sur grand écran ce qui se passait dans la salle voisine.
    Peut on poser des questions à travers les murs?
    Comment peut on gouverner la France quand on n’est pas fichu d’organiser une réunion à Epinal?
    Les non admis se sont déplacés en voiture ont pollué !! Bravo pour l’incompétence.

    répondre
  2. lucien

    Mr LEDUC haaaaaaa les banques c’est sur que vu votre gros projet ….mais vous n’avez pas trop à vous plaindre jusque là, vous avez eu pas mal de soutien ; il y a d’autres petites entreprises qui avec un dépassement de découvert autorisé si petit par rapport à certains qui ont des gouffres, la sentence a été catastrophique car beaucoup sont en liquidation; un couperet difficile à encaisser .Mais au lieu de vendre de tout et rien les banques devraient un peu changer et faire leur rôle de banques .,les petits payent bien chers les comptes dans le rouge exorbitant de beaucoup d’entreprises ;la loi du plus fort ,une loterie mais derrière des années de sacrifices , de beaucoup d’heures et finalement peu de reconnaissance .’Mais plusieurs petits font la vie de nos villages et petites villes nous sommes un tout et on voit le résultat aujourd’hui un monde rural agonisant .

    répondre
  3. solexine pour grimper toutes les belles collines.

    Il ferait mieux de redonner le pouvoir au peuple Français en organisant comme en suisse des votations.
    On n’en n’a rien à battre de ses  »consultations citoyennes  » qui ne sont qu’un jeu de mistoufles pour enfumer le bas peuple.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.