Search
dimanche 21 oct 2018
  • :
  • :

Remiremont – « Textiles » et naturistes vont désormais cohabiter au plan d’eau

image_pdfimage_print

Le maire de Remiremont a été clair et ferme sur le sujet. Il ne veut pas d’un camp de naturistes au fort du Parmont. Pour autant, ces derniers ne sont pas disposés à désarmer. Ils veulent désormais leur part d’occupation du plan d’eau et mobilisent leurs réseaux pour arriver à leurs fins.

Dans un premier temps, ils réclamaient de pouvoir occuper l’espace lors des jours pairs, les jours impairs restant dévolus aux « textiles ». Mais l’idée est tombée à l’eau devant l’inéquité d’une telle alternance en terme d’ensoleillement, pour le moins aléatoire dans les Vosges.

Finalement, on va tout droit vers une répartition quotidienne des lieux en deux secteurs, l’un pour les « textiles », l’autre pour les naturistes. A priori, ce partage des eaux et de la plage devait entrer en vigueur dès cet été. Mais un recours des « textiles » devant la justice administrative est naturellement possible. Affaire à suivre…

smallit




11 réactions sur “Remiremont – « Textiles » et naturistes vont désormais cohabiter au plan d’eau

  1. max

    décidément …..après les restaurants a poil , les campings , les plages ….c’est notre plan d’eau qui est soumis au partage avec les naturistes en manque de ……………….je ne sais quoi ???
    Ce serait une première dans les Vosges sur un plan d’eau , sauf si je me trompe. Pourquoi ne pas envisager cela sur un plan d’eau privé ???

    Je pense que cela va faire couler beaucoup d’encre et c’est le début de débats très animés a Remiremont A Suivre………….

    répondre
  2. Philippe

    Gardons en mémoire que les Vosges sont avant tout « Une terre textile » ainsi que le revendique le slogan… Cependant, il est bon de rappeler que le Plan d’Eau romarimontain a besoin de renouvellement d’attractivité. La pêche aux idées reste par conséquent ouverte.

    répondre
  3. Charles

    En espérant un poisson d avril.

    Autrement ça craint vraiment.

    Ce pays se dégrade de plus en plus sur fond « d’égalité ».

    Vive la dictature démocratique.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.