Search
dimanche 22 avr 2018
  • :
  • :

Route des Crêtes – La station de localisation des balises de détresses inaugurée

image_pdfimage_print

IMG_2763

François Vannson, Président du Conseil départemental et Pierre Ory, Préfet des Vosges, ont inauguré la première station de localisation des balises de détresses ce mardi 3 avril 2018 au Chalet de secours du Chitelet, sur la Route des Crêtes, en direction du Markstein.

Le Conseil départemental propriétaire du chalet du Chitelet a notamment donné son accord pour accueillir la première station réceptrice en Europe pour la sécurisation des randonneurs dans un massif montagneux et signe ainsi la première convention européenne pour son exploitation avec la Sécurité Civile. De plus, le récepteur de balise de détresse est entièrement financé par le Conseil départemental.

Ce système de géolocalisation permet de retrouver des promeneurs en cas de problème (chute dans un sentier, ou autre problème de santé). Les balises de détresses détectent les randonneurs avec une précision de 10 m pour une couverture 50 km et rapidement (2-3 mns) grâce au centre de supervision situé à Anould.

La maintenance et les astreintes liées à ce service de sécurité seront assurées par l’Association départementale des radio-transmetteurs au Service de la Sécurité Civile (ADRASEC), présidée par Philippe Derexel.

Les randonneurs pourront se procurer les balises individuelles dans les offices de tourisme.




6 réactions sur “Route des Crêtes – La station de localisation des balises de détresses inaugurée

  1. le petit rapporteur

    très bon initiative que de financer du matériel au service de la sécurité, BRAVO !
    Cela ne doit pas empêcher la prudence par les randonneurs et skieurs (de tous âges) et peut-être que beaucoup plus maintenant vont enfin penser à investir dans une balise qui leurs sera bien plus sécurisante que le dernier équipement hors de prix à la mode …

    répondre
  2. elleestgaréeoulavoiture

    Le randonneur occasionnel qui arrive aux trois fours pour faire sa petite balade n’aura surement pas la l’idée de passer par un OT .
    Il serait bien que certains commerçants situés sur les crêtes puissent aussi proposer ce service ( auberges, brasseries,.. )

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *