Search
vendredi 14 déc 2018
  • :
  • :

Saulxures-sur-Moselotte – Le maire Denise Stappiglia interdit strictement la baignade au lac de la Moselotte jusqu’au 6 juillet 2018 Dans un arrêté municipal du 26 avril 2018.

image_pdfimage_print
Denise Stappiglia, le maire de Saulxures-sur-Moselotte, crée une situation inédiate dans les Vosges. Photographie d'archives.

Denise Stappiglia, le maire de Saulxures-sur-Moselotte. Photographie d’archives.

Dans un arrêté municipal du 26 avril 2018, Denise Stappiglia considère qu’il « est indispensable de réglementer la baignade sur la portion aménagée en plage du plan d’eau de la base de loisirs ». C’est pourquoi le maire de Saulxures-sur-Moselotte a décidé que « la baignade est STRICTEMENT INTERDITE  à compter du 26 avril 2018 au plan d’eau de Saulxures-sur-Moselotte, Route des Amias ». L’arrêté précise que “la baignade sera autorisée et surveillée qu’à partir du samedi 7 juillet 2018 au dimanche 26 août 2018 sur la partie Est aménagée du plan d’eau”.

En attendant le 7 juillet 2018, donc dans plus de deux mois, il va sans dire que “toutes infractions aux dispositions du présent arrêté seront constatées et poursuivies conformément aux dispositions réglementaires en vigueur” ajoute le texte dudit arrêté municipal. Parallèlement, des panneaux annonçant « baignade à vos risques et périls” ont fleuri ici et là au lac de la Moselotte.

Pour l’anecdote, l’en-tête de cet arrêté municipal situe la commune de Saulxures-sur-Moselotte dans le canton de Saulxures-sur-Moselotte alors que la commune fait partie du canton de La Bresse depuis plus de trois ans, précisément le 22 mars 2015

Nos lecteurs retrouveront l’arrêté municipal du 26 avril 2018 dans son intégralité ci dessous.

P1060528

P1060528

P1060522

P1060528

 




16 réactions sur “Saulxures-sur-Moselotte – Le maire Denise Stappiglia interdit strictement la baignade au lac de la Moselotte jusqu’au 6 juillet 2018

  1. Moi

    Le temps de mettre en place un arrêté on aurait pu utiliser ce temps pour faire le règlement manquant ! Encore faut il avoir le sens des priorités !

    répondre
  2. Un pêcheur

    Très bonne décision de Madame le Maire.

    Les pêcheurs que nous sommes pourront par conséquent continuer à s’adonner à la pêche en toute tranquillité.

    Je rappelle que la pêche à la mouche est ouverte jusqu’au 3 juin 2018.

    répondre
  3. jojo

    decidement ,cette municipalité a tout compris , interdire la baignade en mai et juin quand il fait beau et ne l’autoriser que quand l’entrée sera payante , bravo Mme le Maire.

    répondre
  4. Un autre

    Si je comprends bien, si nous avons le beau temps, si je suis touriste, si je paie mon emplacement, je n’ai pas le droit de me baigner…
    si je paie mes impôts à Saulxures-sur-Moselotte, je n’ai pas le droit de me baigner…
    Mais bien évidemment si je suis pêcheur, ouf je peux pêcher.
    Quand on se retrouve premier magistrat d’une commune, quand j’ai la chance d’avoir un plan d’eau qui a du succès, j’evite ce genre de décision arbitraire et autoritaire…

    répondre
  5. Saulxuron

    Pour votre information, ce même 26 avril, le maire a inauguré en grandes pompes la nouvelle salle de restauration : elle y avait invité de nombreuses personnes. Toutes les personnes qu’elle avait invitées ont applaudi ses propos. Bravo Madame le Maire pour cette nouvelle réalisation et pour l’invitation.

    répondre
  6. froissard

    La base de loisirs de la Moselotte est incontestablement une belle réalisation .les nouveaux équipements , dont la salle de restaurant, vont renforcer sa notoriété C’est la fierté des SAULXURONS .Faut-il interdire la baignade ,avant le 7 juillet ? La Municipalité a mis en œuvre le principe de précaution, pour dégager sa responsabilité en cas d’accident ( baignade non surveillée – à vos risques et périls  » le temps trop incertain dans notre région ,ne permet pas -évidemment- de recruter, pour mai et juin, une équipe de surveillants de baignade et maitres nageurs. Cela aurait un coût , donc une dépense à financer ..Comment ? vous l’aurez deviné . En prenant cette mesure d’interdiction de la baignade, Mme Le Maire a pris une décision équilibrée , pour préserver la sécurité de tous avant tous . Si d’autres considérations, qui nous échappent ont motivé cette décisionn, on retiendra la sécurité, ce que l’on ne saurait reprocher à l’autorité municipale, au nom de ses pouvoirs de police

    répondre
  7. le petit rapporteur

    bande de rigolos !
    encore une fois quand on sait pas … on critique pas ! mais c’est vrai que le sport national du Francais moyen c’est de gueuler sans savoir ou sans comprendre. La baignade est interdite comme partout ailleurs pour un probléme de responsabilité, tant que ce n’est pas la période estivale il n’y a pas de surveillance et par conséquent la responsabilité de la commune est directement engagé en cas du moindre probléme. Tous les ans et sur tous les plans d’eau c’est comme ça , cette année la mairie a simplement jugé bon de le rappeler de manière un peu plus ferme car il y a toujours des abrutis qui adorent passer outre les lois !
    Et laissez tranquille les pécheurs ils n’y sont pour rien …

    répondre
  8. Ysengrin

    Avec un centre ville qui se désertifie au niveau des commerces, c’est une bonne décision pour inciter les touristes qui viennent hors saison à ne pas revenir… et ainsi continuer à faire mourrir le village à petit feu..
    Interdire c’est facile, investir beaucoup moins.. kil est loin le temps des promesses électorales..

    répondre
  9. collet jean luc

    je crois que madame le maire devrait quitter son poste ca c est vraiment abuser peut etre veux t elle que des personnes ce baigne en riviere ca qui est tres dangereux merci d ouvrir avant un ancien habitant de jarmenil merci

    répondre
  10. le petit rapporteur

    j’imagine que tous ces gens qui crient  » scandale et abus de pouvoir  » sur cette interdiction crieraient également  » assassins et inconscient  » si par malheur un enfant serait retrouvé noyé dans ce plan d’eau !
    Je ne suis pas pêcheur ni Saulxurons et pas proche non plus de la couleur politique de cette Municipalité mais pourtant je comprends et respecte cette décision.
    Maintenant, pour tous les contestataires.. rien ne vous empêche matériellement de vous baigner .. assumez vos propos et allez jusqu’au bout de cette contestation , ayez du courage… toujours beaucoup de monde derrière un clavier mais juste derrière un clavier !!

    répondre
  11. froissard

    Cette réglementation est difficilement compréhensible et donne lieu à de nombreuses interprétations Il faut comprendre selon les termes de l’arrêté municipal :la baignade est strictement interdite -entendez :absolument -totalement- formellement interdite – on ne peut être plus précis ) Ceux qui braveraient l’interdiction , sont prévenus que la baignade est actuellement sans surveillance jusqu’au 7 juillet et aux risques et périls des contrevenants .la commune en prenant cette double précaution sécuritaire, entend dégager sa responsabilité, en cas d’accident grave . Nous avons le choix de prendre le risque d’une noyade ou de passer sous les fourches caudines de la police de la base de loisirs, qui vous invitera à sortir de l’eau. et à vous rhabiller .Un accident serait toujours préjudiciable, pour la notoriété de la base de loisirs, qui fait notre fierté et dont il certain que le plus grand nombre d’entre nous, ne voudrait pas voir son image sali, à la fois par de mauvais comportements et des négligences des autorités .Mme Le Maire a pris la décision qu’elle jugeait être la meilleure .Ne lui en faisons pas le reproche

    répondre
  12. Roland

    Vous êtes tous des beaux rigolos.
    Vous n’avez pas compris que le maire a parfaitement raison de se protéger en tant que maire et donc premier responsable d’un équipement municipal.
    Donc, dites-vous bien tous que vous pourrez commenter tant que vous voulez, il n’y a que la responsabilité du maire qui sera recherchée en cas d’accident ou de noyade en dehors de la baignade surveillée.

    répondre
  13. et alors

    Je propose que la circulation soit interdite dans la rue du Général de Gaulle. Un accident pouvant s’y produire, il vaut mieux prendre ses précautions.
    Pour être totalement rassurés, tous les saulxurons sont appelés à rester dans leur lit.

    répondre
  14. Un jeune quadra

    Petite réponse à nos soixante-huitards plutôt moralisateurs.
    Où sont passées vos espérances de liberté et de propositions innovantes ? La mise en place d’un tel arrêté ne peut en aucun cas être regardé comme une réponse adaptée ; elle est même contestable pour plusieurs raisons.
    1-Tout d’abord, un arrêté réglementaire doit être motivé, surtout pour une interdiction quasi-générale. Ce qui n’est pas le cas puisqu’il ne vise aucun danger particulier. Réglementer ne veut pas dire interdire ! !
    2-Ensuite, je rappelle que les baignades aménagées sont régies par l’instruction n° NOR INT/K/09/00112/C. Le maire réglemente l’utilisation des aménagements réalisés pour la pratique de ces activités. Il détermine des périodes de surveillance. Hors des zones et des périodes ainsi définies, les baignades et activités nautiques sont pratiquées aux risques et périls des intéressés. Alors pourquoi allez au-delà en interdisant catégoriquement la nage ? Heureusement que les maires de Gérardmer et de Xonrupt (notamment depuis les derniers aménagements) n’ont pas pris de tels arrêtés !!
    3-Enfin, je pense que Saulxures et tous les habitants de la Haute-Moselotte ont la chance d’avoir un tel équipement sur leur territoire. A quoi ça sert d’aménager un si joli lac, si on ne peut pas y nager en dehors de juillet-août ? C’est un atout touristique indéniable et un exutoire après le travail (il suffit de venir à 19h par une soirée de beau temps pour voir le nombre de familles avec le pique nique tout en piquant une tête avant ou après le repas).
    La gestion d’un lieu public est toujours très compliqué, mais il faut composer et adapter les situations. Interdire systématiquement n’est pas règlementer et encore moins gérer. Un bon gestionnaire doit toujours rechercher des solutions consensuelles et alternatives.
    Pensons à nos jeunes qui ont trouvés en ce lac un lieu de rencontre et de détente. Adultes que nous sommes, nous devons leur trouver des réponses adaptées et en aucun leur apporter des refus catégoriques. Pourquoi ne pas prendre un nouvel arrêté municipal interdisant la circulation des VTT sur les chemins forestiers au vu des risques de chutes ou encore le survol du territoire par des parapentistes !!
    Le bon sens ne fait jamais de mal !!
    Je pense que Mme le Maire saura faire preuve de bon sens et qu’elle reviendra à l’ancien arrêté qui règlementait la zone de pêche jusqu’à 19h et autorisait les baignades en soirée et en matinée. Avec de la place pour tous, les choses vont toujours mieux.
    Un papa de jeunes ados qui profitent très régulièrement de ce magnifique espace.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.