Search
dimanche 18 nov 2018
  • :
  • :

Semaine européenne de la vaccination du 23 au 29 avril 2018 Mieux comprendre les vaccinations obligatoires du nourrisson

image_pdfimage_print

1La Semaine européenne de la vaccination constitue un temps fort pour rappeler les bénéfices des vaccinations. Coordonnée en France par le ministère chargé de la santé et Santé publique France, elle est mise en oeuvre dans les régions par les agences régionales de santé. Dans le contexte d’élargissement des vaccinations obligatoires du nourrisson, les pouvoirs publics et leurs partenaires sont pleinement mobilisés avec les professionnels de santé et de la petite enfance pour répondre aux interrogations de la population. Cette année, le thème est celui des vaccinations du nourrisson. Pour faire vivre l’événement, l’ARS Grand Est et les acteurs de la vaccination organisent des actions à destination du grand public, des professionnels de santé et de la petite enfance.

La Semaine européenne de la vaccination, le rendez-vous incontournable pour parler des vaccinations du nourrisson.

L’ARS Grand Est organise cette année dans sa région la Semaine européenne de la vaccination qui se déroulera du 23 au 29 avril 2018. En France, le thème cette année est la vaccination du nourrisson. De nombreuses actions pour sensibiliser et informer la population seront déployées en région (calendrier des actions). En première ligne pour répondre aux interrogations des parents, les professionnels de santé et de la petite enfance sont des relais essentiels pour rappeler que les vaccinations protègent la santé des enfants. C’est pourquoi l’ARS met à disposition des outils d’informations pédagogiques pour accompagner les professionnels dans leur pratique.

Une couverture vaccinale du nourrisson insuffisante contre la rougeole et les infections à méningocoque C.

En région Grand Est en 2017, les couvertures vaccinales du nourrisson sont élevées pour les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite (DTP), la coqueluche et l’Haemophilus influenzae b. En revanche, elles sont insuffisantes pour certaines vaccinations. Ainsi, les couvertures vaccinales à l’âge de 2 ans pour la vaccination contre la rougeole, les oreillons et la rubéole (ROR) et le méningocoque C sont respectivement de 81 % (2 doses) en 2016 et 73 % en 2017. L’épidémie de rougeole qui touche la France depuis novembre 2017 rappelle ainsi combien une couverture vaccinale de 95 % à 2 ans pour les deux doses de vaccin est nécessaire pour interrompre la circulation du virus. Ce défaut de couverture vaccinale explique les foyers épidémiques de rougeole auxquels notre région a dû faire face en 2015 en Alsace, avec plus de 230 cas recensés, ou encore en 2017, avec près de 70 cas recensés en Moselle et 12 cas dans le Bas Rhin. En comparaison, seul 12 cas ont été déclarés dans notre région pour toute l’année 2016 alors que depuis novembre 2017, 20 cas de rougeole ont déjà été répertoriés, dont un foyer de cas dans le sud ardennais.

Vaccinations obligatoires : ce qu’il faut savoir
– 11 vaccinations sont obligatoires depuis 1er janvier 2018. Ces vaccinations obligatoires sont
exigibles pour l’entrée en collectivité pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018.
– Ces 11 vaccinations figuraient déjà dans le calendrier vaccinal avant 2018 et au moins 70 % des
enfants recevaient déjà ces 10 injections avant l’âge de 2 ans.
– 10 injections suffisent pour couvrir les 11 vaccinations obligatoires du nourrisson.
– Les injections peuvent être effectuées en 6 rendez-vous, à partir de 2 mois et jusqu’aux 18 mois de
l’enfant.

Pour en savoir plus : Grand-est.ars.sante.fr ; Vaccination-info-service.fr ; Santepubliquefrance.fr ; Solidaritessante.
gouv.fr.

Pour télécharger des documents sur la vaccination : documents grand public ; documents pour les professionnels ; calendrier des vaccinations 2018 ; carnet de santé de l’enfant.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.