Search
lundi 18 juin 2018
  • :
  • :

Un pass pour découvrir quatre sites exceptionnels de la Haute Moselotte à prix réduit Une belle initiative.

image_pdfimage_print
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En présence du président du Conseil départemental des Vosges, François Vannson, du député Christophe Naegelen et des maires de Cornimont et de Saulxures-sur-Moselotte, Mmes Clément et Stappiglia, le Jardin et Objets des Panrées, les Musées du bois, du textile et des Mille et Une Racines ont présenté, à l’espace tilleul de Saulxures-sur-Moselotte, le Pass Musées & Jardin ce vendredi 11 mai 2018.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce tout nouveau pass est opérationnel depuis le 11 mai et ce jusqu’au 30 septembre inclus. Cette initiative innovante offre aux visiteurs des 4 structures un droit d’entrée préférentiel de 14,50 euros. Ainsi, fortes de leur complémentarité et de leur grande proximité, les quatre associations en charge du Jardin et des musées de Cornimont, Saulxures-sur-Moselotte et de Ventron entendent renforcer leur coopération promotionnelle et créer une nouvelle synergie. Grâce au pass, les passionnés d’histoire, d’arts, de nature, de culture et de patrimoine pourront apprécier davantage la richesse et la diversité de notre territoire de la Haute Moselotte.

Ce pass n’est pas nominatif, ce qui permet de le partager en fonction de l’intérêt de chacun. Il est possible de l’acquérir dans chacun des quatre sites partenaires.

Après la présentation de leur projet, les élus locaux ont tenu à saluer l’esprit d’initiative des quatre associations et leur esprit de concertation. A cette occasion, les présidents des structures ont fait part de la nécessité de soutenir les contrats aidés, ce à quoi se sont effectivement engagés les élus.

C.S.




12 réactions sur “Un pass pour découvrir quatre sites exceptionnels de la Haute Moselotte à prix réduit

  1. ED

    A quand un pass pour visiter les friches de la HAUTE MOSELOTTE: château de SAULXURES et friches industrielles de CORNIMONT ?

    répondre
  2. lucien

    on devrait créer un site je vois la vie en Vosges, avec toutes les verrues,les friches industrielles , les maisons à vendre , les commerces vides , de chaque village ,le site serait bien complet ; il est temps enfin de créer une loi pour que ces friches industrielles soient démolies ça fait moche dans un décor carte postale , dans un endroit touristique ,une pollution visuelle pas très valorisante .C’est du privé donc pas touche ,avouez que là on devrait taxer les proprios plein pot pour les obliger à bouger .des que la pollution visuelle nuit aux voisinages et à la beauté d’un paysage ou d’une ville et village .

    répondre
    1. froissard

      Intéressante proposition de taxer les propriétaires de friches industrielles, dont certains ont touché des aides publiques, puis ensuite mettent la clef sous la porte . Soit ils rendent l’oseille ou alors ils paient une redevance pour dépolluer le site et le remettre en état . Des éléments bien conservés, comme des cheminées d’usine, ont valeur de symbole, pour rappeler que des ouvriers ont travaillé ici . Par contre les ruines doivent disparaître

      répondre
      1. JMV

        Taxes, taxes et re-taxes.

        Que croyez vous !!
        Si vous pensez inciter l’entreprenariat en France en mitraillant ceux qui créent de l’emploi, les boites continueront à fuir à l’étranger.

        répondre
        1. froissard

          De nos jours on ne crée plus d’emplois industriels ,, ou si peu, quand c’est pour ensuite fermer le site après avoir empoché les aides publiques, et laisser des friches que la collectivité publique devra remettre en état, à ses frais, si elle a fourni le terrain, souvent à des prix au m, très en dessous du cout du marché, pour faciliter leur installation . OK, pour accompagner, les porteurs de projets ( TPE – PME- commerces ) mais en contreparties d’engagements, contrôlables, qui, s’ils ne sont pas tenus, entraînent de plein droit, la restitution des aides publiques . Ce gouvernement pique dans les poches des pauvres pour donner aux ultra riches, qui parasitent l’économie . la seule richesse, véritable est la valeur crée par le travail .Ceux qui s’enrichissent en dormant sont planqués ( pas tous ) dans des paradis fiscaux ( 80 milliards d’évasion fiscale , à comparer avec 2 milliards de fraudes sociales, que l’on ne saurait également accepter ) Ce pays, a besoin de justice sociale et plus d’égalité .

          répondre
          1. JMV

            Vous racontez n’importe quoi.
            Le gouvernement ne pique pas dans la poche des pauvres,
            ( comment prendre à ceux qui n’ont rien !! )
            Il pique dans le poche des classes moyennes.
            Et c’est comme celà depuis des siècles.

            Par contre il faudrait peut être que l’assistanat à tout crin sans contrepartie s’arrête.
            La solidarité dans une société, ça doit marcher dans les deux sens.

        2. lucien

          pas taxer une entreprise qui tourne et embauche mais taxer ces veruues qui tombent en ruine pour insiter les propriétaire héritiers de ces ruines de bouger .

          répondre
        3. froissard

          OK pour la ponction sur les classes moyennes mais les pauvres sont touchés dans une moindre mesure, quand on leur retire 5 euros d’APL, que le déremboursement des médicaments pèse davantage sur leur budget . Le peuple a besoin de pain et de jeux, sinon, on serait dans la situation du moyen âge, ou les jacqueries étaient courantes Marie-Antoinette, pendant la Révolution n’a t-elle pas dit: s’ils n’ont pas de pain, qu’on leur donne de la brioche ..Il suffit de voir là situation explosive des banlieues des grandes villes .L’aide sociale est un complément de salaire différé, à la charge de la société, pour soulager le patronat de hausses de salaires permettant de vivre dignement . Il est normal que les entreprises familiales , qui prennent des risques sur leur fortune personnelle, pour investir soient aidées . mais on ne peut jeter l’opprobre sur des catégories de population qui vivent de la solidarité nationale, qui comme vous le dîtes, doit être assumée avec des contreparties, égales pour tous ( entreprises et particuliers ) Nos concitoyens dans la détresse, pour une très grande majorité, aspirent à trouver un emploi . D’autres devant la difficulté, sont fatalistes et résignés . Un accompagnement personnalisé , qui nécessite, certes des moyens, permettrait de mieux prendre en compte les situations personnelles, pour bien distinguer la nature des aides à apporter ( formation – aide à la recherche d’emplois – insertion économique et sociale pour ceux qui ont perdu tout repère pour se réintégrer dans le monde du travail ) La solidarité nationale est d’abord un investissement sur l’humain, créateur de richesses collectives .

          répondre
          1. JMV

            La réalité, c’est qu’en France les charges patronales et les contraintes admiratives sont parmi les plus élevées du monde.
            Et comme on ne peut forcer un chef d’entreprise à s’installer ou à rester chez nous…..

            Quand aux gamins de nos banlieues ,ils bénéficient en France d’une chance que des milliards d’enfants sur terre n’ont pas :
            un système scolaire gratuit et performant.
            Pour une vie meilleure, cette premiere porte que la plupart d’entre eux ne cherche meme pas à franchir nous coute pourtant des dizaines de milliards pas an.

            Aide toi, le ciel t’aidera.

    2. bernard

      c’est sur , et que pensez vous de la pollution visuelle ,et sonore de certaines personnes (des malades) qui ne peuvent pas voir 1 cm d’herbe pousser (ils doivent prendre une branche de mètre et mesurer la hauteur quand ils se lèvent ) qu’ils sautent sur les tondeuses et débroussailleuses tous les jours et qui détruisent tout l’écosystème !!!! un excès dans les 2 sens !

      répondre
  3. lucien

    à combien s’élève le foncier d’une maison, anciens bâtiments qui tombent en ruine, où des terrains non entretenus où la brousse et les arbres envahissent ,serte on attend que ce soit un danger pour le voisinage mais il est temps de revoir la copie .Derrière ces bâtiments il y a des propriétaires, des héritiers …..pour les inciter à bouger et les taxer sur une pollution visuelle et dangereuse .

    répondre
  4. froissard

    Cette idée de pass pour décourvrir 4 musées de la Haute Moselotte est une belle initiative, qui avait sa place, dans le cadre de la compétence tourisme à la CCHV . Si , l’on se permet des entorses à l’intérêt communautaire, notre communauté de communes va devenir une coquille vide, un pantin désarticulé . Déjà, la Ville de la Bresse en utilisant un artifice de la Loi Montagne , s’est soustrait au transfert de son office du tourisme à la CCHV . Il faudra bien un jour apprendre à mettre les choses en commun pour travailler ensemble, tel est le sens de l’intercommunalité, pour tourner le dos aux esprits de chapelles ou de clochers . Les participations de l’Etat se réduisent comme peau de chagrin, nous n’avons pas d’autres solutions que d’optimiser l’ensemble des moyens et ressources, pour redynamiser nos territoires

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.