Search
dimanche 21 oct 2018
  • :
  • :

Remiremont – Le salon « Crée ton job » en images

image_pdfimage_print
bdr

bdr

Le salon « Crée ton job » permet à toute personne désireuse d’entreprendre de rencontrer en un lieu unique l’ensemble des prestataires nécessaires pour entreprendre ou reprendre.

Il était lancé ce vendredi soir par une conférence-débat avec le député Christophe Naegelen, François Vannson, président du Conseil départemental des Vosges, et Dominque Peduzzi, président du Pays de Remiremont.

Il se poursuit tout au long de ce samedi 26 mai 2018 de 9 heures 00 à 17 heures 00.

« Crée ton job », premier salon de la création et reprise d’entreprises à Remiremont a pour objectif de mettre en relation des porteurs de projet, des entrepreneurs ou des repreneurs avec des professionnels qualifiés et nécessaires à la création et à la reprise d’entreprise. Ce salon est apparu comme une évidence.

Photographies : Jean-Claude Olczyk.




4 réactions sur “Remiremont – Le salon « Crée ton job » en images

  1. victoire

    messieurs les politiques allez voir le site des pendus de Carcassonne ,là ce n’est pas du rêve mais la vraie vie ce qui se passe .

    répondre
  2. lulu

    avoir de l’argent de coté, des garanties pour les banques qui sont pour beaucoup le gros mal des entreprises, les petits ne pensez pas à la richesse beaucoup ont du mal de joindre les deux bouts et de se sortir un salaire, quand ils ont tout payé , ne pas compter les heures et on a souvent beaucoup de monde aux inaugurations mais quand le bateau chavire ou a du mal là plus grand monde .Entreprendre un beau rêve, mais n’écoutez pas trop les belles paroles allez voir sur le champs et parler des vraies problèmes avec des autres qui sont lancé depuis quelques années .Nous sommes souvent de bonnes vache à lait . eu au bout de quelques années ça passe ou ça casse ; le petit n’a pas les mêmes avantages que les entreprises d’une certaine taille ;

    répondre
  3. marco

    le nerf de la guerre LES BANQUES , les charges, les fournisseurs payer au cul du camion des marchandises non vendues, demandes de prets sont souvent refusées et c’est le blocage pour innover avancer ,on autorise des découverts énormes pour certains et d’autres on ferme le robinet ha le bilan , ce papier où certains arrivent à bien cacher des choses bien épaulés et conseillés ; beaucoup de petits ont fermé dans nos vallées d’ailleurs les pancartes à vendre le démontre mais avons nous bien fait les choses pour les soutenir et vraiment regarder s’il y a une solution je ne crois pas et on en vient à des villages et petites villes où on a perdu l’essentiel plusieurs petits en valent bien un gros .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.