Search
mardi 21 août 2018
  • :
  • :

Remiremont – Le service cardiologie du centre hospitalier fermerait au 1er juin 2018 selon le Docteur Tisserand

image_pdfimage_print

8

L’annonce vient d’en être faite ce vendredi 18 mai 2018 au palais des congrès lors du premier des trois débats « Un cri pour la vie. Maternité et hôpital en danger, pourquoi ? », organisé par l’association de défense de la maternité (ADEMAT). « Le service de cardiologie du centre hospitalier de Remiremont va fermer dès le 1er juin 2018 et 22 lits seront supprimés » a révélé au public Jean Tisserand, vice-président d’ADEMAT et gynécologue-obstétricien retraité.

Interrogé par notre rédaction, Jean Hingray est pour le moins surpris : « Le directeur du centre hospitalier m’a confirmé le maintien de la cardiologie sur les deux sites d’Epinal et de Remiremont. Pour l’instant, je n’ai aucune information officielle. C’est étonnant surtout que les réunions internes entre les services des deux hôpitaux continuent ».

Les Vosgiens du Sud du département, affectés par ce type de pathologie, devraient donc dans un futur proche se rendre à Epinal afin de pouvoir être soignés.

Photographies : Christian Schirm.




26 réactions sur “Remiremont – Le service cardiologie du centre hospitalier fermerait au 1er juin 2018 selon le Docteur Tisserand

  1. Valérie

    vous êtes surpris moi pas , tout est bien programmé ça va avec le reste tout fou le camp du monde rural au profit des grandes villes ; aveuglé durant des années on voit le résultat on est un tout ,rentabilité quand tu nous tient ,pauvre vallée les gens peuvent mourir .Ce qui est inquiétant c’est qu’avant c’était les villages qui subissaient on a fermé tout au fur et à mesure mais bon on s’en fichait mais là on s’affole car on en arrive a une ville comme remiremont et on touche à la santé là c’est beaucoup plus grave ;l’hôpital de Remiremont un sursis mais ne vous faites pas d’illusions on va progressivement tout fermer pour ne pas affoler les gens c’est comme dans tout on ferme discrètement et on déplace tout .Pauvre fond de vallée …….surtout n’ayez pas d’urgence cardiaque et d’accouchement avancé .

    répondre
  2. chouki

    La désertification « en marche ».
    Et personne, édiles compris, ne sait…. donc ce doit être une fausseté…. évidemment ou alors….. imaginez un instant le contraire.
    La direction parisienne ne doit renseigner que les gens concernés et utiles au processus de cette désertification programmée.

    répondre
  3. Valérie

    mr le député c’est bien plus important que votre combat face aux coups de téléphones des plateformes, là c’est avt tout la survie de nos vallées qui sont tout simplement pointées du doigt par nos penseurs parisiens pour devenir un désert des services publics , médical, administratif, scolaire et économique

    répondre
  4. Philippe

    Une crise cardiaque ? Un AVC ? Autant mourir sur le champ, pas le temps d’être transporté jusqu’à Epinal !!! D’ici 2022, on le sait, le centre hospitalier de Remiremont sera de toute manière démantelé de la moitié de son personnel !!

    répondre
  5. lucien

    1 er juin 2018, nos élus sont surpris et pas au courant, arrêtons c’est grotesque on s’est encore bien fait couillonner promesse promesse belles paroles ………………pauvre de nous pauvres vallées

    répondre
  6. Un citoyen

    Chers citoyens, ce n’est pas faute d’avoir alerté nos élus, via l’Ademat par son président Jean Pierrel et son vice-président Jean Tisserand. Mais voilà, nos élus ne veulent pas se fâcher avec l’ARS et ses dirigeants fossoyeurs de nos services de santé. Excusez moi par avance de l’expression « il ne nous reste plus qu’à crever comme des bêtes », car les édiles d’Epinal n’en ont cure des ruraux. Mais attention, en cas de décès, certains auront à répondre de ces morts illégitimes de tout âges. En plus les professionnels de santé de l’hôpital de Remiremont seront poursuivis en cas de divulgation d’informations internes (note de service). Alerte!

    répondre
  7. froissard

    Après avoir cassé le code du travail, les droits et les protections des salariés, ce gouvernement entend maintenant en finir avec le statut des cheminots et le statut général des fonctionnaires, fondés sur les principes :d’égalité, de responsabilité et d’indépendance . Or ces statuts sont pourtant des garanties essentielles pour les citoyens/usagers des services publics, personnels, élus, de la qualité et de l’impartialité des missions exercées . Nous sommes tous concernés par cette attaque d’ampleur inégalée contre les services publics, la fonction publique, les droits fondamentaux qu’ils devraient rendre à toutes et à tous ( éducation-santé-logement-culture-transports -eau-énergie-emploi ) Ensemble nous devons dénoncer et nous opposer à ce projet de régression sociale .C’est un autre modèle de société que l’on tente de mettre en place ou les valeurs de la République seraient abandonnées, ou l’humain et l’environnement ne serviraient que de variable d’ajustement . Il existe des propositions alternatives de justice et de solidarité .Cela passe par le renforcement des missions publiques et des services publics et l’octroi des moyens budgétaires et financiers nécessaires à leur réimplantation sur l’ensemble du territoire afin de garantir leur proximité, l’égalité d’accès et d’exercice des droits .l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication doivent avoir pour objectif de contribuer à une plus grande efficacité des services publics et non pour procéder à des fermetures de sites, supprimer des emplois, dégrader les conditions de travail du personnel et la qualité d’accueil des administrés . les services publics sont au cœur de toute alternative crédible .leur démocratisation et l leur reconquêtes est un enjeu essentiel.

    répondre
    1. What is this.

      Le statut des cheminots a été acquis sur le dos de l’ensemble des citoyens en leur mettant un flingue dans les cotes.
      Lorsque ces gens bloquent le pays ce n’est pas pour défendre le service public, c’est uniquement pour l’intérêt exclusif de leur pomme.
      Mais la république c’est liberté / EGALITE / fraternité.
      Donc ni castes , ni regimes spéciaux.

      Bizarre que vous chantre de l’égalité et de la justice sociale, vous ne compreniez pas ça…

      répondre
  8. froissard

    Comment parler de ré-industrialisation , de transition écologique, de relocalisation, c’est à dire de politiques qui iraient à l’encontre de l’économie mondialisée . Les services publics servent l’intérêt général par opposition aux intérêts particuliers de la finance qui ne visent que la rentabilité pour le plus grand profit .Les gouvernements successifs ne semblent que vouloir accompagner le mouvement financier et utilisent le plus clair de leur temps à supprimer des cadres, des règles , qui devront s’imposer à lui pour l’intérêt des citoyens . D’où l’importance de la place qui doit être faite à la démocratisation des services publics .Il nous faut aller plus loin: interroger notre conception du service public .poser le problème des délégations, du milieu associatif , de l’économie sociale et solidaire .les liens entre . Nous devons aussi chercher des pistes pour convaincre les usagers de l’utilité du statut des fonctionnaires, des statuts particuliers, de l’intérêt de la gestion publique. leur efficacité reste à démontrer pour nombre de citoyens.

    répondre
  9. froissard

    Converger n’est pas si simple, les attaques, les reculs auxquels les services publics sont confrontés nécessitent déjà beaucoup d’énergie sur plusieurs fronts . Il est logique que nombre d’organisations s’interrogent sur la nécessité de déployer de l’énergie supplémentaire pour converger et associer les usagers et les Elus . De plus la construction d’une alternative, l’inversion du rapport des forces demande patience et ténacité . C’est contraire à l’immédiateté médiatique , mais aussi à celle des réseaux sociaux qui structurent la société et sa pensée . Nous devons faire reculer l’idée d’une nécessaire austérité et d’abandon de l’aménagement du territoire au profit d’une hyper centralisation des richesses sur le cœur des métropoles . Réimposer l’égalité, la solidarité, le bien vivre ensemble, comme valeurs, n’est pas si simple . Les Français y sont pourtant attachés n mais ne voient pas le lien entre les mots d’ordre et leur quotidien et doutent de la possibilité d’inverser la norme . L’objectif de ce manifeste est donc d’être un outil de mobilisation et de débats .C’est tous ensemble: Elus – usagers- personnels des services publics que nous réussirons à créer un vaste mouvement contre les politiques d’austérité .. la manifestation du 26 mai à NANCY et partout en France , sera un formidable point d’appui pour avancer dans ce sens .

    répondre
  10. étonné

    Liberté , égalité, déjà la fraternité viendra après…………Mr … est un beau parleur , mais en étudiant son discours , ou ses discours , il ne dit rien , de la parlote syndicale, Mr contre tout est un dictateur en puissance , borné dans son idéologie d’un autre âge et d’ autres pays ou ses ifées ont fait des millions de morts.

    répondre
    1. froissard

      Toutes ces insultes au ras des pâquerettes, ne valant pas un pet de lapin , et ne méritent pas que l’on s’y arrête . Le système capitaliste a fabriqué 8 millions de pauvres en France ,alors que les richesses produites par le monde du travail, vont dans les poches des actionnaires qui se gavent de profits réalisés . On licencie à tour de bras . On réduit les droits et les protections des salariés .leurs conditions de travail se dégradent . Avec des salaires de misère, pour un grand nombre les fins de mois sont difficiles . On casse les services publics . On meurt au travail . Dans les pays émergents, on crève de faim . Le décès pour cause de pollution est une réalité, qui sera aggravée par les changements climatiques . les premières victimes désignées sont les pays pauvres . Les guerres, partout dans le monde, coutent très cher aux budgets des Etats engagés dans des conflits d’intérêt, avant tout économique, pour satisfaire les appétits financiers des trusts . C’est ce fumet là que vous trouvez plaisant . Ce système est décadent Ce qui s’est passé dans les pays de l’Est n’était q(une caricature du socialisme ., que nous condamnons . Ce modèle n’est pas revendiqué pour la France, qui choisira sa voie originale pour un monde meilleur .

      répondre
    1. froissard

      Et Vous que faîtes vous de vos temps libres .Non, je ne passe pas mon temps derrière un clavier . Retraité, je suis très engagé dans la vie publique . J’ai un regard ouvert sur ce monde qui va mal et qu’il faut changer .Et si chacun prenait sa juste part, dans la société, comme militant associatif, syndical, ou politique les choses commenceraient à changer un peu . Ce n’est pas en restant endormis, ou à regarder les trains passer, espérant que d’autres feront les choses à votre place, pour en profiter collectivement le moment venu . Tous ces comportements,, du chacun pour soi, n’apportent rien de bon: seulement de la haine de l’autre ou d’un groupe social déterminé et de la division . Les riches, moins nombreux que le peuple, sont plus malins que nous . Il savent pourquoi ils se battent: l’argent . Nous les gens du peuple, avons pourtant des intérêts communs à défendre . Que faisons nous ? …. Passionné d’histoire, de géographie et de sciences humaines, je pense être un citoyen éclairé, ce qui m’autorise engagements, n’en déplaise à certains détracteurs, qui tirent à boulets rouges, sur tout ce qui dérange, le conformisme ambiant . je n’ai pas la prétention de faire , seul, la révolution culturelle, qui fera prendre conscience des enjeux de société et de la nécessité de participer à la vie publique, en s’engageant concrètement.

      répondre
      1. froissard

        je voulais dire :citoyen éclairé , ce qui m’autorise à m’exprimer librement et à revendiquer avec fierté mes engagements .

        répondre
    1. froissard

      Pas de votre faute si vous ne comprenez pas tout . Il est vrai que si l’on se contente du discours dominant, au service de la pensée unique pour maintenir ce système en place, l’on risque de s’endormir, pour accepter la fatalité et se résigner . Non, il n’est pas vrai de penser et de dire que l’on ne peut pas faire autrement . Les gouvernements successifs sont à la botte du grand patronat et des puissances financières, qui font de la politique à la corbeille de la bourse . Cette clique, n’a que faire de l’intérêt général, celui du peuple, qui aspire à vivre dignement: avoir un emploi durable, correctement rémunéré, un logement décent, la possibilité de se former, de se soigner, de se cultiver, en somme de profiter des bienfaits du progrès humain et social, gagnés de haute lutte, par nos aînés, au prix du sang et des larmes . Nous avons le devoir de protéger cet héritage du siècle des Lumières et de la Résistance . C’est une tâche de salubrité publique que de dénoncer l’austérité, et de faire des propositions , pour d’autres alternatives politiques et de se battre, tous ensemble, pour imposer des solutions crédibles, répondant à l’intérêt général . L’argent existe pour cela . Il doit être justement réparti entre ceux qui ont crée la richesse collective .Cela ne va de soi . Il faut avoir le courage de se lever, car les combats que l’on perd sont ceux que l’on mène pas .

      répondre
    2. froissard

      MACRON, c’est la République en Marche arrière :casse du code du travail, des conditions de travail- des garanties collectives et protections sociales- suppression des services publics puis de l’impôt sur la fortune . Il ne peut y avoir convergences d’intérêts entre le peuple et la caste des nantis gâtés par le président des riches . Quand tout sera privé, on sera privés de tout . One ne pourra plus se soigner, par exemple ..

      répondre
  11. Karine

    Un article dans Vosges matin cet après midi précise que le service de cardiologie devrait fermer…. Comment se fait-il alors que les personnes ayant des rendez-vous au service cardiologie après le 1er juin (30 juillet pour ma part) aient été informés de manière très brutale que le rendez vous aurait lieu même jour même heure mais à EPINAL ……?!!!!!!

    répondre
  12. froissard

    Là ou l’humanité, l’empathie et la considération devraient déborder , et bien …. seule la rentabilité préoccupe et en faisant supporter les mauvais choix de santé aux patients et aux personnels hospitaliers

    répondre
    1. JMV

      Pour satisfaire toutes vos fantasmagories de service public et de social à tout les étages,il suffit simplement de rajouter quelques louches d’impôts supplémentaires sur les classes moyennes.
      Bonne idée non !!

      répondre
      1. pierrot

        Comme souvent, vos idées sont à ignorer; mais si vous estimez que celle-ci est bonne, gageons que si un jour vous avez besoin de recourir à ce service public votre commentaire sera tout autre.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.