Search
mercredi 15 août 2018
  • :
  • :

Saint-Etienne-lès-Remiremont – Radio Gué Mozot inquiète pour son avenir

image_pdfimage_print

IMG_8098

L’assemblée générale de Radio Gué Mozot a été pour le président Julien Demange, l’occasion de faire part de ses inquiétudes face à l’avenir, bien que la radio couvre 64 h d’émissions hebdomadaires, grâce aux animateurs bénévoles, qui œuvrent aux côtés des salariés. « A ces heures s’ajoutent 9 heures d’émissions provenant de partenariat avec d’autres radios associatives, le reste étant des rediffusions et des programmes musicaux » a précisé le président. «Malgré ces heures de diffusion la radio n’est pas sauve ! Le manque de bénévoles impliqués dans les tâches administratives et techniques, aggravé par des soucis relationnels au sein du conseil d’administration, s’ajoutent aux difficultés financières qui suscitent des inquiétudes que la prochaine équipe devra surmonter. » a-t-il conclu, avant de poursuivre son rapport moral et d’activités.

La radio dispose de 2 CDI, dont un temps plein, 2 CUI/CAE, elle a accueilli deux jeunes en service civique en 2017 « pour 2018 l’aide pour les CUI/CEA diminue gravement, et rend leurs intérêts moindres ».

Du côté des émissions proposées aux auditeurs, elles sont de deux types, thématiques et musicales. Les thématiques sont 1) culturelles et éducatives. 2) en faveur de l’intégration et de la lutte contre les discriminations. 3) liées à l’environnement et au développement local.

Les musicales sont réalisées par des bénévoles.

RGM est financée par des subventions issues, du ministère de la culture, du FSER, de la ville de Saint-Etienne-lès-Remiremont qui prend en charge les locaux occupés y compris le chauffage et l’électricité, la région Grand-Est, qui, via la coordination des radios associatives de Lorraine a rémunéré des messages d’intérêts généraux, également financés par des donateurs. Un Loto organisé début 2017 a rapporté la somme de 1.264,00 euros.

Les différentes grilles des programmes proposés ont été remises aux personnes présentes dans la salle.

Le bilan financier déficitaire présenté par la trésorière démissionnaire Dominique Gravier a été voté à l’unanimité. « Le bilan 2017 n’est pas bon, les subventions diminueront encore en 2018, les contrats aidés seront plus difficiles à obtenir et moins aidés, il reste donc à approfondir et concrétiser l’obtention de nouvelles aides, et à améliorer l’obtention de l’aide du Fond de Soutien des Radios (FSER). Il faut également trouver un endroit pour émettre nous même, car cela nous coûte trop cher. » a conclu la trésorière.

Les personnes présentes ont été invitées à réfléchir sur les actions à mettre en place pour redresser les caisses de l’association. « Il y a des actions en cours mais pour le moment elles reposent sur les salariés, ce sont les salariés qui assurent le travail des bénévoles, il est important que les bénévoles s’investissent car pendant que les salariés assurent leur travail ils ne peuvent pas faire autre chose » ont précisé les salariés.

Les membres du conseil d’administration sont au nombre de 13.

IMG_8096




9 réactions sur “Saint-Etienne-lès-Remiremont – Radio Gué Mozot inquiète pour son avenir

  1. Toi

    Voilà une bonne nouvelle
    A entendre le ton «  militant » de ses émissions Radio Gué Mozot devrait être financé directement par le Parti communiste , la france insoumise ou la CGT mais surtout pas avec nos impôts !

    répondre
    1. Mikaël Naegelen

      Je ne pense pas que vous écoutiez cette radio.
      Cela fait 12 ans que j’y anime, et je ne me reconnais pas dans cette définition. Tout comme, je pense, très peu des bénévoles et salarié.e.s.

      Notre credo est de faire connaître tout ce qui se fait localement. Et pour cela, tous les jours, dans nos émissions, nous recevons toutes les personnes qui font vivre notre territoire (différentes structures, collectivités, associations, producteurs, artisans, artistes…) sans aucune sélection.
      Nous accompagnons beaucoup de projets individuels, depuis le tout début (ce ne sont parfois que des embryons) et suivons leur évolution.
      Beaucoup de musiciens locaux viennent jouer dans nos studios.

      De plus, nous avons un partenariat avec la médiathèque, et des émissions spécifiques proposées par les enfants de l’Institut Médico-Education de St-Amé, la Maison d’Accueil Spécialisé du Tholy, ou d’autres personnes issues d’horizons divers.

      J’aurais beaucoup d’autres points à développer, mais je crois qu’il est mieux que vous vous fassiez une idée par vous-même, en nous écoutant.
      Ce qui est possible sur le 107 FM, le site internet ou la page FB de la radio.

      En tout cas, qui que vous soyez, nous vous recevrons avec plaisir pour vous faire visiter le studio, et si vous le souhaitez, assister, participer ou même animer une émission 😉

      répondre
  2. QUIDAM

    Vous avez bien raison Monsieur NAEGELEN, mais la critique est tellement facile, surtout pour des personnes qui, apparemment ne connaissent peu ou pas la définition du bénévolat, travaillant essentiellement à RADIO GUE MOZOT, non rémunérées.
    En ce qui me concerne, quand j’apprends qu’une association est en difficulté, je me pose des questions, et je me dis « encore une de plus », notre région est directement impliquée, et subit les conséquences de tels faits.
    Le monde associatif et la radio doivent vivre, car sans eux, nous ne sommes rien.
    Réfléchissez avant de dire n’importe quoi sur les réseaux; comme les membres de la radio l’écrivent, allez voir sur place le travail quotidien qu’ils sont capables de faire, et vous vous rendrez peut-être compte !
    A bientôt sur RADIO GUE MOZOT, à qui je souhaite de tout coeur de s’en sortir.

    répondre
  3. Toi

    je confirme tous mes propos !
    Cette radio est une radio politique et militante et depuis très longtemps.
    je vous invite à réecouter leur poadcast sur leurs site … le calendrier des esclavages et des libérations , les chroniques de M Gravier pour vous imprégner de leur couleur politique.
    Et que dire de leur ancienne émission « le chiffon rouge » … tout était dans le titre .
    Nos impôts n’ont pas à ,participer à cette propagande !

    répondre
    1. Mikaël Naegelen

      Merci « Quidam ».

      Quant à « Toi »…
      La propagande, c’est exactement le procédé que vous utilisez. En donnant juste les quelques (peu) d’éléments qui vont dans votre sens, et en omettant (volontairement ou non) tous les autres.

      Vous généralisez, citant 2 intervenants (sur plus d’une quarantaine) et une émission des années 80.
      Je vous invite à écouter aussi, toutes celles dont vous n’avez pas parlé, presque 30, notamment les quotidiennes « la bulle de Lya », « l’heure des loups », etc…

      Radio Gué Mozot a 37 ans. Elle a donc évolué. C’est une entité, avec autant de différences entre ses membres, que dans n’importe quelle collectivité.
      Bien sûr, il y a ces personnes qui ont un engagement (ce sont les anciens, qui étaient là au début) mais pour la plupart, non.

      En réduisant cette radio à ça, sans nous connaitre ou nous écouter, vous nous insultez, nous, qui faisons cette radio aujourd’hui et qui n’avons rien à voir avec ce que vous dites.

      Personnellement, la seule chose qui me guide, est de donner la possibilité de s’exprimer à tous ceux qui œuvrent localement (tous domaines confondus), encourager toutes ces belles idées, énergies, ne pas être porte-parole de quoi, ou qui, que ce soit, mais au contraire, la donner, au plus grand nombre. Se mettre au service de tous ceux qui essayent d’avancer, d’être constructifs 😉

      répondre
  4. Lou

    « Toi », au cas où vous ne seriez pas au courant, Radio Gué Mozot est à l’origine une radio syndicale pirate qui a été créée suite à la fermeture d’une mouline à Fresse sur Moselle. Elle a été légalisée par la suite. C’est l’histoire, ce sont des faits et ce n’est pas discutable. Nous avons des animateurs qui sont là depuis le début et qui ont animé sur les ondes de RGM dans ce sens, certes, mais comme Mikaël l’a dit, ce n’est maintenant plus qu’une infime partie des émissions qui se font chez nous. Je vous propose de jeter un oeil à notre calendrier de programmation : http://www.radioguemozot.eu/IMG/html/sem_22-2.html

    Nous permettons à toute personne qui veut s’exprimer de le faire et ainsi nous avons des collégiens, des instituts, des personnes de tous âges et tous horizons qui viennent prendre la parole dans nos micros. Nous avons une ligne éditoriale libre, nous n’avons ni filtre ni tabou, pas de langue de bois, cela s’appelle la liberté de la presse.

    Libre à vous de ne pas être d’accord avec les émissions que nous faisons. Toutefois, je vous serai gré de baser votre argumentaire sur plus que 2 émissions tandis que nous en faisons bien plus que ça.
    Mais si vous avez un avis à émettre, pourquoi ne pas le faire dans nos studios?
    Comme nous sommes financés avec vos impôts, comme vous dites, il est alors juste pour nous de laisser nos portes ouvertes et nos micros allumés à nos auditeurs et concitoyens.

    Non?

    répondre
  5. toi

    Merci pour vos réactions qui permettent l’échange et le débat.
    Néanmoins, je persiste à penser que votre existence n’est du qu’à la perfusion d’argent public par laquelle vous continuer à subsister.
    Une association à vocation aussi à s’auto-financer et pas ne pas attendre l’obole des contribuables pour continuer à assouvir la passion de ses membres.

    répondre
    1. Mikaël Naegelen

      Cela dépasse la passion individuelle. Cette radio a une utilité publique, en recevant tous les jours tout type de personnes, structures, collectivités, associations, producteurs, artisans, artistes, pendant une heure ou plus, pour leur permettre de se faire connaître.
      Elle participe aussi au développement et à l’épanouissement des enfants de l’Institut Médico-Educatif de St-Amé, des adultes de la Maison d’Accueil Spécialisé du Tholy, et d’autres, qui ont chacun leurs propres émissions sur les ondes de Gué Mozot.

      répondre
  6. loulou

    nous subissons tous la concurrence de plein fouet dans tous les domaines , et chacun va là où ça lui correspond mais comme dans tout il y a tjrs les vainqueurs et les vaincus

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.