Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Remiremont – Le nouveau rythme de ramassage des poubelles fait l’unanimité contre lui

image_pdfimage_print

poubelles

Si le dernier conseil municipal a donné à quelques sérieux passes d’armes, un sujet a, en revanche, suscité l’unanimité contre lui : le nouveau rythme du ramassage des ordures ménagères.

Yves Valusek a commencé par monter au créneau : « Le nouveau cadencement ne donne satisfaction à personne. Dans plusieurs quartiers de la ville, le ramassage n’a lieu qu’une fois par semaine et pourtant, la redevance reste identique à celle perçue pour deux ramassages par semaine » constate l’élu de l’opposition. Il propose que « tous les Romarimontains, où le ramassage ne se fait qu’une fois par semaine, demandent que le SICOVAD leur cède à titre gratuit un deuxième container ».

La situation interpelle également le maire,  contrarié par les répercussions sur le quotidien de ses concitoyens et sur l’image de la ville. Jean Hingray va d’abord rencontrer Benoit Jourdain, président du SICOVAD, pour chercher une solution. A moyen terme, « lorsque les finances le permettront », il envisage « d’enfouir les poubelles dans plusieurs rues de la ville.. Cela fait aussi partie de l’attractivité d’une ville. La belle des Vosges, notre coquette, ne peut tolérer une telle situation ! ».

Jean-Benoît Tisserand, le leader de la minorité municipale, réclame le retour à un double ramassage. Sa collègue Danielle Fischer dresse un constat amer : « Dans mon quartier, les gens sont gênés par les poubelles qui restent plusieurs jours sur les trottoirs. Les mères de famille, avec une poussette, sont obligées d’aller sur la route. C’est très dangereux ».




8 réactions sur “Remiremont – Le nouveau rythme de ramassage des poubelles fait l’unanimité contre lui

  1. duclo

    dans cette affaire qui relève de Jourdain, ilest impossible d’avoir une discussion sérieuse.est on à nouveau dans l’amelioration du fini/parti ou alors face à une réduction de personnel ?
    J’attire votre attention sur le fait que depuis 1 an et demi le sicovad ne fait plus reculer ses camions dans certaines rues: les propriétaires même agés font le boulot (conduise leurs ordures à des points de ramassage) mais payent la taxe au même taux que ceux qui bénéficient d’un service normal !!
    Ou sont passéés la justice etr la fraternité en France?

    répondre
  2. Pierrel Nadine

    Trait d’humour :
    Franchement les Romarimontains vous exagérez, nantis que vous êtes avec 1 voire 2 ramassages par semaine. Nous, nous sommes passés de 1 ramassage par semaine à 11 levées par AN , ce qui signifie moins d’ UNE LEVÉE par mois. Je vous laisse imaginer les merveilleuses colonies d’ASTICOTS que nous devons exterminer chaque fois que nous décidons de sortir notre bac.
    Pour celà, nous avons bénéficié d’une dizaine d’euros de remise par an sur notre taxe d’Om!

    répondre
    1. lamisol

      Nous avons un minimum de 12 levées par an de facturé.
      Libre à nous de mettre notre poubelle chaque semaine si on le désire avec une facturation supplémentaire, ce qui me semble normal: le service n’est pas gratuit.
      Pour ma part, j’ai environ 500 mètres pour mettre la poubelle au bout de la rue (chemin)
      Les camions de ramassage font un poids important et certains axes ne sont pas fait pour supporter de pareilles charges.
      Pour mettre sa poubelle au bout de la rue, il y a toujours l’entraide entre voisins.

      répondre
  3. Richard Armelle

    C’est ignoble voir innommable, une semaine de déchêts en putréfaction, ! je plains les jeunes parents, familles nombreuses, amis des compagnons à quatre pattes ! C’est la prolifération des microbes et des parasites, certains quartiers étaient déjà fortement nauséabonds mais là on nous impose de vivre dans un milieu ultra toxique !
    Choléramont la coquette.

    répondre
  4. Alex

    La diminution de la fréquence de ramassage des ordures vient s’ajouter au manque de citoyenneté et de propreté de certains habitants qui n’hésitent pas à sortir leur poubelle 2 à 3 jours avant. Avec les fortes chaleurs, les chats errants et les oiseaux, il est facile d’imaginer l’état du trottoir en certains endroits de la ville. On ne peut pas tout mettre sur le dos du SICOVAD et dans cette affaire il en va de la responsabilité de chacun. Personnellement, j’avais demandé la mise en place par le SICOVAD de deux petits conteneurs dans ma copro et ce problème avait été réglé. A ma surprise, la police municipale les a retirée sous prétexte qu’ils empêchaient le passage des poussettes alors que 10 mètres plus loin trône en plein milieu du trottoir un magnifique bac à fleurs. Je suggère donc à nos services municipaux qui s’occupent avec beaucoup de compétence du fleurissement de notre ville, de privilégier à l’avenir la plantation de jasmin, chèvrefeuille et autres espèces au parfum délicat ! Alors, on verra peut-être le retour des « papillons » pour les semeurs d’immondices indélicats et s’en féliciter !

    répondre
  5. gilbert

    le jasmin, le chèvrefeuille c’est une piste

    mais cela ne fait que masquer les odeurs

    a t on mesuré la toxicité, l’impact sur la santé ?

    le contribuable est invité à participer au coût d’un service public qui doit répondre aux attentes

    si nos élus suivent une piste l’écologie c’est moins de ramassage des ordures ménagères au mépris de la sécurité et la santé nous ne pouvons pas d’accord et les montants accordés par les habitants pour la collecte des ordures méritent que l’on fasse un appel d’offre aux initiatives privées

    pour rendre une ville Coquette et attirante il lui faut être propre

    répondre
  6. Richard Armelle

    Ajoutez à cela la malhonnêteté vous optenez des déchets lancés sur vos poubelles !
    j’ai vérifié elles étaient bien fermées et non percées …

    Au petit malin qui jète des brocolis sur nos poubelles saches qu’ici nous mangeons nos légumes…
    On ne demande pas grand chose : un contenaire là ou ailleurs pour déposer nos déchêts.
    Cessez d’être méprissant et imaginez un espace de « vie » sans espace exterieur avec les poubelles d’une semaine c’est suffocant !
    Le recensement est récent la municipalité doit parfaitement connaître les conditions de vie des citoyens romarimontains.

    Brocoliment-votre !

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.