Search
mardi 13 nov 2018
  • :
  • :

Remiremont – Le restaurant scolaire a coûté un peu moins cher à la ville en 2017

image_pdfimage_print

Au restaurant municipal scolaire, le bilan 2017 fait apparaître 371.834,24 euros de dépenses contre 211.827,89 euros de recettes soit un déficit de 160.006,35 euros pour 48.933 repas servis. Cependant, ce déficit s’avère moins élevé qu’en 2016 où il se chiffrait à 187.325,80 euros. En effet, le prix de revient par repas a baissé de 8,44 euros à 7,60 euros. Une augmentation de 0,20 euros par repas pour les familles ayant un quotient familial supérieur à 640 a permis de diminuer ce déficit.

Afin de ne pas impacter davantage les familles pour l’année scolaire à venir, le conseil municipal du 18 juin 2018 a décidé de ne pas augmenter le prix du repas et de maintenir les mêmes tarifs qu’en 2017.

En outre,  le nombre croissant d’enfants prenant leur repas ne permet plus l’accueil dans les conditions de sécurité. Celui-ci se déroule désormais sur deux sites, le château Zeller et le centre aéré de la Grange Puton.

 




3 réactions sur “Remiremont – Le restaurant scolaire a coûté un peu moins cher à la ville en 2017

  1. Belle & Coquette

    Les prix de l’alimentation augmentent, le coût de revient du repas des enfants baisse de 11 %

    La qualité, la variété, les saveurs, l’hygiène, l’encadrement sont ils bien préservés ?

    Il faut des économies certes mais pas sur le « dos des bambins » qui déjà sont privés des NAP

    répondre
    1. J.Charles

      Belle et Coquette (?) Cessez donc de blablater sans savoir, la qualité est préservée. A quoi bon vouloir polémiquer pour un oui ou pour un non.
      Il faudrait surtout que chacun soit conscient que la gratuité ça est un mythe, et qu’à un moment où à un autre il faut toujours quelqu’un pour payer.

      répondre
      1. Hugues Laine

        Pour le coup J charles ce ne me semble pas être du blabla, le questionnement de Belle et coquette est logique et c’est sans doute ce que se demandent tous les parents. Vous n’allez pas les rassurer en balayant la question du revers de la main et en ramenant la question juste à une dimension financière.

        répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.