Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

Vagney – La nouvelle vie du porche de la chapelle de Zainvillers

image_pdfimage_print

IMG_3311

Le conseil municipal a souhaité réaménagé le parking situé en face de la maison de retraite le Solem, en déplaçant le PAV, en redessinant les places de stationnement, et en organisant un aménagement paysager.

« Mais nous voulions surtout faire de ce lieu un lieu de mémoire, un lieu de souvenir, en dressant à nouveau en cet endroit les pierres du porche de la chapelle de Zainvillers. Nous voulions rendre à Zainvillers une partie de son histoire patrimonial et affectif » a argumenté le maire.

Didier Houot a salué « le travail des élèves et professeurs de la section « pierre » du lycée Camille Claudel qui ont collaboré à la réalisation de cet ouvrage », les différentes entreprises qui sont intervenues sur ce chantier et les services techniques de Vagney pour leur travail sur ce projet.

Le 9 juillet 1890, Cécile Zeller decéde. Elle est la petite-fille de Jean-Baptiste Flageollet, fondateur des usines de Zainvillers en 1830. Dans ses dernières volontés, elle confie à sa famille le soin d’ériger une chapelle, sur sa fortune personnelle. Son frère Gustave et sa sœur Marguerite mettent à exécution son testament. La chapelle voit le jour en 1898. Il y a 120 ans.

Les habitants du secteur pratiquent alors leur culte dans la chapelle au sein de la paroisse de Zainvillers. Les années passent. En 1950? la chapelle est agrandie et sa nef passe de 9 à 18 mètres. La pratique du culte religieux, peu à peu, évolue. Les années passent.

En 1991, Zainvillers perd son statut de paroisse et est rattachée à la paroisse de Vagney. Mise en vente par l’évéché, la chapelle est achetée par le CCAS en 1999. C’est en 2007 que la municipalité de l’époque se rend acquéreur de la chapelle. Elle est alors désacralisée et on la vide de son mobilier.

Afin de pouvoir construire l’unité de vie protégée (UVP) qui se dresse à présent en ses lieux et places, la chapelle est entièrement détruite en 2015. La tribune est cédée à une commune de l’Aisne. Les vitraux donnés à une association de Gérardmer qui va les restaurer.

Le porche lui est soigneusement démonté et ses pierres entreposées, puis restaurées, pour permettre de reconstruire ce porche, à l’identique.

« On a pu s’émouvoir de voir détruire la chapelle en 2015, mais pouvait-on imaginer une meilleure issue, que de voir ainsi s’agrandir notre maison de retraite, en créant un service Alzheimer au bénéfice de nos aînés, de nos habitants, de notre population » a posé Didier Houot. « C’est donc avec beaucoup de plaisir, après ses 120 premières années d’existence, que nous inaugurons aujourd’hui, la nouvelle vie du porche de la chapelle de Zainvillers. Nous rendons à ce quartier une partie de son patrimoine historique, culturel et architectural ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.