Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Le Conseil de Développement de la com’com des Hautes-Vosges s’émeut de l’éviction du public !

image_pdfimage_print
DSC_0015

Le conseil de développement de la communauté de communes des Hautes-Vosges (photographie d’archives).

Suite à la demande de huis clos, par le Maire de Gérardmer et certains élus, lors de la réunion du Conseil communautaire de la CCHV du 4 juillet dernier, le conseil de développement, « assemblée de citoyens bénévoles non élus ayant force de propositions auprès du conseil communautaire, s’interroge sur son rôle et dénonce l’absence de transparence et de démocratie au sein du Conseil communautaire de la CCHV ».

Ce Conseil de développement, « qui s’est constitué il y a un an à la demande des élus de la CCHV, s’est très vite mis au travail ».

« Par deux fois, il a été saisi par le Président de la CCHV, pour émettre un avis, parfois dans l’urgence, sur des sujets d’actualité : l’implantation des bureaux de la CCHV et le choix des futures compétences ».

« Or, à ce jour, le Conseil de Développement n’a toujours pas reçu de retour sur les avis qu’il a donnés, ces deux sujets n’ont pas non plus été inscrits à l’ordre du jour
d’un Conseil Communautaire ».

« De plus, les membres des diverses commissions du Conseil de Développement ont travaillé dans leur domaine respectif : le développement économique, l’environnement, le tourisme, le service à la population, la culture, le sport et les loisirs. Leur but est d’apporter des propositions et des réflexions qui pourraient
améliorer les conditions de vie des citoyens de la CCHV ».

« Seront-ils entendus ? Quoiqu’il en soit, ils ont décidé, à l’unanimité de poursuivre leur travail de citoyens responsables ».

« Mais ils s’interrogent : y a-t-il dans la CCHV des élus au service des citoyens ? ».

Le communiqué de presse est signé par « Le bureau du conseil de développement ».




12 réactions sur “Le Conseil de Développement de la com’com des Hautes-Vosges s’émeut de l’éviction du public !

  1. froissard

    La vertu en politique désigne ce qui est bon pour tous et la citoyenneté ..La vertu s’obtient par un acte de volonté et de raison . La vertu est un principe commun d’action, à la Loi et à la citoyenneté .Sans lois, règlements qui déterminent le fonctionnement des institutions, la vertu est impuissante .Sans la loi, la vertu devient l’imposition forcée des intérêts des uns contre les autres .L’intérêt général est distinct de l’addition d’intérêts particuliers .La démocratie et la République ne doivent pas se résumer à des mots, mais à des pratiques politiques .

    répondre
    1. lili

      coté vertu, je crois que ces gens n’en font qu’à leur tête
      comme ça les arrange ; en fermant les yeux sur beaucoup de problèmes qui deviennent pour certains un vraie cataclysme ,nous ne sommes pas tous égaux malheureusement .

      répondre
  2. JMV

    Donc pour faire court, les élus communautaires ont mis en place un conseil de développement simplement pour faire croire à une version  » à l’écoute des citoyens ».

    répondre
  3. lamisol

    Le huis clos en conseil municipal ou communautaire est extrêmement rare.
    Cela ressemble à un manque de courage politique et de transparence face aux électeurs et encore un mauvais signal pour l’avenir de la com-com.
    2020 approchant, il est urgent de continuer à ne rien faire, c’est triste.
    Pour le conseil de développement, la force de propositions …..a fait long feu, dommage pour la démocratie participative, juste un truc pour donner bon conscience aux élus.
    Il y avait là des femmes et des hommes de toutes les couches de la société pouvant travailler sans penser à la future échéance électorale, ce qui n’est pas le cas des membres du conseil communautaire.
    En demandant le huis clos, le maire de Gerardmer creuse encore un peu plus le fossé entre l’élu et le citoyen, c’est bien regrettable.

    répondre
    1. lili

      à force de prendre les citoyens pour des cons un jour où l’autre on va être surpris mais là , c’est la coupe qui fait déborder le vase mais ils sont trop aveuglés pour le voir .

      répondre
  4. froissard

    Bon nombre d’élus communautaires devront rendre des comptes dans leurs communes respectives .Ils ne sont plus dignes de confiance .Préparons les alternatives pour leur remplacement . Nos vallées ont besoin d’air pur .Un grand coup de balai pour faire place nette Nous avons besoin de nouvelles têtes dans de nombreuses communes, pour porter l’intercommunalité de demain

    répondre
    1. brock naze

      La majorité des élus communautaires ne représentent pas le peuple mais leurs partis.
      Et leurs partis, plus personne n’en veut.
      ( addition PS + LR aux dernières présidentielles : 25 % des voix )

      répondre
  5. et alors

    Un conseil de développement ne sert à rien !
    Ce sont des personnes issues de la société civile qui donne leur opinion sur des projets. C’est exactement ce que fait un élu. Si ces personnes veulent contribuer à la collectivité qu’elles se fassent élire. Si vous, vous n’êtes pas contents de vos élus, choisissez en des autres.
    Ne faisons pas un conseil communautaire bis, d’ailleurs sont ils plus avertis que nos élus?
    Reste, néanmoins, et je rejoins les commentaires là dessus, le problème de la réélection. Mais, s’ils se font réélire, soit ils ont été compétents, soit les électeurs sont des veaux et ont les élus qu’ils méritent.
    Un autre problème est celui de la transparence, militons pour l’open data. Ce sont nos impôts nous devrions TOUT savoir.

    répondre
    1. brock naze

      Ne faite pas semblant d’être crédule.
      La plupart des petits élus sont cooptés par les partis en premier lieu pour leur devotion plus que pour leurs competences.
      Difficile pour quelqu’un, même très compétent, de réussir à se faire élire s’il ne bénéfice pas du soutien des grosses machines politiques.
      Lesquelles machines pour les plus importantes sont entre les mains, ou soutenues par les puissants.
      Comment le quasi novice politique Macron a t’il réussi à réunir 16 millions d’euros pour la campagne présidentielle. Ce n’est pas grace aux dons des petits particuliers…

      répondre
  6. Un citoyen et lecteur attentif

    Chacun a sa part de vérité, et il faut ajouter que la naissance des com.com ne rend pas service aux petites communes, et ceci pour plusieurs raisons dont deux principales:
    -la première « excuse » de ces créations était de faire des économies, faux et en plus certaines compétences des communes ont été transférées aux com.com, alors que les communes les maitrisaient à merveille.
    -la seconde, c’est le nombre de représentants par commune. Les petites ont très peu de personnes et subissent le « joug » des plus grandes. Comme disait l’illustre Coluche, »Dégagez il y a rien à voir ».

    répondre
    1. brock naze

      Sans oublier non plus que la raison officielle invoquée pour la creation de ces com com ,était de réaliser des economies d’echelles et donc de faire disparaitre certaines petites mairies.
      Hors rien de change à part la creation de nouveaux postes d’élus.

      Dégraissons le diplodocus.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.