Search
mercredi 14 nov 2018
  • :
  • :

Pic de pollution à l’ozone : la vitesse réduite de 20 km/h dans les Vosges

image_pdfimage_print

route-voitures-pollution

Le 26 juillet 2018, l’association agréée de surveillance de la qualité de l’air en région Grand Est, ATMO Grand Est, a annoncé déclencher à compter du vendredi 27 juillet 2018 la procédure d’alerte à la pollution atmosphérique sur le département des Vosges.

Le Préfet des Vosges a aussitôt pris un arrêté afin de mettre en œuvre les mesures d’urgence prévues par la procédure d’alerte, à compter du vendredi 27 juillet 2018 sur l’ensemble du département.
Les mesures prises sont les suivantes :
◾Les sites responsables localement des émissions les plus importantes mettent en œuvre les dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation d’Installations Classées pour la Protection de l’Environnement en cas d’alerte à la pollution de niveau 1 (correspondant au 1er jour de déclenchement de la procédure d’alerte);
◾Sur le réseau autoroutier et les routes à chaussées séparées, la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules est abaissée de 20km/h sans descendre en dessous de 70km/h. Pour les autocars et poids lourds (>3.5t) cette baisse de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée ne s’applique pas sur les tronçons limités à 130km/h ;
◾Les contrôles de vitesse et anti-pollution sur route sont réalisés sur les axes concernés ;
◾Les collectivités ayant défini des plans d’urgence mettent en œuvre les actions les plus adaptées ;
Si l’épisode de pollution se prolonge, les mesures énoncées seront maintenues et renforcées dès le samedi 28 juillet 2018 par les mesures suivantes :
◾La vitesse maximale autorisée pour les véhicules est abaissée de 20km/h sans descendre en dessous de 70km/h sur l’ensemble du réseau routier du département ;
◾Les sites industriels responsables localement des émissions les plus importantes mettent en œuvre les dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation ICPE en cas d’alerte à la pollution de niveau 2 (correspondant au 2ème jour de déclenchement de la procédure d’alerte);
A noter que les catégories de véhicules suivantes ne sont pas soumises à la réduction de vitesse :
◾les véhicules des forces de l’ordre et de sécurité civile ;
◾les véhicules des services d’incendie et de secours ;
◾les véhicules d’urgence médicale (SMUR-ATSU).
Par ailleurs, il convient d’adapter vos activités et de suivre quelques conseils de comportement :
– en cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé ;
– privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
– prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant ;
– évitez les sorties durant l’après-midi lorsque l’ensoleillement est maximum ;
– évitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions) en plein air.
Les mesures prises par le Préfet seront levées dès que la procédure d’alerte sera levée.
Pour connaître des informations complémentaires sur la qualité de l’air et sur l’évolution de la procédure d’alerte, consulter le site internet d’ATMO Grand Est : http://www.atmo-grandest.eu/.

 

 




10 réactions sur “Pic de pollution à l’ozone : la vitesse réduite de 20 km/h dans les Vosges

  1. gavroche

    moins vite , donc rapport de boîte de vitesse inférieur on sera toujours dans les mêmes tours/ minutes mais plus de temps pour parcourir votre trajet …. donc plus de pollution !!! je ne roule que par mauvais temps…

    répondre
    1. Micky88

      Hé oui ! Et la voiture reste plus longtemps sur la route donc le moteur dégage davantage de gaz polluants en temps, toutes choses égales par ailleurs même s’il y a un léger différentiel en rapport avec la vitesse.
      Mais allez leur faire comprendre…

      C’est le même problème pour les voitures électriques qui certes polluent peu lorsqu’elles roulent (aux poussières cancérigènes de plaquettes de frein près) mais qui nécessitent une pollution accrue tant en amont lors de leur construction, qu’en aval lors de leur destruction (batteries, métaux lourds etc.) et en production d’énergie dérivée (CO2 charbon, uranium et déchets associés etc.).

      Bref, il vaut mieux ne pas trop creuser ces sujets car on découvre vite les limites des décisions étatiques face aux lois de la physique et de la chimie.

      Il suffit juste d’y croire, de payer les amendes et de faire tourner le commerce « écologique » avec ses pis-allers incongrus.

      L’essentiel c’est que ça rapporte aux dirigeants et actionnaires.

      répondre
  2. Un citoyen

    Monsieur le préfet va-t-il annuler les manifestations polluantes, tels que les rallyes ou comme la course dans la boue à Saint-Maurice sur Moselle de ce week-end, où se produisent des machines hors normes de pollution et de bruit dans la vallée étroite des charbonniers. Merci pour les habitants, car le 12/08 on remet cela avec la montée historique du Ballon d’Alsace avec des vieux moteurs à Saint-Maurice/ Moselle, respirez l’air pur de Vosges. Hypocrisie tout cela! Chaleur, pollution, bruit = cocktail détonnant, et les services de cardio, pneumo, urgence de Remiremont fonctionnent-ils ce week-end? N’agitons t-on pas le chiffon rouge …gare aux conséquences.

    répondre
    1. gavroche

      en plus comment vont-ils faire la boue ? vu le débit de L’AGNE, un simple filet d’eau ne lavez pas ,n’arroser pas ,faites des économies d’eau mais pas à St-MAURICE …

      répondre
  3. Philippe

    Rouler à 90 km avec un rapport de boite enclenché sur la 5ème est tout à fait possible et raisonnable tant pour la pollution que pour sa consommation de carburant. Mais sur la route et surtout les voies rapides, il reste toujours une majorité de « fangios » à bord de leurs grosses berlines. N’empêche que ce vendredi, il y avait un radar mobile qui visait la RN 57 à hauteur d’Arches, direction Epinal et il y a bien plus d’un malin qui s’est fait prendre pour n’avoir pas tenu compte de l’abaissement de la vitesse, soit 20 hm/h de moins. Surveillez bien votre boite aux lettres dans les tous prochains jours messieurs-dames !!

    répondre
    1. étonné

      Dans ce cas , j’ ai deux rapports de vitesse à vous céder  » gratuitement  » vous pourrez peut alors rouler en 7ème a 60 à l’ heure , mais ,vous devez avoir une propulsion à l’ élastique.

      répondre
  4. Tonton Reporter

    Comme d’habitude,  » LABEL ARNAQUE  » continue, tant que pour l’eau que pour la pollution… et le citoyen landa subit… Elle est belle la France.

    répondre
  5. lui

    Monsieur le préfet n’oubliez pas de demander aux vaches de faire également un effort en pétant 20% de moins ,la aussi il y a pollution!!!!

    répondre
  6. Michel

    Voilà une sage décision, réduire la pollution en limitant la vitesse…
    on va mieux respirer ! Cependant pourquoi on ferme des services à l’hôpital et on nous oblige à rouler plus, on décentralise, on regroupe à tout va pour se rendre aussi toujours plus loin. A un autre niveau on ne se pose pas la question de l’importation-exportation de denrées qu’il est possible de produire sur place ? Autre question : subventionne-t-on les sports mécaniques qui vont bon train sur notre territoire ? Et je ne vois toujours pas de progrès dans les transports publics, des aménagements cyclables sécurisés ; combien de parcours vélos à haut risque, pas de parking à vélo sécurisés pour les vélos et plus particulièrement ceux à assistance électrique ? Une pratique qui se développe particulièrement pour les loisirs, alors pourquoi ne pas profiter de cette envolée pour les déplacements au quotidien ? C’est probablement trop compliqué à structurer. Il faut probablement attendre que nous soyons tous à la ramasse. Pessimiste, certainement, réaliste tout autant.
    Tchao, tchao de Michel

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.