Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Remiremont – François Vannson à la rencontre des élus du canton

image_pdfimage_print

11

Le président du Conseil Départemental des Vosges clôturait ce vendredi sa grande tournée intitulée « Les Cantonales ». Dernière étape effectuée à l’Hôtel de Ville romarimontain où étaient conviés les maires des 9 communes du canton.

Accompagné de Valérie Jankowski, conseillère départementale du dit canton et membre de la commission permanente, François Vannson a orienté ses propos sur plusieurs axes : appui aux territoires, tourisme et agriculture, collèges, plan et aménagement numérique, routes, solidarités, service départemental d’incendie et de secours et schéma d’accessibilité des services au public.

En prélude de la rencontre, Valérie Jankowski a tenu à préciser : « les communes sont une entité de référence de notre territoire », précisant que 80 millions d’euros d’investissement ont été attribués au profit des collectivités, et ce malgré une baisse de 30 % des dotations de l’État et une nette augmentation des dépenses sociales. Elle a aussi précisé que le plan Santé a été voté à l’unanimité par l’assemblée départementale, tout en déclarant : « nous devons être incitatifs », évoquant par là-même qu’il manque une dizaine de médecins sur les Vosges.

Prenant ensuite la parole, François Vannson traduisait clairement : « nous travaillons dans un esprit constructif et dynamique. Pour cela, c’est affronter les dossiers avec hauteur et recul afin de s’ouvrir à des décisions réfléchies et pertinentes. Il est nécessaire de renforcer la proximité avec les maires, le tissu associatif et les habitants du canton ». Ciblant ensuite certaines actions, le président n’a pas manqué d’évoquer le fameux « pacte de solidarité » qui représente désormais un certain impact non seulement sur les recettes, mais encore sur les dépenses du Département, tout en ajoutant avec une certaine sérénité : « Les Vosges sont l’un des rares départements à apporter des aides honorables en finançant les collectivités, grâce aux réformes que nous avons appliquées ».

L’hôpital, un dossier vital

Abordant le sujet du très haut débit, François Vannson a notamment indiqué : « nous sommes à un virage très important pour le département. D’ici 2022-2023, l’ensemble du territoire sera couvert. Cela représente un gros chantier sur lequel nous sommes impliqués ». Et de préciser à la suite : « le département est de plus en plus orienté dans des missions d’ingénierie ». Le président évoqua ensuite tour à tour le plan d’accessibilité au domaine public et le plan routes avant d’aborder un autre sujet majeur, celui du centre hospitalier.

« Il s’agit d’un dossier vital et il est impératif que l’on réussisse » a t-il martelé, tout en ajoutant : « j’insiste sur le fait qu’il y ait une répartition équilibrée entre les hôpitaux d’Epinal et de Remiremont, même si ce n’est pas simple, car les deux établissements ont leur historique et leur vécu. Mais l’hôpital de Remiremont n’a pas de vocation à être fermé car Epinal ne pourra, en aucun cas, absorber les besoins ». Le président du conseil départemental insistait aussi : « il faut en finir avec la communication négative sur le sujet. Ce n’est pas incitatif pour faire venir de nouveaux médecins ». François Vannson ajoutait encore : « l’hôpital est l’affaire urgente à traiter, il faut que l’on réussisse et que l’on sorte très vite de cette période floue ».

La rencontre avec les élus du canton se poursuivait ensuite avec l’évocation de sujets et préoccupations afférents à chaque commune.

D.P.

Photographies : Christian Schirm.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.