Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

Santé – La CFDT dépose un préavis de grève sur les centres hospitaliers de Remiremont et d’Epinal

image_pdfimage_print

CENTRE HOSPITALIER

La CFDT appelle à la grève le vendredi 20 juillet 2018 à 9 heures 15 devant la direction territoriale des Vosges de l’Agence Régionale de Santé (ARS). C’est en effet à cet endroit que le comité de pilotage se réunira à la même heure à propos du projet de fusion des centres hospitaliers d’Epinal et de Remiremont.

Dans un courrier envoyé à l’ARS, aux présidents des conseils de surveillance, aux députés et au directeur commun des deux établissements, la CFDT « se positionne contre le projet de fusion » indique Patricia Hacquard, secrétaire générale du syndicat CFDT santé-sociaux 88. Elle précise que « la CFDT a fait une demande pour participer au comité de pilotage et a déposé un préavis de grève ».

Selon Patricia Hacquard, « les propos du directeur, dans le communiqué de presse, sont faux, les projets ne sont pas discutés, ni avec les représentants du personnel, ni avec les équipes soignantes ».




10 réactions sur “Santé – La CFDT dépose un préavis de grève sur les centres hospitaliers de Remiremont et d’Epinal

  1. Un citoyen

    Depuis toujours, ces gens de l’ARS mentent comme ils respirent. Ce COPIL est un test grandeur nature pour les élus présents. Il faudra une réponse claire et nette de leur part, sinon ils peuvent retrouver leur métier d’antan. La folle ambiance de la victoire des bleus est maintenant terminée, revenons sur terre, on ne vous oublie pas.Comme l’a formulé M.Macron « l’esprit de résistance français » n’est pas là de s’éteindre chez nous vosgiens.Comme l’ a très bien dit le collectif de 1200 médecins hospitaliers, nous passons dans une situation de « mise en danger de la vie d’autrui ».

    répondre
  2. LOULOUTTE88

    Rien à discuter avec l’ARS, ce qu’il ont décidé ils l’applique (petits fonctionnaires ne connaissant rien du terrain) pas de réunions contradictoires, tout leur raisonnement est exclusivement à charge.
    Bon courage.

    répondre
  3. PHILIPPE

    L’ARS est à mettre en arrêt respiratoire !! Pour ce qui est des syndicats, je n’ai jamais été trop en leur faveur, mais pour cette cause, mon soutien est entier !!

    répondre
  4. marie

    …A chaque fois le week end,tard le soir ou tôt le matin, dans des cas de douleurs insoutenables, je me suis rendue vite aux urgences au CH de REMIREMONT. Je donne la meilleure note pour la compétence des personnels.Et je remercie.
    ….ça va être compliqué de se faire soigner demain dans cette région de France partis comme nous le sommes. Là: on ne parle même plus politique . L’hôpital serait devenu une enseigne commerciale soumise a un monopole d’actionnaires ?

    répondre
  5. marquis

    depuis le projet du nouvel hôpital d Epinal le sort de remiremont est classé. (2016)un article que j ai lu à l époque montrait m vanson et ulriech se serrer la main disant qu ils avaient conclu un bon accord.il faut se souvenir que les travaux à Epinal ont été stoppé pendant une paire de mois ,plus d argent donc on supprime un batiment .les plans ont été publiés dans vosges matin.

    répondre
  6. Michel

    A la prochaine manif, il ne faut pas en douter elle sera obligatoire, pour chacun des présents à la précédente un à deux invités. Et y inviter aussi notre maire, si je ne me trompe beaucoup d’absents cette dernière fois ? Cet hôpital est à nous, pour notre santé, pour la vie et la bonne santé de notre territoire. On doit en faire la démonstration. Un hôpital n’est pas un truc à faire du fric. Que tous les hôpitaux ne soient pas rentables et subventionnés me semble d’une grande logique ! L’inverse est un non sens ; combien d’années d’études pour pondre de telles hérésies ? Ne pas gaspiller d’accord et pour cela il n’est pas nécessaire de faire ce genre de projet. La base de la sécu à été faite sur la base de la solidarité… mais voilà on a mis des robots qui ne cotisent pas ! Il faudra bien un jour prendre la décision de redistribuer l’argent. Et pour l’heure on en prend pas vraiment le chemin, loin s’en faut !
    Michel

    répondre
  7. Patricia Prohon

    Ancien chef d’entreprise, j’ai toujours eu un oeil méfiant sur les syndicats … mais là, je suis de tout coeur avec vous, non seulement il faut maintenir les structures, il faut également renforcer les effectifs et améliorer les conditions des soignants qui n’en peuvent plus d’enchainer les heures … il y va de la santé de tous.

    répondre
    1. Qui veut du rabe.

      Halte à l’angélisme et imposons la solidarité à double sens.
      Demandons à toutes les personnes en pleine force de l’Age que nous aidons, de travailler une quinzaine d’heure par semaine au service de la société.
      Entretien des espaces verts, entretien des communs, aide en cuisine,etc..
      cela libèrera de l’argent pour embaucher le personnel qui nous manque pour soigner nos malades et nos anciens.

      répondre
  8. chouki

    Qui connait des élus réellement volontaires et entreprenants, des convictions, pour la survie de la Haute-Moselle (autres que sourires figés, coiffures mode ou poignées de mains permanentes) pourrait soumettre de demander audience à monsieur Christophe LANNELONGUE son directeur général.

    répondre
  9. lulu

    LA HAUTE MOSELLE pourtant nos élus viennent de là haut cordonniers mal chaussés pas de bol hôpital, services publics, écoles, entreprises, commerces ……………quelle belle vallée vu des montagnes

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.