Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

Saulxures-sur-Moselotte – Le président du District des Vosges apporte son soutien au Football-club Même s'il est parfois semé d'embûches, le Football-club Saulxures-sur-Moselotte-Thiéfosse continue son bonhomme de chemin, en accueillant les joueurs sans distinction. Ses résultats, cette saison, ont été exceptionnels.

image_pdfimage_print

P1070730

Samedi 22 juillet 2017, jour de foire à la vache vosgienne, les clubs de Besançon et de Raon-l’Etape s’affrontaient en match amical sur le stade de Saulxures-sur-Moselotte à 18 heures 00, en présence du maire de Saulxures-sur-Mselotte, de son adjointe aux sports et du directeur général des services.

P1070727Samedi 21 juillet 2018 également à 18 heures 00, le club local du FC Saulxures-sur-Moselotte-Thiéfosse se réunissait en assemblée générale ordinaire au club-house.  Le maire, invitée, avait délégué l’adjoint aux travaux Alain François, que les responsables du club ont eu plaisir à accueillir, et les autres élus invités étaient présents : Stanislas Humbert, maire de Thiéfosse, Jérôme Mathieu, conseiller départemental du canton de La Bresse, et Bruno Herbst, président du District des Vosges de Football. L’ensemble des élus a félicité joueurs et dirigeants pour les résultats obtenus par le Football-club Saulxures-sur-Moselotte-Thiéfosse cette saison et les ont encouragés à persévérer. L’élu saulxuron a indiqué que la commune a remis en état le terrain dès le mois de juin 2018, va faire repeindre la main courante et remettre la tribune aux normes.

Bruno Herbst s’est plu à constater que l’effectif allait encore s’étoffer avec l’engagement de deux équipes supplémentaires : une en U11 et une réserve en seniors. Il a apporté son soutien aux dirigeants et les a encouragés à poursuivre l’action entreprise dans la voie qu’ils ont choisie “avec un budget digne d’un club de Régionale 2”. Il s’est réjoui de voir le père d’un joueur, Fabien Grosdemange, s’engager pour s’occuper de l’école de football, espérant que cet exemple suscitera d’autres vocations. Il a incité les éducateurs à se former et à mettre en place le Plan Educatif Fédéral.

”Ces résultats récompensent la patience et le travail de fond que nous avons entrepris depuis 2014 où nous avions dû faire face à de nombreux départs de joueurs suite au départ de l’entraîneur de l’époque” a estimé le président David Jeangeorges.

Il était difficile de faire mieux cette saison que le palmarès de l’équipe fanion. Championne de son groupe de Troisième division de district où elle a caracolé en tête du début à la fin de la saison, avec un bilan de 16 victoires, 2 matches nuls et 2 défaites, 50 points sur 60 possibles, 59 buts marqués, 14 buts encaissés, goal-average de + 45 buts, 9 points d’avance sur ses dauphins dans un groupe relevé et cerise sur le gâteau, son parcours mémorable en coupe des Vosges où elle a réussi l’exploit d’atteindre la finale pour la première fois depuis 32 ans. Personne n’attendait en finale un club de Troisième division de district et c’est d’ailleurs une première dans l’histoire de la coupe des Vosges. Tour à trou, les joueurs saulxurons ont éliminé cinq adversaires : Rehaincourt et  Darney, sociétaires également de Troisième division de district, avant de multiplier les exploits aux dépens de Raon-l’Etape 2 (Régionale 2, 5 division d’écart) en huitièmes de finale, Eloyes (Régionale 3, 4 divisions d’écart) en quarts de finale et Saint-Dié Kellermann (Régionale 4, 3 division d’écart) en demi-finales. Au delà des résultats, il y a la satisfaction d’avoir drainé des spectateurs au stade municipal. En finale à La Bresse, face au champion de Lorraine promu en Nationale 3, Thaon-les-Vosges (Régionale 1), et les six divisions d’écart étaient insurmontables. Malgré la défaite 8-0, c’est sous la haie d’honneur des Thaonnais que les Saulxurons ont conclu notre saison d’anthologie.

L’entraineur Venscelau Da Silva, qui est arrivé depuis 2016, a apporté la rigueur, son expérience du haut niveau et une nouvelle dynamique. L’arbitre Izzet Kilinc maintient le club en règle avec le statut de l’arbitrage, et le regain d’effectif des jeunes met le club en conformité avec les obligations réglementaires.

Chez les jeunes, le FCST était présent en nombre en U7 et U9 sur tous les plateaux organisés dans le secteur. Point noir, c’est l’équipe des U13 dont le jumelage avec un club voisin n’a pas apporté les résultats escomptés.

Cette remarquable saison sportive ne fait pas oublier toutes les difficultés qui ont commencé avant même le début de la saison. Le président a sollicité, avec succès, le Préfet des Vosges pour qu’il reconduise le contrat aidé de l’entraineur. Ensuite, un arrêté municipal reçu le 2 août 2017 interdisait d’utiliser le terrain jusqu’au 16 août 2017 afin de le remettre en état. Ces travaux ont eu lieu le 14 août 2017 alors que la saison était terminée depuis deux mois et demi. C’est avec tristesse que les dirigeants ont dû annuler la 15e édition du Challenge des Artisans et Commerçants qui était prévue les 13 et 15 août 2017. C’est ensuite le père de deux joueurs qui a tarabusté le président pour que le club… embauche son épouse.

Le début de saison a été marqué par quelques problèmes de discipline de l’équipe fanion mais une prise de conscience collective a permis de se ressaisir.

Sur le plan financier, le coût des deux entraineurs est conséquent pour le club. Au total, celui-ci a supporté sur ses fonds propres plus de 9.000,00 euros de salaires et charges ainsi que les frais de déplacement.

Une cinquantaine de sponsors et de nombreuses animations.

Le budget atteint plus de 65.000,00 euros de recettes. Si on retranche les subventions pour les équipements des jeunes et les aides publiques pour les salaires, les dirigeants ont recherché eux-mêmes 47.000,00 euros, grâce à l’aide d’une cinquantaine de sponsors et en multipliant les animations (concours de belote, déplacements en bus et vente de calendriers) et les tournois de futsal pour les jeunes et les seniors au gymnase municipal.

Le président a constaté que le club a perçu de manière constante 5.000,00 euros de subvention municipale chaque année de 2008 à 2013. Depuis le début du nouveau mandat en 2014, la subvention a été immédiatement divisée par 2 (2.500,00 euros) puis par 5 en 2016 (1.000,00 euros). “Pour cette saison, nous avons perçu en 2017 une subvention de 2.000,00 euros destinés à l’école de football ce qui nous a permis d’acheter des maillots en U13 et de supporter partiellement le coût de l’entraineur. Pour les seniors, toutes les charges, que ce soit l’entraineur, les arbitres ou les équipements, ont pu être réglées grâce au travail des bénévoles. Le mérite des résultats revient donc d’abord aux bénévoles qui nous permettent d’équilibrer le budget” a souligné le président.

Il a conclu : “Il est évident qu’un club ne peut vivre sans le juste soutien financier de sa commune alors que la subvention du Conseil Départemental des Vosges, sur la base des éléments comptables fournis par les dirigeants du District des Vosges de Football, progresse de saison en saison”.

2018-2019 s’annonce sous de bons auspices avec l’arrivée de quatorze nouveaux joueurs chez les seniors et l’inscription de six équipes : U7, U9, U11, U13, équipe réserve et équipe fanion.

1

2



Une réaction sur “Saulxures-sur-Moselotte – Le président du District des Vosges apporte son soutien au Football-club

  1. froissard

    La subvention communale au FCST n’est pas à la hauteur des ambitions du club et de l’activité qu’il déploie pour se maintenir à un bon niveau et progresser .Cette association s’assure une autonomie financière, grâce à toutes ses initiatives et surtout le soutien de ses sponsors . Vrai, il ne faut pas tout attendre de la collectivité et se prendre en mains, c’est ce que font bon nombre d’associations, car elles s’aperçoivent que les aides financières sont orientées à la baisse . Les associations assurent une grande partie de l’animation et de l’offre de loisirs dans nos communes .Elles méritent un accompagnement soutenu, selon des critères bien précis, notamment celui de la part d’investissement dans la vie de la commune . Si l’on veut promouvoir le bénévolat, il faut renforcer leur image près du public .Egalement si l’on souhaite améliorer le nombre et la qualité de leurs interventions, il est nécessaire de les aider . Quand tout disparaît dans nos communes, il reste les associations, qui travaillent avec des bouts de chiffons pour s’en sortir .Elles seules créent des liens entre les générations pour maintenir de la vie dans villages . Les économies sont à réaliser ailleurs . C’est pourquoi les associations doivent aussi avoir le sens du commun, pour des temps forts partagés, tout au long de l’année .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.