Search
mercredi 14 nov 2018
  • :
  • :

Secteur de Remiremont – Huit maires sur neuf de la com’com « expriment leur ferme soutien à Michel Demange » François Vannson, président du conseil départemental des Vosges, ainsi que Christophe Naegelen, député de la circonscription, s’associent à ce soutien collectif.

image_pdfimage_print
Michel Demange plébiscité pour rester à la présidence de la communuaté de communes de la Porte des Vosges Méridionales.

Michel Demange plébiscité pour rester à la présidence de la communuaté de communes de la Porte des Vosges Méridionales. Photographie d’archives.

Nous recevons ce jeudi 26 juillet 2018 un communiqué signé par les membres du bureau exécutif de la Communauté de Communes de la Porte des Vosges Méridionales.

« Deux articles de presse parus successivement dans le journal « Vosges Matin » le 18 juillet au soir puis le 21 juillet et annonçant la prochaine démission de M.Michel Demange de la présidence de la CCPVM relèvent d’une interprétation erronée des débats internes qui se sont tenus au sein du bureau exécutif de cette collectivité le mardi 17 juillet dernier » écrivent les membres du bureau. « Ces articles ont à l’évidence induit en erreur des lecteurs ainsi qu’un autre organe de presse, « L’Echo des Vosges » dans son édition du jeudi 26 juillet ».

Les membres de ce bureau composé du président Michel Demange lui-même et des maires de la communauté de communes « s’étonnent de la parution dans ces deux organes de presse d’un document confidentiel qui leur avait été remis à titre privé et consultatif ».

Dès cette première réunion, « le bureau dans sa grande majorité s’était opposée à une démission possible de M.Demange, qui avait alors suspendu sa décision dans l’attente d’une discussion plus approfondie » révèlent les élus dans ce communiqué. « Celle-ci a eu lieu le 24 juillet avec une argumentation chiffrée sur les conséquences financières de certains choix proposés lors d’une commission de travail en matière d’attributions de compensation dans le cadre des transferts de compétences. L’augmentation des taxes intercommunales à hauteur d’au moins 5 % se révèle inévitable en cas du choix d’une procédure dérogatoire. Or, il avait été décidé précédemment à l’unanimité du conseil communautaire le gel de ces taxes pour la durée du mandat, une décision que M. Demange s’était engagé à respecter, officiellement et publiquement ».

Depuis la création de la CCPVM, « un travail fructueux a été effectué, avec des débats nombreux et constructifs, parfois longs pour pouvoir aboutir au consensus souhaité. Le traitement du choix des compétences, de leur rétrocession aux communes ou de leur transfert à l’intercommunalité est en effet particulièrement complexe et exigeant. Par ailleurs, il a été réalisé des opérations de contractualisation avec le Conseil Départemental avec des engagements signés dans plusieurs domaines pour les années à venir. Au vu de ces éléments, et au vu du caractère très positif de la tâche effectuée au sein de la nouvelle communauté de communes née – rappelons-le – il y a dix-huit mois, ce sont huit maires sur neuf qui expriment leur ferme soutien à Michel Demange » ajoutent les membres du bureau exécutif, précisant que le maire de Remiremont s’est abstenu.

« Cette écrasante majorité estime que son départ serait très dommageable et regrettable, car il est un président rassembleur et fédérateur, impartial, oeuvrant à la fois pour le bien de toutes les communes et l’avenir de l’intercommunalité et en outre possédant des compétences remarquables en matière de finances » assurent les membres du bureau, qui concluent en précisant que « François Vannson, Président du Conseil Départemental, ainsi que Christophe Naegelen, député de la circonscription, s’associent à ce soutien collectif ».




7 réactions sur “Secteur de Remiremont – Huit maires sur neuf de la com’com « expriment leur ferme soutien à Michel Demange »

  1. Remy Raymond

    La future candidature du maire de Remiremont à la présidence de la Communauté de Communes a pris du plomb dans l’aile, mais il est vrai qu’à trop se précipiter, sans travail de fond intelligent, sans réflexion mature et sans expérience politique, on court à l’échec.

    répondre
    1. J.Charles

      Méconnaissance du dossier ou posture politicienne de votre part, quoi qu’il en soit, Monsieur le maire de Remiremont n’a jamais revendiqué la présidence de la com.com, bien au contraire, il souhaite rester maire de Remiremont à 100%.
      On voit bien la tentative d’enfumage du président et de mettre la presion sur les élus au travers de ce revirement.
      Notez que point de désaccord est technique et démocratique, il concerne la remise en cause dune décision de la CLECT par le président de la com.com, c’est à dire ni plus ni moins qu’un déni de démocratie, qui impactera directement le portefeuille des romarimontains. Peut on reprocher au maire de Remiremont défendre les intérêts de Remiremont ?…

      répondre
  2. Michelle

    Ça suffit Remiremont ! Combien nous a coûté la réfection du bâtiment de la médiathèque de Maxonrupt ? Pour ma part, ça suffit.
    Merci Michel Demange de bien vouloir défendre l’intérêt des contribuables que nous sommes tout en restant dans une logique de modernisation, là où il y a nécessité exclusivement.
    Merci à vous Monsieur le Président et merci à Remiremont info pour toute la clarté de la transmission de l’actualité.

    répondre
  3. JMV

    36 000 communes en France ( 40 % du total de l’Europe ) et 11 000 en Allemagne ( pourtant plus peuplée ).
    L’Allemagne est d’ailleurs passée de 25000 à 11000 en 60 ans.

    La creation des Comcom était pourtant destinée à réduire sensiblement ce nombre et ainsi diminuer les couts de fonctionnement de la bestiole

    Qu’attendent les préfets pour œuvrer.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.