Search
mardi 23 oct 2018
  • :
  • :

43e Crêtes vosgiennes – Mickael Baradel et la Vosgienne Claire Mougel font coup double ! Avec 1.789 concurrents sur l'ensemble des trois courses.

image_pdfimage_print

P1080160

Vainqueurs l’an dernier, l’Alsacien Mickael Baradel et la Vosgienne Claire Mougel ont fait coup double ce dimanche 19 août 2018 lors de la 43e édition des Crêtes Vosgiennes. Parmi quelque 1.789 concurrents.

Malgré l’immense engouement pour les trails, le succès populaire des Crêtes Vosgiennes, course de montagne devant l’Eternel, ne se dément pas au fil des années. Ils étaient encore 1.789 à courir entre ciel et terre au fil invisible de l’ancienne frontière entre la France et l’Allemagne. 971 sur les Crêtes de 33 kilomètres entre Le Markstein et le Lac Blanc, un parcours rallongé de 600 mètres suite aux travaux de réaménagement de la Schlucht, 128 sur le relais et 690 sur les Mini-Crêtes de 13 kilomètres entre la Schlucht et le Lac Blanc.

Dans le monde de la course à pied, l’épreuve du Spiridon Club d’Alsace, sous la conduite du Vosgien Jacques Adam, est une course à part pour ne pas dire mythique. L’exigence du parcours avec sa succession des montées et descentes pour pour 1300 m de dénivelé et ses paysages uniques ont définitivement établi sa réputation.

P1080159Celle de Mickael Baradel (Colmar Marathon Club) n’est plus à faire en Alsace. Il l’a encore démontré ce dimanche en s’offrant un cavalier seul. Dès le dixième kilomètre, le gaillard de 29 ans faisait la différence en se débarrassant de son ultime rival Driss El Himer (ASPTT Strasbourg) qui devra se satisfaire de la 12e place finale.

A l’arrivée, le verdict est sans appel : le citoyen de Soultz devance de 7 minutes ses deux dauphins, le vétéran Emmanuel Allenbach 2e et le Vosgien Florian Léon 3e, désormais licencié au sein de La Bressaude. Ce dernier emmène dans soin sillage deux autres Vosgiens : Benjamin Polin (CA de la Haute-Moselle) 4e et Mickael Voirpy (ES Thaon-les-Vosges) 6e.

“Driss El Himer a commencé à marche dans une montée et, ensuite; l’écart s’est fait” confiait Mickael Baradel. “Au départ, j’étais surtout inquiet par les possibilités de Driss et d’autres coureurs étrangers. Il fallait confirmer cette année après la surprise de l’an dernier. C’est fait. A présent, je vais récupérer pendant deux semaines pour me consacrer à un trail de 32 kilomètres le 9 septembre”.

43 ans, le bel âge.

A 43 ans, Emmanuel Allenbach continue de rivaliser avec les plus jeunes. Il s’aventurait pourtant pour la première fois sur les sommets. Une expérience concluante : “Je n’ai pas l’habitude de la course de montagne. Il fallait faire au moins une fois les Crêtes Vosgiennes. Au début, j’étais 5e et je suis revenu. Je voulais finit mais j’ai souffert sur la fin. Baradel, c’est un autre monde !”.

Florian Léon, troisième et premier Vosgien, se félicitait de son résultat. “Je connaissais pas le niveau et les difficultés. J’ai pu bénéficier des conseils de mon beau-père Fernand Collé, un ancien habitué de la course, pour gérer mon effort. Je n’ai pas l’habitude des longues distances, ça n’allais pas assez vite et je le paie à la fin. Mais je suis très content de ma troisième place”. 

Un podium féminin totalement vosgien.

P1080163Chez les féminines, le podium est monopolisé par trois Vosgiennes. A commencer par deux skieuses de fond puisque Claire Mougel (La Bressaude), troisième des championnats du Monde de trail l’a emporté avec une avance de 3 minutes 20 devant la jeune Lucile Germain (Basse-sur-le-Rupt ski nordique) 2e pendant que Sarah Vieuille (Tr Ailleurs) complète le podium à 10 minutes 40.

“Cette année, je me suis surtout concentrée les Mondiaux de trail et j’ai peu couru” expliquait Claire Mougel. “L’an dernier, j’avais gagné en revenant sur la fin. Cette année, j’étais 2e au Hohneck derrière Sarah Vieuille. Je suis revenue sur elle à La Schlucht. Je me suis consacrée à ma course sans m’affoler”.

P1080155Quant aux Mini-Crêtes, l’Alsacien Maxime Rauner, abonné à la deuxième place, a fini par escalader le podium jusqu’au sommet. Il l’emporte devant Guillaume Heinrich, 2e à 2 minutes 48, et Tony Pierrat 3e à 2 minutes 57. Chez les féminines, une Vosgienne fait également la loi avec la de Chloë Lalevée. Elle rejette à 7 minutes sa dauphine  Laure Foubert et à 8 minutes Sophie Weckerlé 3e.

Un palmarès que complète la victoire de Thomas Matelle et Yoann Gilbart à l’issue du relais. En solo ou en duo, les Crêtes Vosgiennes ont d’autant plus fait le bonheur de leurs 1.789 émules qu’il régnait ce dimanche un temps propice à la course en montagne.

David Jeangeorges.

Tous les résultats.

cretes-vosgiennes

mini-cretes-vosgiennes

relais-des-cretes




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.