Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

La Bresse – Trois jours de finale pour la coupe du Monde de VTT !

image_pdfimage_print
Neïlo Perrin-Ganier.

Neïlo Perrin-Ganier.

C’est grâce à l’ensemble des bénévoles et des responsables qui accompagnent Nicolas Remy (président de La Bresse Évènements) que l’organisation de cet événement est possible : Jérôme Curien et Didier Mougel (coordinateurs principaux), Arnaud Jacoberger (responsable des bénévoles), Jean-Michel Thiebaut (gestion des teams), Thibaut Grandemange (communication), Jean-Claude Etienne (trésorier), Nelly Lejeune (secrétaire). Une vingtaine de « fervents » bénévoles, a effectué un travail exceptionnel dans la préparation des parcours. Ils ont aménagé les sols, coupé les arbres pour la visibilité et la sécurité de tous, défriché les zones pour les spectateurs, réalisé des passages en pierres ou des plateformes… Cette équipe a d’ailleurs reçu, au mois de mai dernier, les félicitations de la société de production RedBull TV pour la préparation du terrain, qui a facilité le schéma d’implantation des caméras. Et à quelques semaines de l’échéance tant attendue, elle est toujours très active et le sera jusqu’à la fin de l’événement. Au pic d’activité, pendant les 5 jours de la compétition, elle sera renforcée par plus de 300 volontaires venus de toutes les Vosges. Vous les retrouverez partout, aux entrées, parkings, buvettes, sur les parcours, mais aussi à des postes plus officiels, avec les journalistes, les officiels… Ils seront reconnaissables avec leurs tee-shirts colorés, n’hésitez pas à leur demander conseils et renseignements, ils seront ravis de vous aider ! Mais n’oubliez pas également de respecter leurs recommandations, notamment en matière de sécurité.

CDM

Les finales, une première pour La Bresse.

Les épreuves disputées à La Bresse marqueront la fin de la saison de Mountain Bike tant pour les descendeurs que pour les coureurs de cross-country. La Coupe du Monde s’achèvera donc à La Bresse pour ces deux disciplines et les coureurs mettront un point d’honneur à finir leur saison en beauté, de quoi vous offrir des moments intenses et spectaculaires, d’autant que les parcours concoctés auront de quoi alimenter le spectacle !

 Les épreuves.

Le Cross-Country XCC et XCO :

Le parcours du XCO.

Le parcours de Cross-Country, long de 4,1 kilomètres, a été tracé par Jérôme Curien et Neïlo Perrin-Ganier. Ils ont choisi de placer le départ sur le « front de neige », ou plutôt « front d’herbe » à cette saison ! Il s’agit tout simplement de l’esplanade située devant le bâtiment principal de la station.

À la différence de l’épreuve de 2016, la position des pilotes sur la ligne de départ ne dépend pas du classement international, mais d’une nouvelle épreuve : le Cross-Country Court (XCC). Cette discipline, nouveauté de la saison 2018 de Mountain Bike, est une course qualificative, où les coureurs devront emprunter un petit tracé de 1 à 1,5 km, elle aura lieu le vendredi en fin d’après-midi. Elle durera une vingtaine de minutes et déterminera l’ordre de départ des 16 premiers concurrents (soit les deux premières lignes) pour l’épreuve de Cross-Country Olympique (XCO) du dimanche.

Après le départ, les pilotes passeront derrière le bâtiment Les Grandes Feignes 2 pour affronter la première difficulté : la montée du bas de la piste La Bourvil. Après 500 premiers mètres roulants, où il sera important d’être bien placé, puis un retour vers les parkings et le rond-point Nord, le tracé s’élèvera une nouvelle fois avec l’ascension du chemin du Suisse, certes large, mais avec un pourcentage important.

Après la traversée du « Mur », les pilotes entreront en forêt pour une partie plus technique où le tracé se rétrécira. À la sortie du bois, ils emprunteront un couloir sur les pistes-écoles de la station avant d’effectuer un premier passage dans la zone technique qui se trouve à la mi-course.

Pas le temps de se reposer ! Les pilotes doivent finir de dévaler les pistes-écoles pour se diriger dans le secteur boisé au-dessus du parking réservé aux teams. À l’image de la première partie de forêt du parcours, les ascensions courtes et les descentes étroites se multiplient. Le parcours a été ici conçu de manière à ce que les pilotes puissent voir l’écart les séparant soit des leaders, soit des concurrents à leur poursuite.

Un saut permettra de sortir de cette section pour aller en direction de la zone technique pour un deuxième passage.

Une légère descente en dévers et la ligne d’arrivée, longue de 200 mètres, se profilera enfin sur l’esplanade.

Avec ce parcours très accidenté et exigeant, une concentration maximale sera nécessaire pour espérer remporter cette épreuve.

Une course, qui s’annonce donc spectaculaire tant pour les spectateurs que pour les pilotes !

Les enjeux du XCO.

Qui succèdera au champion local, Julien Absalon, double champion olympique que l’on ne présente plus et aussi double vainqueur à La Bresse en 2012 et 2016 ?

Victime d’allergies au pollen, il a été contraint de se retirer des manches de Coupe du Monde 2018. Mais le public vosgien ne sera pas en reste et pourra reporter sa ferveur sur l’espoir local Neïlo Perrin-Ganier.

Toute La Bresse sera d’ailleurs son premier supporter. Le Bressaud vit un rêve en 2018 en intégrant l’équipe constituée par Julien Absalon. Son idole est devenue son mentor et il apprend beaucoup de son expérience du haut-niveau. Traceur du parcours et en bonne condition physique en début de saison, l’épreuve de La Bresse est le principal objectif sportif de sa saison. L’idéal serait de le voir sur la plus haute marche du podium de la catégorie U23.

La Descente DHI :

Le parcours du DHI.

L’association avec la station La Bresse-Hohneck Labellemontagne pour organiser cet événement, a permis à Cédric Braconnot, d’utiliser certaines portions du BikePark pour créer le tracé de la descente.

Avec un départ à côté de l’arrivée du télésiège de Vologne à 1172 m d’altitude, les descendeurs emprunteront la forêt sur leur gauche pour entrer dans une section avec quelques virages relevés et des passages techniques en dévers. En sortant du bois, les pilotes franchiront les tables sous le télésiège où les sauts promettent d’être spectaculaires.

Ils retrouveront ensuite une nouvelle portion de forêt où les virages, les obstacles naturels comme les souches ou les roches et les passages serrés entre la végétation s’enchaineront à grande vitesse pour le plus grand bonheur des spectateurs. Si vous êtes d’ailleurs amateur de passages techniques, ne manquez pas dans cette section le spectaculaire saut de table et sa réception en dévers suivi immédiatement d’un virage serré.

La partie la plus raide et la plus difficile arrive ensuite et s’achève au réservoir de la Lande avec un spectaculaire saut de talus, haut d’environ 5 mètres. S’en suit une petite partie roulante qui se termine par le saut de 2 roches successives où les écarts établis en amont seront non négligeables une fois la ligne d’arrivée franchie.

Pour finir, les descendeurs croiseront le parcours de Cross-Country Olympique au niveau de la piste rouge du Mur. Une succession de virages ainsi que le saut X-Class jump viendront parachever ce tracé de descente long de 1,55 kilomètre.

Les enjeux du DHI.

À l’heure où nous écrivons ce dossier, trois Français sont dans le top 10 au classement de la coupe du monde 2018 : Loris Vergier, Loïc Bruni et Amaury Pierron, actuel leader. Et il leur reste deux courses (en Andorre en juillet et au Canada en août) avant les finales Bressaudes, pour conforter leur place et pourquoi pas faire vibrer le public par de beaux résultats…

Les féminines ne sont pas en reste avec la seconde place au classement actuel de Myriam Nicole et la sixième place de Marine Cabirou.

VTT

Le programme des courses.

Vendredi 24 août :

 17 h 30 : Cross-country Criterium — Coupe du Monde – Femmes

 18 h 15 : Cross-country Criterium — Coupe du Monde – Hommes

 Samedi 25 août :

 9 h 45 — 10 h 45 : Coupe du Monde Descente-Finales — Femmes Junior et Hommes Junior

 12 h 30 – 14 h 30 : Coupe du Monde Descente-Finales — Femmes Élite et Hommes Élite. Épreuves suivies de la remise des prix.

 Dimanche 26 août :

 8 h 30 : Coupe du Monde Cross-Country Femmes moins de 23 ans (WU)

 10 h 15 : Coupe du Monde Cross- Country Hommes moins de 23 ans (MU)

 12 h 20 : Coupe du Monde Cross-Country Femmes Elite (WE)

 Épreuves suivies de la remise des prix WU/MU/WE

 14 h 50 : Coupe du Monde Cross-Country Hommes Élite (ME)

 Épreuve suivie de la remise des prix ME.

 XCC/DHI/XCO… En d’autres termes ?

 L’appellation XC rassemble en fait toutes les disciplines de cross-country, il en existe 8 :

 XCO : Cross-country Olympique : parcours de 1 h 20 à 1 h 40, avec un circuit d’environ 5 km répété à plusieurs reprises.

 XCM : Cross-country marathon : parcours d’une distance comprise entre 60 km et 160 km „

 XCC (criterium) : Cross-Country sur Circuit court : parcours de 20 à 60 minutes sur un circuit de 2 km maximum.

 XCE (Eliminator) : Cross-country éliminatoire : parcours le plus souvent urbain d’une distance comprise entre 500 m et 1 km, présentant des obstacles naturels (e s c a l ie r s…).

XCR (Team Relay) : Cross-country relais par équipes

XCS (Stage races) : Cross-country par étapes

 XCP (point to point) : Cross-country en ligne : le départ et l’arrivée se trouvent à deux endroits différents. Ce format est utilisé dans les XCS.

 XCT (Time Trial) : Cross-country contre la montre : épreuves organisées uniquement dans le cadre de XCS

 Le sigle DH signifie « Down Hill » qui se traduit par descente en français…

 Deux types d’épreuve dans cette discipline :

 DHI : Descente individuelle

 DHM : Descente marathon.




Une réaction sur “La Bresse – Trois jours de finale pour la coupe du Monde de VTT !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.