Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

Le chômage en baisse dans les Vosges

image_pdfimage_print

Pôle_Emploi_01

Au deuxième trimestre 2018, l’ensemble des demandeurs d’emploi inscrits à Pôle Emploi s’élève à 36 420 dans les Vosges. Un chiffre en diminution de -0,7% par rapport au premier trimestre et de -3,1% sur un an.

Sur ces demandeurs d’emploi, le nombre d’entre eux tenus de rechercher un emploi et sans activité (Catégorie A) est de 19 360. Un nombre en baisse de -0,2% sur un trimestre et de -5% sur un an. Quant aux demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité, leur nombre est de 31 980 pour ce même deuxième trimestre, en diminution de respectivement -0,1% sur un trimestre et de -1% sur un an.

Le département des Vosges suit donc la tendance observée à l’échelle de la Région Grand-Est, où le nombre de demandeurs d’emploi a diminué de -4,7% sur un an pour la catégorie A et de -1% pour celles et ceux tenus de rechercher un emploi, ayant ou non exercé une activité.

J.J.

 




9 réactions sur “Le chômage en baisse dans les Vosges

  1. nico

    qui peut croire de tels aneries ??? de l’in tox comme tout le reste…. bien sur les stages ne sont plus comptabilisés, mais ils referont bien vite surface… de toutes façons tout n’est que mensonge

    répondre
  2. froissard

    On le sait les méthodes de calcul sont faites pour présenter les meilleurs chiffres du chômage en France .Quand les entreprises continuent de licencier à tour de bras, on ne peut baisser le nombre de demandeurs d’emplois .le département des Vosges est vidé de son industrie, qui a vu disparaître grand nombre d’entreprises textiles, principal pourvoyeur d’activités dans les années 1960/1970 . On a distribué à flots de l’argent public aux entreprises pour aider à l’investissement, afin de moderniser l’outil de travail et créer de l’emploi .Elles ont pris l’oseille, sans contrepartie et sont parties s’installer ailleurs .Le français a le meilleur gain de productivité au monde . Nos politocards , sont complices et laissent faire ,alors que dans le même temps on demande aux collectivités locales et aux Français de se serrer la ceinture, l’argent existe pour former les hommes et les femmes aux nouveaux métiers de demain . le réseau routier et les paysages sont à l’état d’abandon .Dans ces secteurs, il y a un gisement d’emplois . L’arrivée de la fibre optique devrait favoriser le télétravail . Il est temps de revenir sur terre, car le bon sens est près de chez nous, pas à Paris, Bruxelles et Strasbourg

    répondre
  3. froissard

    Il ne faut pas lâcher la grappe à nos députés et sénateurs vosgiens, qui ne manquent pas une occasion de se faire inviter là ou c’est possible pour couper les rubans et serrer des mains .Il faut profiter de ces occasions, sans attendre les prochaines élections, pour leur exprimer notre mécontentement, faire remonter nos doléances et aussi nos propositions pour l’aménagement et le développement de nos territoires dans les Vosges .Il faut sortir les énarques de leur bureau pour leur monter la vraie vie .Tout ce petit monde est à côté de la plaque

    répondre
  4. Un citoyen

    Tout à fait d’accord sur l’ensemble des points évoqués, mais dès lors il est plus qu’urgent que la population se révolte, car insidieusement tout ce qui a été gagné au cours de ces décennies par nos pères et grands pères est en train d’être supprimé par des jeunes « LERM », qui connaissent rien au sacrifice qu’ont subi nos prédécesseurs. Peuple de France il est plus que temps de réagir, et de compter sur soi-même pour changer les choses. Élus DEHORS, vous ne servez à rien, seulement à vous engraisser aux frais de la princesse.

    répondre
  5. le petit rapporteur

    tiens.. vous ne parlez pas des dizaines d’offres d’emplois non pourvues tous les mois dans notre Département ! Qu’il existe des patrons  » voyous  » = OK mais ne mettez pas tout le monde dans le même sac S.V.P ! je suis bien placé pour savoir que pour espérer trouver quelqu’un qui m’apporte un CV, puis qui accepte de travailler .. et qui part pas au bout de 3 semaines ou qui ne se mette pas en arrêt tout le temps ! une personne qui veut bosser ça devient aussi rare que les trèfles à 4 feuilles !! ça aussi nos Grands Pères auraient encore de quoi se révolter ….

    répondre
    1. chaud devant

      Bien d’accord avec vous.
      Dans notre pays le travail est devenu une maladie honteuse.
      Tout cela est la conséquence d’un assistanat monté en série.
      Quelle honte de voir des patrons ne pas trouver d’employés alors qu’il y a 6 millions de « chômeurs » en France.

      répondre
    2. froissard

      Les patrons voyous, pour être plus précis sont les grosses entreprises du CAC 40, qui font d’énormes profits, qu’ils partagent avec les actionnaires, sans se soucier de l’investissement productif et de la création d’emploi .Ce sont elles qui bénéficient des aides publiques, telles que exonérations de charges et fiscalité avantageuse .Les vrais créateurs de richesses et de valeur ajoutée sont les PME et TPE qui sont étranglées par une réglementation bureaucratique et le poids des prélèvements obligatoires .Il faut orienter les aides publiques de manière plus ciblées, avec évaluation des objectifs , en contrepartie . Vrai le gout de l’effort et du travail se perdent dans nos pays latins .C’est toute une éducation qui n’est pas exigente dans l’apprentissage des valeurs et des pratiques de l’effort et du travail, dans la jeunesse; Tout cela se transmet dès le plus jeune âge .Quand j’étais jeune on exigeait de moi: rentrer du bois allumer le poêle- aller à la cave chercher du cidre-cueillir fruits et légumes-déneiger-donner à manger au chien et au chat et bien d’autres choses encore .Il fallait le faire sans rechigne r,sinon c’était la punition assurée ..Quant aux emplois qui ne trouvent pas preneurs, je ne veux pas excuser le refus des demandeurs d’emplois, mais il faut admettre les conditions de travail particulières et le niveau de salaire, pas très motivant.Quand on voit la clique de petits chefs, sortis de grandes écoles, qui pratiquent un management autoritaire, sans considération et respect du personnel .Ils manquent d’expérience, car ignorant les pratiques et savoirs faire, qui sont la base nécessaire pour commander .

      répondre
      1. Aide toi le ciel t'aidera

        Vous n’avez pas tt à fait tort.
        Je pense à deux de mes grands parents.
        L’un était mécanicien d’entretien en scierie et l’autre ouvrière textile.
        6 gamins à élever ,sans voiture, ni lave linge, ni lave vaisselle.Et aucuns plats préparés.
        Le jardin à faire et les lapins à nourrir.
        Le bonheur rayonnait dans leur maisonnette au confort précaire.
        C’était pourtant 42 heures de travail par semaine,4 semaines de congés annuels, pas de RTT ni d’arrêts maladies intempestifs.

        Tout ça pour conclure que si on est au chômage et aidé par la collectivité, arrive un moment ou il faut prendre ce qui est proposé .

        répondre
  6. CBT

    Des offres d’emploi non pourvues et des gens qui ne veulent pas travailler ?
    Mon amie envoie des dizaines de CV et lorsqu’elle décroche par miracle un entretien l’employeur lui fait comprendre que c’est physique et difficile alors que le CV correspond au poste . Et oui, elle fait partie de la catégorie séniors!

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.