Search
mardi 20 nov 2018
  • :
  • :

Football – Le Val-d’Ajol est finalement autorisé à monter en deuxième division de district

image_pdfimage_print

22770044_860343547458154_4114310004526498077_o

Dimanche 27 mai 2018, l’équipe fanion du FC Ajolais obtenait le droit de monter en deuxième division de district, en remportant son championnat de troisième division avec neuf points d’avance sur ses dauphins de Girancourt (2).

Mais la commission départementale du statut de l’arbitrage, réunie le vendredi 8 juin 2018, avait constaté que l’un des deux arbitres du FC Ajolais n’a pas fait le nombre de matches requis, cette saison, pour prétendre compter pour l’effectif du club ajolais. Celui-ci se retrouvait par conséquent en infraction avec le statut de l’arbitrage. Cette même commission avait indiqué que le club ajolais ne pouvait monter à l’issue de la saison 2017-2018 de sorte que Girancourt (2) avait bénéficié de l’accession.

Ensuite, les dirigeants ajolais ont fait appel de la décision devant la commission départemental d’appel. Pour être déboutés à l’issue de l’audience du 17 juillet 2018 à Epinal.

Dans la foulée, le FC Ajolais a interjeté appel devant la commission régional d’appel. Entendu ce mercredi 1er août 2018 à Champigneulles, le club du président Olivier Simonin a finalement obtenu gain de cause.

En effet, comme le précise les règlements nationaux du statut fédéral de l’arbitrage à l’article 47,2, c’est seulement au bout de trois années de déficit en arbitres qu’un club peut être privé de montée. Ce point de règlement est d’ailleurs appliqué dans tous les autres départements de la Ligue du Grand Est.

Le FC Ajolais étant seulement dans sa première année d’infraction, la montée ne pouvait pas lui être refusée. La commission régionale d’appel a donc autorisé son accession en deuxième division de district.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.