Search
mardi 13 nov 2018
  • :
  • :

Remiremont – Eric Mauffrey remporte le 33ème rallye des Vallées

image_pdfimage_print

DSCF3623

C’est dans des conditions rendues plus difficiles avec la pluie qui s’était invitée sur les quatre premières spéciales, que la centaine d’équipages engagés dans la 33ème édition du rallye des Vallées ont du donner le meilleur d’eux mêmes afin de réaliser les meilleurs chronos. Et les effets se sont fait ressentir dès l’ES 1 du col de Raon aux Bois avec plusieurs sorties de route et autres petites frayeurs.

Même des pilotes chevronnés en ont fait les frais, cette fois dans l’ES 4 du Fiscal, à l’exemple de Sébastien Bret qui a « tapé » assez durement avec sa Subaru. Parmi les 98 équipages engagés dans cette catégorie « moderne », 70 seulement ont pu terminer les cinq spéciales de la journée. Pour certains d’entre eux, c’est la mécanique qui a joué un mauvais tour. Et de ce côté là, même Grégory Dapoigny, sur le podium l’an passé, en a fait les frais. L’échappement de la 207 S 2000 a cassé dans l’ultime spéciale.

Au bout du compte, c’est en véritable maître, au volant de sa nouvelle Skoda Fabia, qu’Eric Mauffrey s’est imposé, associé à son copilote Kevin Bronner. L’équipage a bouclé les 39,9 km de spéciales en 23 mn 21 s 8. L’équipage Stève Mourey/Amélie Pierron (DS3) s’installe à la seconde place du général avec un temps de 23 mn 40  s 3, soit avec un écart de 18 s 5. Antonin Mougin et son coéquipier Florent Diottin ont honneur à compléter le podium sur DS3 également, à 20 s 7 de Mauffrey.

L’équipage Guillaume Caritey/Sébastien Galmiche se place à la 4ème place du général sur 207 S 2000 avec un écart de 2 mn 10 s 2 sur le vainqueur du jour. Mais il faut surtout saluer la remarquable performance de l’équipage venu se positionner à la 5ème place de ce même classement général : une belle surprise venant de Cyril Courtoy et de sa copilote Muriel Pinot sur une Citroën Saxo. Cinq spéciales couvertes en 25 mn 37 s !

Une 33ème édition certes arrosée, mais le public était bien présent aux abords des spéciales jugées inédites. A noter aussi, une belle participation de pilotes engagés en catégorie F2000-14 et F2000-13. On y recensait 28 voitures, soit exactement 14 dans chacune de ces catégories. Des petits bolides qui ont eux aussi donné du plaisir aux spectateurs. Une fois encore, l’ASA des Vallées a rallié tous les suffrages tout en misant sur une sécurité absolue.

D.P.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.