Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

Saulxures-sur-Moselotte – La première fête du haut-fer en images

image_pdfimage_print

38

Ces samedi 4 et dimanche 5 août 2018, l’association du patrimoine organise la première édition de la fête du haut-fer sur le thème de l’aperçu des métiers du bois et de la forêt. Des démonstrations permettent aux visiteurs de voir le haut-fer en action, des tracteurs débardeurs, des tronçonneuses de collection, etc. Dimanche midi, partage du repas du Sagard pour 4 € (hors boissons).

Le public découvre le haut-fer (scie verticale), animé par une roue à augets de 4,20 m de diamètre. C’est l’une des belles scieries sur l’eau vosgiennes en bon état de marche. Pour reconstituer les Métiers du Bois et de la Forêt, une belle exposition d’engins, de matériels et d’outils anciens complètent cette manifestation. Les présentations sont commentées, engins en action, par des guides érudits. Au fil des deux journées, les visiteurs peuvent suivre une remontée dans le temps et prendre connaissance des difficultés rencontrées par nos « anciens » dans l’exercice de leurs métiers.

Pour s’immerger pleinement dans cette époque vous pourrez partager, dimanche, le repas du Sagard (4 € hors boissons). Entrée : 4€ + une boisson « ô-fer » offerte.




7 réactions sur “Saulxures-sur-Moselotte – La première fête du haut-fer en images

  1. froissard

    je confirme lé commentaire précédent .Cette première Fête du HAUT FER était, sans aucun doute , une réussite . Le beau temps, au rendez, a accompagné les nombreux visiteurs, qui ont exprimé leur satisfaction . Ce WEE a été un moment intense , d’échanges de connaissances et de savoirs faire, d’habitants qui ont connu le travail de la forêt, du bois, mais aussi du textile et des carrières de SAULXURES . Ce bouillon de culture tend à démontrer, pour ceux d’entre nous qui ne le savent pas ou l’auraient oublié, que nous disposons d’un riche patrimoine, qui devrait faire notre fierté . Tout, cela s’ajoute à la Foire à la VOSGIENNE et au FESTILAC . Tous ces temps forts dans l’année, peuvent être fédérateurs et rassembleurs; pour renforcer l’image de notre commune, oubliant tout égo et esprit de clocher . Toutes les personnes remplies d’empathie, apprécieront ces moments de communion et de fraternité qui font du bien, pour faire progresser l’intelligence collective . On aura également remarqué, parmi les 50 bénévoles que nous étions, la présence de jeunes qui ont donné le bon coup de main . Cela devrait donner à réfléchir aux huitres qui ne s’ouvrent jamais à la nouveauté .Merci à celles et à ceux qui ont eu cette bonne idée, à celles et ceux qui ont fait confiance, à celles et ceux qui on assuré le succès de cette nouvelle animation .

    répondre
  2. C'est qui le chef ?

    Bravo aux locaux pour l’organisation de cette manifestation !
    Mais que sont venus faire les politiques, en 1ère ligne, à discourir ? Pour le soutien moral ? Pour se montrer ? Le copinage ?
    Entre les efforts financiers de Cornimont pour son Musée des Racines et de Ventron pour celui du Textile, Saulxures n’a rien fait ! Si le patrimoine est si riche que cela, il serait l’heure d’y mettre un peu d’argent. Peut-être pourrait-on glisser une ligne de dépenses sur ce très fameux budget Régie Culture Animation ?… Et répartir entre FestiLac et FestiôFer !!

    répondre
    1. Cest la luuuutte finaaale

      les politiques se battent toujours pour discourir ,être sur la photo ,et couper les rubans.
      Les nouveaux conquérants de l’inutile.

      répondre
  3. froissard

    Il faut s’investir davantage à la valorisation et à la mise en tourisme de la culture et du patrimoine .Mais comment valoriser ce que l’on ne connaît pas .? Il faut donc commencer par les inventorier, les documenter, former les ressources humaines qualifiées, pour assurer leur gestion de manière efficace et rentable . Le lieu de vie pourrait être une maison du patrimoine et de la mémoire .On doit noter aussi que la mise en valeur en valeur du patrimoine recèle un caractère civique, au sens ou le patrimoine, sous toutes ses formes renvoie aux fondements de l’identité culturelle, à la cohésion sociale et à la mémoire collective, souvent menacée de disparition

    répondre
  4. froissard

    le patrimoine se conjugue au présent dans le cadre d’un projet de développement local .Stériles les vieilles pierres ? Ce n’est pas l’avis de nombreuses collectivités, qui un peu partout en France, s’emploient à faire de leur patrimoine, un outil du développement local .Cer le patrimoine, qu’il soit privé ou public, recèle des enjeux de société et économiques très contemporains

    répondre
  5. froissard

    Investir dans la culture n’est pas une activité de sieste .Il s’agit plutôt d’un travail de construction et de réaffirmation de l’identité .Ce travail sur la mémoire et l’identité devrait contribuer de manière efficace, au développement du sentiment d’appartenance à son territoire, à la réactivation de la responsabilité citoyenne . Une bonne gestion de nos patrimoines peut accompagner la croissance et le développement local

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.