Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

Une famille de demandeurs d’asile dans la rue

image_pdfimage_print

refugies-vosges

Une famille en demande d’asile est arrivée cette semaine à Epinal, mais le 115 est saturé. L’association Asil’accueil88 et les militants du Cercle du silence se sont réunis ce vendredi devant la gare d’Épinal pour protester contre la situation et venir en aide à cette famille de demandeurs d’asile.

La famille de 6 personnes les deux parents, le grand père, et trois enfants n’ont aucun hébergement. « C’est une famille complètement abattue qui se retrouve ici à Épinal, avec 3 jeunes enfants de 10, 8 et 5 ans avec leurs parents et un grand-père. Nos réseaux essaient de les accompagner, sans solution. » explique Jean-Louis Didelot de l’association Asil’accueil88.
La famille fuit le Kazakhstan, pays à majorité musulmane. L’évolution de ce pays a rendu leur situation totalement invivable. Ils sont arrivés en France le 5 septembre dernier. Ils arrivent à Paris et s’orientent sur Bordeaux où ils espéraient trouver un hébergement mais s’aperçoivent en quelques jours que le 115 ne peut pas les héberger. Ils dorment dans la rue, mais sont évacués de la cour de l’hôpital où ils se réfugiaient en attendant des soins… Ils s’orientent alors vers Epinal, mais là aussi le 115 est débordé. Les membres de l’Association Asil’Accueil se relaient pour rester à leurs côtés en attendant le sésame donné par le 115.
« Dans cet espoir, nous renouvelons nos appels au 115 cinquante fois au moins avant d’accéder à la personne qui prend enfin compte de la situation, les oriente vers un hébergement à St Dié et se ravise 10 mn plus tard… La réceptionniste explique de son mieux que l’hébergement est totalement saturé, une saturation maximum pour les Vosges, « allez à la Préf de Metz » » commente Jean-Louis Didelot.
C. K.-N.

(photographie d’archives).




9 réactions sur “Une famille de demandeurs d’asile dans la rue

    1. espérance

      oui je suis de votre avis, quand je vois ces anciens hôtels restaurants se transformer en accueil surement toucher tous les mois un loyer ,quand je vais à inter et que je vois des migrants accompagnés d’une dame avec auto à leur dispositions avec un caddys rempli et signer une facture avec le ticket et que ça va aux services sociaux, sans compter la belle somme qu’ils ont avec les aides autour que nous nous gardons de nous dire de la caf, la cmu,aide à la formation, aides pour les crèches rentrée scolaire et je les vois tous avec des portables pas si ringard que ça , ils sont bien habillés bien chaussés , ont leur trouve aussi des endroit où l’on installe du mobilier neuf …..franchement surtout ne nous dites pas que le social coûte chers ,certains français n’ont pas cela ,ni certains retraités la misère est discrète mais on devrait un peu plus la voir .

      répondre
  1. cap canaveral vous m'entendez

    Monsieur Didelot sous entend entre les lignes que les minorités religieuses n’auraient pas leur place dans les pays majoritairement musulman …
    Cela va étonnamment à l’encontre du courant de pensée qu’il est sensé représenter.

    répondre
  2. Velimirovic

    Né à Paris fils unique d’une famille Franco-Serbe (et donc chrétienne) je me suis retrouvé SDF à Paris donc chez moi.Mème le Secours Catholique n’acceuille que des Musulmans (Exemple parmi tant et trop d’autres au Centre André Jacomet du Secours Catholique islamisé boulevard Ney à Paris 18).Le Secours Cath’ est catholique pour récolter les dons mais islamisé vu ceux qui en profitent.Désolé mais l’Arabie Saoudite ou sa Majesté le Roi du Maroc pnt les moyens d’acceuillir cette famille.

    répondre
  3. espérance

    quand j’entend que des villes sont submergées de migrants dans la rue et que j’entend que l’on va les mettre dans le grand est ,là on sait trouvé le grand est, arrêtons nous sommes un département qui n’est pas vraiment avantagé dans les statistiques de l’économie ,de l’emploi …..et on nous envoie encore des personnes qui vivent au crochet de l’état je pense qu’il y a des endroits mieux adaptés. Tous ces bien pensants ,pensez déjà à la pauvreté dans certains départements elle y est ,bien là, mais on n’a pas vraiment un regard réel sur ce problème car la pauvreté est discrète .Sans compter ceux qui vont dans ces associations secours populaires ou autres et qui font la fine bouche sur ce que l’on vous propose là chapeau car là aussi ça devient compliqué .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.