Search
jeudi 15 nov 2018
  • :
  • :

Politique – Le Conseil régional attribue 196 millions d’euros de subventions

image_pdfimage_print

Commission permanente du 21 septembre 2018 (c) Jean-Luc Stadler, Région

La Commission permanente du Conseil régional s’est réunie ce vendredi 21 septembre 2018.

 

L’ordre du jour de cette Commission comprenait 257 rapports et un montant global d’aides attribuées de près de 196 millions d’euros.

 

Parmi les décisions prises, on peut notamment citer les rapports suivants, qui font l’objet d’un communiqué particulier (voir ci-joint) :

 

 

Économie – Emploi – Innovation – Enseignement supérieur et recherche :

  • Jean-Michel Soufflet, futur Président de Business Sud Champagne,
  • Innovation – Développement économique : la Région au service des entreprises du Grand Est,

 

Aménagement des territoires :

  • La Région soutient et accompagne les communes rurales du Grand Est,

 

Transport :

  • Plus de 24,8 millions d’euros pour les transports dans le Grand Est,

 

Culture et sport :

  • Art Rhéna : un nouveau Centre Culturel transfrontalier dès 2020 !

 

Parmi les décisions prises, on peut notamment citer les rapports suivants, qui font l’objet d’un focus particulier :

 

La Région Grand Est lutte contre le décrochage en milieu universitaire

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et les élus de la Commission permanente, ont décidé d’attribuer une aide de près de 52 000 euros pour la mise en place de l’action de lutte contre le décrochage universitaire, « Ricocher », portée par l’Université de Lorraine.

 

Soutenue par Cédric Chevalier, Conseiller régional du Grand Est, Président de la Commission Jeunesse, cette action a pour objectif d’accompagner les étudiants potentiellement décrocheurs dans la construction de leur projet aussi bien professionnel que personnel et d’étendre ce dispositif aux autres universités du Grand Est selon leurs besoins.

 

Le programme « Ricocher » prévoit des entretiens de suivi individuels, des modules collectifs sur des thèmes transversaux comme  la connaissance du marché de l’emploi, le civisme et la citoyenneté et un appui à la recherche de stage en entreprise. Chaque année, 30 étudiants bénéficient de ce programme d’accompagnement. A la fin de l’année 2017, au terme de 2 promotions, 50% des jeunes ayant suivi le dispositif « Ricocher » ont continué leur scolarité (souvent grâce à la flexibilité qu’offre l’alternance), 12% ont choisi l’apprentissage et 10% ont trouvé un emploi.

 

Emploi, Formation professionnelle et apprentissage, la Région multiplie les offre dans le Grand Est !

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et les élus de la Commission permanente, s’engagent afin de proposer aux salariés, aux jeunes et aux demandeurs d’emploi, des offres de formations sur-mesure sur le territoire du Grand Est.

 

La Région Grand Est travaille en lien étroit avec les territoires afin de mettre en adéquation l’offre de formation et les besoins des entreprises situées dans les différents bassins d’emploi. En ce sens, elle définit et met en œuvre la politique de formation des salariés et demandeurs d’emploi. Par ailleurs, elle coordonne des actions liées à l’orientation des jeunes et finance des formations pour les demandeurs d’emploi. Pour ce faire, et à partir d’un recensement des besoins en concertation avec les différents acteurs de la formation professionnelle et de l’apprentissage, la Région a mis en place de nouvelles offres de formations pour un montant de plus de 740 000 euros.

 

Par ailleurs, la Région Grand Est a initié un système de collecte et de traitement de données, partagé avec Pôle Emploi, pour répondre le plus efficacement possible aux besoins en compétences des demandeurs d’emploi et des entreprises. Ce système a été retenu par l’Etat et sera déployé dans les autres régions.

 

  • La Région finance 5 actions de formation à destination de 79 stagiaires pour un montant de plus de 308 000 euros.
  • En partenariat avec Europa-Park, la Région met en place des actions de formations sur-mesure pour un montant de plus de 302 000 euros destinées à pourvoir 450 postes pour l’ouverture du parc aquatique Rulantica et du 6ème hôtel à Europa Park.
  • La Région souhaite organiser 3 nouvelles actions en Grand Est dans le cadre du projet « Courons vers l’emploi » organisé par la Fédération Française du Sport d’Entreprise (FFSE) pour lesquelles un Contrat d’Objectifs et de Moyens est conclu pour la période 2018-2022. Une subvention de 134 720 euros est engagée pour les années 2018-2019.
  • La Région signe une convention de partenariat avec l’AMAPA et l’Institut de Formation d’Aides-Soignants (IFAS) du Centre Hospitalier Régional de Metz-Thionville pour l’année 2018-2019 en vue du recrutement d’aides-soignants dans les Etablissements d’Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).

 

La Région accorde plus de 5,5 millions d’euros à 111 clubs sportifs de haut-niveau dans le Grand Est

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et les élus de la Commission permanente, ont décidé de soutenir, à hauteur de plus de 5,5 millions d’euros, 111 clubs sportifs de haut-niveau évoluant aux niveaux professionnel et amateur au titre de la saison sportive 2018/2019.

 

La politique sportive régionale se compose d’un ensemble de dispositifs dont le soutien aux clubs de haut-niveau. Elle se veut ambitieuse et évolutive, dans le cadre d’un dialogue permanent avec les autres collectivités, les services de l’État, les Ligues et les Comités sportifs régionaux. En 2018, la Région consacre aux sports un budget de 19 millions d’euros avec deux mots d’ordre : excellence et proximité.

 

Pour la saison 2018-2019, la Région a ainsi décidé d’attribuer plus de 5,5 millions d’euros en faveur de 111 clubs sportifs ayant leur siège et développant leur pratique sur le territoire du Grand Est. Ces clubs doivent relever d’une fédération sportive agréée par le Ministère des Sports et évoluer dans les niveaux de pratique senior. Le soutien de la Région porte sur des actions de leurs centres de formation, sur la formation des jeunes, des joueurs, et, des encadrants, des pratiques écoresponsable, des actions auprès des jeunes en difficultés, de coopération et de partenariat entre clubs, etc.

 

Ces aides sont accordées sous forme de subvention pour le fonctionnement du club, néanmoins une partie de l’aide totale peut être contractualisée sous forme d’achat de prestations afin de promouvoir le partenariat entre la Région et le club sportif professionnel.

 

 

La Région accorde plus de 562 000 euros pour 14 structures engagées dans l’économie circulaire

Jean Rottner, Président de la Région Grand Est, et les élus de la Commission permanente ont décidé de soutenir 14 opérations au titre de l’appel à projets « Economie circulaire », pour un montant total de plus de 562 000 euros. Cet appel à projets, lancé dans le cadre du programme Climaxion par la Région, l’ADEME[1], et l’Agence de l’eau Rhin-Meuse, a pour objectif d’engager les acteurs Grand Est (citoyens, entreprises et associations) dans une démarche participative de réduction, de réutilisation et de recyclage de leurs déchets.

 

Sur les 14 projets retenus, 6 d’entre eux sont soutenus au titre de l’économie circulaire et 8 concernent plus particulièrement l’efficacité énergétique des procédés. On peut citer par exemple :

 

  • au titre de l’économie circulaire : la Région a accordé 68 250 euros au fabricant d’articles de literie DODO, implanté à Saint-Avold (57). L’entreprise souhaite réduire le volume d’emballage des oreillers de plus de 30% par un procédé de compression, permettant ainsi de réduire la consommation de carton et de polyéthylène, les rejets de CO2 (soit – 47,6 tonnes par an) ainsi que les surfaces de stockage et les coûts liés au chauffage,
  • au titre de l’efficacité énergétique des procédés : une aide de plus de 13 100 euros a été accordée la Brasserie de Champigneulles (54) pour l’isolation de tanks de fermentation, afin de réduire les consommations électriques liées à la régulation de la température, ce qui représente des gains économiques estimés à près de 16 500 et une baisse de 36 tonnes de CO2 par an.

L’économie circulaire désigne un concept économique qui permet un usage optimisé des ressources (matières premières, énergie, eau) et s’inspire notamment des notions d’économie de l’usage, d’économie de la performance et de l’écologie industrielle. Il s’agit de proposer un système d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement.

 

 

L’appel à projets « Economie circulaire » se structure autour de trois volets d’actions :

 

  • la stratégie individuelle des entreprises par rapport à leur processus d’achats, de production et de commercialisation,
  • la consommation des ressources et la gestion des déchets,
  • les démarches collectives entres entreprises et collectivités d’un même territoire.

 

L’appel à projet a ainsi vocation à accélérer l’identification et le montage de projets en lien avec l’économie circulaire et à développer des synergies organisationnelles entre les différents acteurs régionaux.

Retrouvez les différents rapports ci dessous.

09-21-18- Cpresse-Soutien aux investissements des communesrurales

09-21-18-CPresse-Creation-centre-culturel-Art-Rhena

09-21-18-CPresse-EcoInnov

09-21-18-CPresse-nomination-Business-Sud-Champagne

09-21-18-CPresse-transports

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.