Search
mercredi 21 nov 2018
  • :
  • :

Remiremont – Le buste de Julien Méline a trouvé place à l’Hôtel de Ville

image_pdfimage_print

2

A l’issue de la cérémonie de la commémoration au monument aux morts du 74ème anniversaire de la libération de Remiremont, les autorités présentes demeuraient conviées par le maire à se retrouver à l’Hôtel de Ville.

Jean Hingray y évoquait le fait d’avoir accepté de recevoir et d’y installer le buste de Julien Méline, alors remis par Gérard Méline, petit-fils de ce grand héros et martyr de la Résistance. « Cette attribution me va droit au coeur, elle est gage de notre respect et de notre gratitude envers l’homme qu’était Julien Méline » a traduit le 1er magistrat de la cité.

Un hommage solennel était rendu à la suite à ce héros romarimontain par le député Christophe Naegelen et le secrétaire général de la préfecture des Vosges, Julien Legoff. Suivit un grand moment d’émotion lorsque Gérard Méline rappela le parcours de son grand-père, grand Résistant de la première heure, qui n’avait pas hésité à constituer un groupe à Remiremont, ville où il avait vu le jour en 1901 et exercé le métier de garagiste Place de la Gare (devenue ainsi place des Martyrs de la Résistance).

Difficile de tout traduire en quelques paragraphes. Il faut néanmoins savoir que Julien Méline était animé d’une audace inouïe, narguant l’ennemi avec ses complices sur tout le territoire. Il devint ainsi chef de groupe mobile Alsace Vosges, puis de l’organisation civile et militaire et fait partie à la suite du réseau « Centurie ». Pris une 1ère fois, mais relâché faute de preuves, il continua le combat de plus belle. Mais la Gestapo encercle son garage à un moment où il s’apprêtait à partir en mission.

Son habitation est alors pillée. Julien Méline est transféré à la prison de La Vierge à Epinal (aujourd’hui disparue). Il y subit une centaine d’interrogatoires, mais ne lâcha rien. Il est condamné à la peine de mort et attendra durant 38 jours son retour en grâce. Il est finalement fusillé. Sa dépouille repose au cimetière de Remiremont.

Ayons ainsi une pensée pour ce grand homme qu’était Julien Méline lorsque nous empruntons l’avenue qui porte son nom. Ce 74ème anniversaire de la libération de Remiremont est une belle leçon afin d’entretenir le devoir de mémoire.

C’est en entonnant La Marseillaise que les invités présents à l’Hôtel de Ville ont clôturé cette cérémonie officielle. L’occasion aussi pour le maire Jean Hingray d’annoncer que d’autres événements sont attendus lors de prochaines cérémonies patriotiques.

D.P.

Photographies : Christian Schirm.

 




Une réaction sur “Remiremont – Le buste de Julien Méline a trouvé place à l’Hôtel de Ville

  1. Defranoux Marc

    Ce buste en terre cuite est l’œuvre de l’artiste lorrain PIERRE DIE MALLET (1895 – 1976). Il a été réalisé en 1968, d’après photo dans l’atelier de l’artiste, boulevard d’Housonville à Nancy. Artiste autodidacte, homme très cultivé, érudit de l’Histoire de la Gaule en général et de la Lorraine en particulier, fin connaisseur du monde religieux, il a réalisé plus de 4000 œuvres en peintures, sculptures, monuments….
    Décédé en 1976 dans la pauvreté et sans la moindre reconnaissance de ses paires.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.