Search
mercredi 14 nov 2018
  • :
  • :

Une rentrée universitaire sereine pour les néo bacheliers lorrains

image_pdfimage_print

Cette année, la mise en place de Parcoursup – comme pour tout nouvel outil – a pu susciter quelques inquiétudes dans certains foyers lorrains mais, à l’heure de la rentrée, la plateforme a fait ses preuves et le constat est positif. L’Université de Lorraine et le rectorat de l’académie de Nancy-Metz dressent un premier bilan satisfaisant :

 Il y a peu de jeunes lorrains sans solution en Lorraine. Sur les 24 554 jeunes inscrits sur la plateforme (dont 20 401 néo bacheliers), 20 candidats ayant demandé
l’accompagnement de la CAAES, sont sans solution. Ces dossiers sont examinés individuellement par le Rectorat. L’intégration en classe passerelle est proposée aux
bacheliers professionnels dont le dossier est considéré comme trop juste pour une poursuite dans le supérieur. Quatre classes passerelles ont été ouvertes : Nancy,
Metz, Bar le Duc et Epinal.

 Il n’y a eu aucune difficulté pour accueillir tous les étudiants qui le souhaitaient en licence à l’Université de Lorraine, y compris dans les filières dites en tension
(STAPS, droit, PACES ou psychologie).

 Il reste encore des places disponibles en procédure complémentaire, aussi bien en licence (2 000) que dans certains départements de DUT, BTS et classe passerelle. Jusqu’au 21 septembre, la phase complémentaire de Parcoursup permet de formuler de nouveaux voeux dans des formations qui ont des places disponibles : https://www.parcoursup.fr/index.php?desc=pc

Selon Sabine Chaupain-Guillot, vice-présidente du Conseil de la Formation « À l’Université de Lorraine, la rentrée est sereine, il n’y a pas de modification majeure par rapport à l’année dernière. Comme nous l’avions annoncé, tous les lycéens de l’académie de Nancy-Metz qui souhaitaient s’inscrire en licence ont trouvé une place à l’Université de Lorraine. Dans les IUT, s’il reste des candidats sur liste d’attente (moins de 300), il y a encore des places vacantes dans certains départements. Globalement, grâce au travail que nous avons mené en commun avec les services du rectorat, et que nous poursuivons, tous les néo bacheliers lorrains qui le souhaitaient ont trouvé ou vont trouver une formation correspondant à leurs attentes. »

Quelques chiffres de la rentrée 2018/2019.

 Un peu moins de 40 000 étudiants déjà inscrits. Cette tendance est à la hausse par rapport à l’année précédente.

 Sur les 12 981 étudiants inscrits en première année (licence ou DUT), 8 612 sont des néo-bacheliers, soit les 2/3 des étudiants inscrits.

Sur l’ensemble des néo-bacheliers, plus de 80 % sont titulaires d’un bac général et près de 15 % d’un bac technologique. Les bacheliers professionnels ne représentent que 2,8 % des néo-bacheliers actuellement inscrits. Cette proportion est à la baisse en 2018 et peut être mis au crédit du travail mené dans l’académie dans le cadre de l’expérimentation bac pro/BTS, qui permettait à la rectrice Florence Robine de proposer une affectation à tout élève de baccalauréat professionnel avec un avis favorable de son conseil de classe.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.