Search
lundi 19 nov 2018
  • :
  • :

Saint-Nabord – Une libre expression qui met le feu aux poudres !

image_pdfimage_print

1280px-Saint-Nabord,_Mairie

La lecture de la gazette municipale n° 14 distribuée récemment dans les boîtes aux lettres des administrés navoiriauds a surpris bon nombre de navoiriauds. En effet, la libre expression d’une page, signée par le maire Daniel Sacquard, s’en est prise aux affirmations des groupes composés de la minorité et de l’opposition municipale relatées dans la précédente gazette.

Une manière jugée peu élégante par bon nombre de citoyens et dont certains n’avaient pas hésité à nous le relater. En effet, le 1er magistrat de la commune évoquait hypocrisie et mensonge à l’adresse des deux groupes d’élus opposants. Le maire citait notamment le Petit Larousse, rappelant ainsi : « l’hypocrisie, c’est l’attitude qui consiste à cacher ses sentiments et montrer des qualités qu’on n’a pas. Et d’ajouter : « c’est de la comédie, de la déloyauté, de la duplicité , de la fausseté, de la mascarade, de la pruderie ».

Daniel Sacquard enfonçait le clou en écrivant à la suite : « le mensonge, c’est donner pour vrai ce que l’on sait être faux et donner pour faux ce que l’on sait être vrai. C’est abuser, berner, duper, fabuler ou encore tricher ».

Autant de mots forts qui ont parfois choqué certains navoiriauds et assurément révolté les élus des deux groupes composant la minorité (6 membres) et l’opposition municipale (6 membres également). Il va sans dire que les 12 élus concernés ne pouvaient que réagir et montrer leur désapprobation face aux agissements du maire de la commune.

C’est ainsi qu’après avoir demandé d’être entendus lors du conseil municipal du 21 septembre, tous ont quitté la séance. Même si cette dernière a pu se poursuivre (le quorum étant atteint avec 15 élus sur 27), il va sans dire que la situation ne s’arrange aucunement au sein du conseil municipal. Ce nouveau clash est peut-être celui de trop et révèle que la campagne électorale pour les prochaines municipales de mars 2020 pourrait débuter bien plus tôt que prévu…

D.P.




2 réactions sur “Saint-Nabord – Une libre expression qui met le feu aux poudres !

  1. DS

    A noter que l.opposition est composée de 11 élus et non pas 12 comme affirmé dans cet article ; que le nombre de personnes ayant quitté le conseil municipal était de 8 du fait des absences et que le nombre d’ élus restant pour poursuivre la séance était de 16. Merci pour les corrections.

    répondre
  2. Michelle

    Un beau bazar depuis l’élection de ce maire? Du jamais vu à ce point à Saint-Nabord, me semble-t-il. Parfois il serait bon d’en tirer les conséquences…par respect des contribuables.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.