Search
vendredi 16 nov 2018
  • :
  • :

Saint-Nabord – Le Run : une marée de 1.500 participants et une ambiance diabolique !

image_pdfimage_print

13

L’Infernal Trail des Vosges aura de quoi sceller son 10ème anniversaire en matière d’extraordinaires souvenirs. Parmi les épreuves, le Run, célèbre course à obstacles autour d’une boucle de près de 9 km programmée ce samedi en début de soirée, s’est déroulée dans d’extraordinaires conditions. Festive et marquante tout d’abord avec une bataille de poudre de craie et des musiques endiablées afin de chauffer idéalement l’atmosphère du pré-départ. Il ne manquait vraiment rien avec de surcroît la présence de danseuses de part et d’autre du podium.

En prime, quelques équipes de concurrents se sont présentés avec des déguisements originaux, à l’exemple du groupe constitué de membres du Cross Fit spinalien. Tous les ingrédients demeuraient réunis pour la pleine réussite de cette course déjantée s’inscrivant parmi les plus originales de France. 1.500 participants se sont ainsi élancés (en trois groupes de 500) dans un parcours composé cette année de 30 obstacles et ateliers différents.

Entre amusement et effort garantis, les franchissements nécessitaient parfois une certaine hardiesse. Les organisateurs ont vraiment tout fait pour mettre du piment et de la nouveauté dans l’épreuve. Mais une chose est certaine : les concurrents ont beaucoup aimé et les très nombreux spectateurs aussi !

Et pendant ce temps du Run, les concurrents de l’Ultra Trail des 200 km continuaient d’arriver tout en étant salués et pleinement applaudis. C’est ainsi que quelques minutes avant 19 h, la seconde féminine franchissait la ligne d’arrivée. Il s’agissait de Murielle Bourbao, une habituée de l’Infernal qui se plaisait à déclarer qu’elle venait de fêter son 1.000ème kilomètre en tant que participante. «Je l’ai fêté dans la montée vers le Drumont en prenant le temps de m’arrêter quelques instants et de manger un petit gâteau » a t-elle déclaré. » Quelques instants plus tard, un autre concurrent du 200 km montrait fièrement son bras gauche présentant un tatouage temporaire du parcours de cette édition 2018 : « je le regardais au fur et à mesure de mon avancée et dans ma tête, je me disais que j’irais jusqu’au bout et j’y suis parvenu » confiait-il au speaker.

De l’euphorie, de l’émotion, de la persévérance, de belles surprises et surtout des résultats et du bonheur à la clé, c’est tout cela l’Infernal Trail des Vosges !

D.P.

Photographies : Christian Schirm.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.