Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

Le Syndicat – Il y a urgence pour le chemin communal au lieu-dit « Xervanes » ! Communiqué des riverains.

image_pdfimage_print

Enclavé entre les communes de LA FORGE et LE THOLY, le chemin communal au lieu dit « Xervanes », sur la commune de LE SYNDICAT 88120, n’est plus entretenu depuis bien longtemps. Les véhicules souffrent et les réparations font le bonheur des garagistes.

Malgré de nombreux signalements en mairie de Le Syndicat, rien n’est fait. Les riverains de la route du pré du four envisagent maintenant de faire signer une pétition qu’ils remettront à M. le maire de cette commune.

Il y a quelques mois, nous avions déjà signalé les faits sur Gérardmer Info. Après maintes réclamations, les gros nids de poules avaient été rebouchés mais ils se reforment systématiquement tous les ans.

Tout le reste de la route n’est constitué que de creux et de bosses qui secouent sérieusement les véhicules et les endommagent.

Nous souhaitons que ce problème sera enfin pris en considération et que le nécessaire sera fait pour que cette portion de route ( quelques centaines de mètres) devienne carrossable.




7 réactions sur “Le Syndicat – Il y a urgence pour le chemin communal au lieu-dit « Xervanes » !

  1. ducoin

    Il serait- grand temps que la commune du Syndicat fasse un effort pour ce bout de voirie communale. Certes, les Syndiciens l’empruntent peut-être peu, mais il ne faut pas oublier les autres usagers !
    Plusieurs d’entre eux ont connu des avaries sur leurs véhicules: rotule, parallèlisme, nécessitant le passage chez un garagiste.

    A quand un accident ?

    Légalement, la commune est responsable et a obligation d’entretien sur ce genre de voirie.

    Des actions auprès du préfet des Vosges, voire le tribunal Administratif vont êtres lancées prochainement devant l’inaction du Syndicat et les risques importants rencontrés par les usagers de ce petit bout de trajet.

    répondre
  2. Lombard

    Faut-il un grave accident pour que la Commune du Syndicat daigne enfin refaire le revêtement de cette route des Xervannes ?

    Malgré plusieurs interventions auprès du Maire et des promesses de travaux au printemps 2018, l’état de la route n’a fait qu’empirer.
    Faute d’avoir attendu pour réparer la route, il va falloir maintenant la refaire entièrement vu son délabrement.
    Gain de temps pour Le Syndicat, peut-être, mais perte d’argent public, sûrement !!!

    Les riverains qui l’empruntent régulièrement sont las de cette situation et vont lancer des actions communes plus importantes.

    répondre
  3. Jojo

    C’est comme la petite route de la verte pierre qui se situe derrière les transports Rouillon. Cela fait des années que j’entends dire qu’elle va être refaite! De temps en temps, on voit apparaître des coups de peinture, et là, on se dit : chouette, la commune s’est enfin décidée à la refaire! ! Mais non c’est pour mieux reboucher les trous. Mais je ne désespère pas, elle sera peut-être refaite avant que je ne meure

    répondre
  4. jean michel

    Que dire sur l état des routes ? Il suffit de faire le tour du département pour se rendre compte que ça devient catastrophique.
    Quand on attend un président de comcom dire que le budget de milliers d’euros sur des études qui n aboutissent à rien ne représente que 2% du budget, on ce rend bien compte que nous n avons pas les mêmes prioritées ! Ni la même notion de l argent public.

    répondre
  5. ducoin

    Dire qu’il faut attendre que la Comcom prenne la compétence routes, cela relève de l’utopie, car vu les dissidences, d’une part et le manque de réactivité d’autre part, nous devrions attendre encore une dizaine d’années au minimum !!!!

    C’est au Conseil Municipal du Syndicat de réagir d’urgence sous l’impulsion et la volonté de son Maire.

    Seront-ils courageux ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.