Search
vendredi 19 oct 2018
  • :
  • :

La Bresse – Un nouveau platelage sur le chemin du Valsche

image_pdfimage_print

4

Le Club Vosgien de La Bresse vient de réaliser un nouveau platelage en douglas avec des poteaux en acacia, en accord avec la municipalité et le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, sur le chemin du Valsche. Le coût de ces travaux a été financé par le Parc qui est gestionnaire de la réserve de Machais.

La réserve naturelle de la tourbière de Machais.

La réserve naturelle de la tourbière de Machais a été créée initialement en 1988 à l’initiative de la commune de La Bresse, propriétaire du site, suite à l’immersion de la tourbière des Fagnes de la Lande par la construction d’un barrage hydroéléctrique sur la même commune. Elle a fait l’objet d’un reclassement le 3 avril 1996 pour une superficie de 144,73 ha (950 – 1160 m d’altitude). Gérée par le Parc naturel régional des Ballons des Vosges, elle abrite la dernière et la plus importante tourbière flottante intacte de tout le massif vosgien (zone de 20 ha en Arrêté préfectoral de protection de biotope – APPB), au sein d’un petit cirque glaciaire aux caractéristiques géomorphologiques marquées.

Dix-huit habitats ont été inventoriés, dont 10 d’intérêt communautaire et 3 d’intérêt communautaire prioritaire (tourbières hautes actives, tourbières boisées, érablaie de ravins et d’éboulis).

Premiers enjeux du site, les tourbières aux intérêts multiples (botanique, faunistique, hydrologique, paléontologique, etc.) et aux profils variés (flottante ou lacustre, bombée, de pente…) couvrent 25 ha au sein de 120 ha de forêt communale. Le caractère naturel remarquable de la tourbière lacustre fait de Machais un laboratoire d’observation sans doute unique des écosystèmes tourbeux. Afin de garantir la pérennité de ces milieux naturels fragiles, la pénétration sur la zone de la tourbière flottante (APPB) est interdite, sauf à des fins scientifiques autorisées par le Préfet.

La préservation du grand tétras, espèce menacée de disparition à l’échelle du massif vosgien, est aussi l’un des objectifs de la réserve.

En lien avec la sauvegarde du gallinacé, la gestion forestière, qui vise notamment à concilier exploitation et maintien des fonctions écologiques de la forêt, tient un rôle primordial à la fois dans le maintien de la biodiversité et dans l’intégrité du bassin versant dont dépend la tourbière flottante. Empreintes d’une longue histoire humaine, les forêts sont exploitées aujourd’hui sur 69 % de leur superficie (traitement en futaie irrégulière). Elles sont dominées par la hêtraie-sapinière. Hêtraie d’altitude, bétulaies et saulaies sur tourbe, et érablaie sont localisées.

Éboulis et gouttes (ruisseaux) sont également présents sur le site.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.