Search
vendredi 16 nov 2018
  • :
  • :

Bussang – Un nouveau projet culturel autour du presbytère

image_pdfimage_print

DSC_0353

Le sauvetage du Presbytère de Busssang, XVIII è siècle ( entre 1725 et 1735 ), un des plus vieux monuments de la vallée, avec la Popote du Théâtre du Peuple, va faire l’objet d’une réunion publique, le vendredi 19 octobre à 20 h à la Salle des Fêtes de Bussang.

La destruction du bâtiment déjà évoquée en 2008, mais évitée alors par un mouvement de la population et des associations historiques et de patrimoine régional, a été à nouveau envisagée en 2018.

Mais le presbytère, jugé sain le 25 juin dernier par les architectes des bâtiments de France, ainsi qu’en septembre par Mathilde Doyen , chargée du patrimoine au Parc des Ballons, et un architecte de celui-ci, a fait l’objet d’une étude déjà dans un ouvrage majeur sur les « Maisons de Cure et Presbytères anciens des Vosges’ ( 2004 ).

L’architecte du Parc des Ballons souligne l’appartenance de ce bâtiment à un ensemble de même allure et même époque dans la vallée de la Thur.

L’Association RECRE « Vivre et Créer à la Montagne  a donc obtenu en mai dernier de la municipalité un sursis, pour sauver le Presbytère et y proposer un projet culturel nouveau.

RECRE s’est engagée à sécuriser les lieux, avant l’hiver, déjà tôles de rive, tuiles,.

  Un projet à établir:

La souscription à lancer sera est elle-même fondée sur un projet à construire .à court terme, réalisable rapidement,mais aussi avec un développement ultérieur

 Le public est donc invité ce vendredi à examiner, discuter, enrichir des pistes ,: 

Selon les axes suivants :

 -axe convivial , reconstitution du lien social, dans un lieu personnalisé, historique, au centre ville .

salles de réunion, rencontres, échanges  intergénérationnels, de type couarôge, accueil allant du 3 è âge aux enfants,. 

-axe artistique  

avec les milieux artistiques amateurs et professionnels de la région :mise en place d’ateliers d’arts plastiques, de photo, d’écriture.

D’un lieu de répétitions théâtrales , musiciens amateurs .

D’échanges littéraires .

D’enregistrement pour les 7 radios locales vosgiennes ( qui sont coordonnées en fédération ) 

Des résidences d’artistes pourront être proposés.,des scènes ouvertes, des expositions .

Un lieu aussi pour des arts énergétiques

-axe pratique 

Qui est aussi un axe culturel d’ailleurs : cuisine, promotions de produits locaux, échanges de santé, échanges de services,bricolage , réparation, entraide .

Comptoir pour la monnaie locale , la Brimbelle .

axe patrimonial :

Outre l’intérêt primordial du lieu lui-même, d’un état remarquable pour un bâtiment de 300 ans bientôt, avec  la valeur reconnue notamment de sa charpente : sa situation , square Maurice Pottecher, et point central du Parcours Pottecher, invite à développer cet aspect de mémoire : échanges historiques, travail sur la mémoire locale, du Presbytère même, de la vie ouvrière ancienne, des guerres du XXè siècle, du patois, mise à disposition de livres anciens régionaux.

Possibilité d’accueillir en dépôt des objets, préhistoriques, antiques, et de toutes époques, trouvés lors des recherches archéologiques importantes dans le sud des Vosges, qui se sont effectuées depuis 1986. Possible développement muséal ultérieur.

Dans la région proche, de telles expériences sont menées, par la Hutte aux Pies, en Moselotte, ainsi qu’autour de Francis Cuny, autour du Café associatif 3ème Rive d’Epinal.

En France et en Europe, de telles expériences fleurissent ,en ville, mais aussi en milieu rural, sous le nom de « Tiers lieux culturels »,  » Peuple et Culture » , « Repair cafés  » ( Cafés de réparation ).

Ceci montre que le souci de sauvetage historique d’un lieu est aussi au coeur des préoccupations les plus modernes, et les plus essentielles. 




Une réaction sur “Bussang – Un nouveau projet culturel autour du presbytère

  1. lili

    le projet est intéressant mais la bâtisse est bien malade ,je verrais plus un bâtiment moderne avec une touche historique gardée de cette maison comme déco mais ce qui manque le plus c’est ce magnifique jardin de presbytère .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.