Search
dimanche 16 déc 2018
  • :
  • :

Remiremont – L’ADEMAT-H en assemblée générale vendredi 12 octobre 2018

image_pdfimage_print

 

Centre hospitalier de Remiremont

L’assemblée générale de l’ADEMAT-H (association de défense de la maternité et de l’hôpital) aura lieu le vendredi 12 octobre 2018 à 20 heures 00 au centre culturel Gilbert-Zaug à Remiremont.

« Citoyennes, citoyens de nos vallées et de nos montagnes, en milieu rural.Venez très nombreux pour vous informer, défendre notre hôpital, le droit à l’égalité des soins pour tous et contre le projet de contrat de performance synonyme d’offre de soins dégradée » écrit le président Jean Pierrel. « Profitons de notre assemblée générale du 12 au soir pour nous informer, débattre et manifester notre attachement au Centre Hospitalier Général de Remiremont que l’ARS veut transformer en EHPAD dans les 4 ans à mettant en place le fameux « contrat de performance » soumis à l’approbation du COPIL le 5 novembre ».

Selon Jean Pierrel, « la direction du centre hospitalier général supprime 15 lits en diabétologie au 1er janvier 2019, en plein cœur de l’hiver au moment même où les services sont en surcharge avérées. Ajoutés au 22 de cardiologie et 2 USIC supprimés le 1er juin 2018, c’est donc une amputation de 39 lits sur Remiremont. Les consultations sur place ne sont toujours pas en place ».33
Par ailleurs, selon Jean Pierrel, « la direction informe actuellement le personnel des services de ménage qu’elle va privatiser ce service. Les titulaires seront reclassés mais les autres… ? ».



Une réaction sur “Remiremont – L’ADEMAT-H en assemblée générale vendredi 12 octobre 2018

  1. Remy Raymond

    La grossière erreur a été de laisser Epinal se lancer dans la construction d’un nouvel hôpital, certes nécessaire, mais trop important par rapport aux besoins de l’agglomération spinalienne et sans concertation préalable avec les hôpitaux environnants.A présent pour essayer de minimiser cette erreur l’ARS tente de vampiriser l’hôpital de Remiremont (qui a quand même une zone de  »patientèle » de 100 000 habitants), déjà en nommant un seul directeur pour les 2 hôpitaux, puis en fermant des lits à Remiremont et comme cela ne suffit pas en fermant aussi des lits à l’hôpital d’Epinal avant même qu’il soit ouvert.. Le comble du ridicule est atteint et bravo pour les études de marché préalables à toute création ! L’hôpital de Remiremont n’a pas a être saborder pour permettre le fonctionnement de celui d’Epinal.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.