Search
mercredi 24 oct 2018
  • :
  • :

Rupt-sur-Moselle – Un emprunt de 623 000 € pour acquérir l’ancien site de la Compagnie Vosgienne de la Chaussure

image_pdfimage_print

Dans sa réunion du lundi 1er octobre 2018, le conseil municipal a notamment décidé de réaliser un emprunt d’un montant de 623 000 €, pour le financement des travaux de voirie et l’acquisition de l’ancien site de la Compagnie Vosgienne de la Chaussure (CVC).

Lire le compte-rendu complet, fourni par la commune, en cliquant ici.




3 réactions sur “Rupt-sur-Moselle – Un emprunt de 623 000 € pour acquérir l’ancien site de la Compagnie Vosgienne de la Chaussure

  1. le petit rapporteur

    hum hum… ça me rappelle bizarrement l’histoire d’une petite commune voisine qui a acheté des anciens bâtiments industriel à prix fort pour y favoriser l’installation de nouvelles activités et qui quelques années après a été obligée d’accepter de brader ces bâtiments ! et tout ça pour un retour à l’emploi des plus précaires puisque ceux qui viennent s’installer ne viennent que pour quelques années tant que la subvention existe …
    Décidément quand c’est l’argent des autres certains ont toujours des idées fumeuses …
    Qu’en pense Froissard ? le Péppone de la vallée :)

    répondre
  2. espérance

    on a supprimé la HALL pour Remiremont , ces zones industrielles sont entrain de tout bouffer le petit commerce des villages aux alentours, et on pense bientôt faire un complexe cinéma qui n’épargnera guère non plus les petits cinémas , et ensuite nos maires pleurent que leurs commerces ferment ;la Hall a supprimé des petits commerces, puis c’est fait engloutir par Remiremont comme quoi la roue tourne avec internet qui n’épargne personne .

    répondre
  3. lamisol

    Le département envisage la fermeture du collège Jean Montemont de Rupt-sur-Moselle dans un avenir proche.
    Pour l’euro symbolique,le département sera surement prêt à le céder.
    Sans un projet réaliste et vivable qui ne coute des fortunes aux contribuables, les communes, les com-com n’ont pas vocation à acheter les friches industrielles .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.