Search
samedi 17 nov 2018
  • :
  • :

Sauver le presbytère de Bussang

image_pdfimage_print


A cet appel, une réunion à la salle des Fêtes a réuni bon nombre de participants , et de membres d »associations sur invitation de RECRE « Vivre et Créer à la Montagne », en présence du maire Alain Vinel et du député Christophe Naegelen .

En prélude, Vincent Decombis faisait un historique du bâtiment  du XVIII è siècle ( entre 1725 et 1735 ), un des plus vieux monuments de la vallée,’ avec la Popote du Théâtre du Peuple.

La destruction du bâtiment déjà évoquée en 2008, fut évitée alors par un mouvement de la population. Il avait fait l’objet d’une étude déjà dans un ouvrage majeur sur les « Maisons de Cure et Presbytères anciens des Vosges’.Lla destruction a été à nouveau en 2018. RECRE donc a obtenu en mai dernier de la municipalité un sursis pour mettre sur pied un projet .

Le 25 juin , le presbytère a été jugé « sain, pour un bâtiment de près de 300 ans » par les architectes des bâtiments de France, ainsi qu’en septembre par le Parc des Ballons, dont l’architecte souligne l’appartenance de ce bâtiment à un ensemble de même allure et même époque dans la vallée de la Thur.

 

Michaël Griesser, menuisier et charpentier de profession, exposait ensuite les travaux nécessaires, dans l’immédiat et à plus long terme,

sécuriser les lieux, au plus tôt, déjà tôles de rive, tuiles, et faire intervenir dès que possible des professionnels pour des devis, notamment électricité.

Aménager le rez de chaussée, accessible à tous, créer une grande salle, pour des expositions, ateliers, réunions.

Il appuyait son propos sur l’avis des architectes des bâtiments de France, estimant qu’ «une fois l’étanchéité assurée au niveau du toit, le bâtiment, loin d’être en péril, avec sa charpente remarquable, pourrait repartir pour100 ans ! »

Pour le financement, la Fondation du Patrimoine notamment se propose d intervenir sur un projet culturel présenté.

C’est autour de la définition de celui-ci qu a tourné ensuite l’essentiel de la réunion, chacun des participants prenant la parole pour exposer ses voeux .

La richesse de cet échange a permis de saisir là un vaste désir culturel, à court et plus long terme d’un intérêt à la fois patrimonial et d’invention sociale future

D’abord par la reconstitution du lien social, dans un lieu personnalisé, historique, au centre ville. Aide, soutien, partage, c’est ce qui est apparu primordial. un plus démocratique nécessaire en paliant à une vie locale qui se vide.

Ainsi, une Maison du Peuple , maison commmune aux Bussenets, est jugée nécessaire : avec salle pour les anciens, couarôges, liens intergénérationnels, partage de connaissances, café philosophique, alphabétisation, sont évoqués.

  • l’axe artistique  pour nourrir ce lien social est apparu primordial et central dans la vocation de Bussang

Beaucoup d »idées ont fusé:

Films pour personnes âgées , cine club

Ateliers de Pyro gravure, lithogravure

Espace expos photo, peinture, sculpture, expo permanente proposée par l »association Entre Gens , artisanat d »art

couaroges liittéraires, ateliers d »écriture,

Pour le Théâtre amateur, Bussang appelle particulement un lieu formation pour troupes amateurs : techniciens, régie

Et un lieu de répétitions théâtrales , musiciens amateurs .scénes ouvertes

De même pour la musique :,couarôges musicaux, lieu de répétitions pour musiciens amateurs .scénes ouvertesr atelier percussions, world music

L ‘enregistrement possible pour les 7 radios locales vosgiennes qui sont coordonnées en fédération est évoqué) 

Des résidences d’artistes pourront être proposés.

  • Pour les liens sociaux , l’aide et la vie pratique, le Presbytère,au centre de la localité, pourrait présenter un intérêt capital. 

Produits locaux, bricolage, réparation, entraide, troc, dons, repair café (lieu de réparation de tous objets), fab lab (fabrication laboratoire d’objets nouveaux), bière artisanale, échanges des santé, lieu pour des arts énergétiques. Des idées techniques innovantes : panneaux solaires,chaudière bio masse, sont avancées.

Le tout définissant la formule d’un SIC : site interactif d intérêt collectif.

  • L’axe patrimonial et esthétique se dégage du lieu en lui-même, centre d’un ensemble urbain XVIII è siècle :

De par sa situation, square Maurice Pottecher, et point central du Parcours Pottecher, il invite à développer cet aspect de mémoire .Par des échanges historiques, déjà , une « banque » de souvenirs communaux, une travail sur la mémoire locale , du Presbytère même, de la vie ouvrière ancienne , des guerres du XXè siècle , du patois et par la mise à disposition de livres anciens régionaux. Et d »ouvrages de Maurice Pottecher, et plus généralement sur le théâtre

Un musée outils, skis, sauvegarde d’éléments de décor du Théâtre du Peuple, musée de la radio, sont souhaités.

De même la possibilité d’accueillir en dépôt des objets, préhistoriques, antiques, et de toutes époques, trouvés lors des recherches archéologiques importantes dans le sud des Vosges, qui se sont effectuées depuis 1986. Et pour l’»instant épars.

Etaient évoquées dans la région proche, de telles expériences, par la Hutte aux Pies, au Gai Luron à Saulxures-sur-Moselotte, puis maintenant à Cornimont, autour de Francis Cuny, à Travexin et Trougemont, autour du Café associatif 3ème Rive, ainsi que à Xertigny en transition

En France et en Europe, de telles expériences fleurissent, en ville, mais aussi en milieu rural, sous le nom de « Tiers lieux culturels »,  » Peuple et Culture » , « Repair cafés « , fab lab comme envisagé plus haut

En dernière partie de réunion, le maire Alain Vinel parlait du désamiantage prochain, préalable une convention devant permettre à RECRE et ses aides de commencer à intervenir pratiquement,, comme cela était prévu depuis le mois de mai

Le député Christophe Naegelen Naegelen insistait sur « la force culturelle, un lien riche , à Bussang et sa région ».

Prochaine réunion pour définir le projet : vendredi 9 novembre à 20 heures à la salle des Fêtes de Bussang.




10 réactions sur “Sauver le presbytère de Bussang

  1. froissard

    Les tiers lieux, espaces d’émergence et de créativité peuvent être catalyseurs du développement local .Au croisement du territoire réel et du virtuel, de nouveaux tiers lieux apparaissent, dans d’anciens locaux qui sont réinvestis . Ces nouveaux tiers lieux facilitent les rencontres, le partage, la collaboration, la fertilisation croisée entre différents publics, qui sont des acteurs potentiels de créativité , d’émergence de nouveaux possibles et d’innovation ..Ils supposent la mise en place de nouvelles médiations adaptées

    répondre
    1. PG

      Merci de citer vos sources :
      Au croisement du territoire réel et du virtuel, de nouveaux lieux émergent ou d’anciens lieux sont réinvestis. Ces lieux tiers en facilitant la rencontre, le partage, la collaboration, la fertilisation croisée entre différents publics, sont des vecteurs potentiels de créativité, d’émergence de nouveaux possibles et d’innovation. Ils supposent la mise en place de nouvelles médiations adaptées.
      Article rédigé par Christine Balaï, dans le cadre de l’étude réalisée par le Laboratoire LISE du CNAM pour la ville de Paris, « Pratiques culturelles à l’horizon 2030 », 2012

      répondre
  2. le petit rapporteur

    ah tiens..Froissard a appris des nouveaux mots dans les réunions du parti … à moins que ce soit des traductions mots pour mots du Russe en Français des mémoires de Louri Andropov :)

    répondre
    1. froissard

      Lire le blog d’un petit rapporteur peut être intéressant, quand ses commentaires apportent de la matière pour avoir un bon débat avec les autres internautes.Votre esprit trop primaire vous en empêche ..Si j’étais instituteur des années 1950, je vous ferai faire le tour de la cour de l’école avec un bonnet d’âne . Faut pas croire ce que disaient les ignorants d’une autre époque : les communistes n’avaient pas de longs couteaux entre les dents, pour manger les enfants …je vous conseille de vous documenter dans les bibliothèques .On y apprend plein de choses, par exemple sur les Tiers lieux culturels, ou l’on vous retrouvera peut-être pour vous cultiver .

      répondre
  3. Lucien

    un coup de pelleteuse et du neuf ; ça coûtera moins cher et mieux adapté ,en plus ce bâtiment gêne la vue pour tourner .Il faut attendre un tel délabrement pour avoir la nostalgie du presbytère , franchement regardons un peu la réalité en face; comment est fait le bâtiment et les projets lancés ;le passé c’est le passé surtout dans un cas pareil.Le coût des travaux pour un tel bâtiment et les salles ne sont pas adaptées .Du neuf avec à l’intérieur des belles photos de ce presbytère ….Quand on n’aime on ne compte pas c’est sur mais c’est toujours plus facile quand c’est le fric des autres .

    répondre
    1. open bar

      Il est indispensable que chaque village conserve des éléments marquants de son passé.
      Quelle horreur si on rasait tout pour refaire du neuf.

      Et de surcroît rien ne prouve à 3500 euros du m2, que le neuf soit moins cher.

      répondre
  4. froissard

    Faire revivre les campagnes, c’est possible:il faut se retrousser les manches, à la condition que les initiatives citoyennes reçoivent le soutien des municipalités

    répondre
  5. Lucien

    le presbytère , ce qui était le plus joli c’est l’entrée et ces petits jardinets avec cette petite statue de la vierge et ce grand jardin à coté ; garder la façade de l’entrée avec derrière un bâtiment plus moderne et réhabiliter ce petit jardinet devant et ce beau jardin serait plus judicieux créer des salles plus grandes accessible aux handicapés franchement se seraient beaucoup plus juste que de retaper une ruine, le mélange du moderne et de l’ancien de la pierre du bois et du fer .On oublie un bâtiment qui a été vendu et qui a perdu tout son charme la maison paroissiale avec cette magnifique scène en bois qui était également une emblème du passé ,ces salle paroissiale, lieu de rencontre, lieu artistique …mais ça on n’a laissé tombé ce lieu qui avait aussi de quoi accueillir tous ces projets .

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.