Search
mardi 23 oct 2018
  • :
  • :

Le Syndicat – Les locaux d’Anne de Solène rachetés par une société immobilière

image_pdfimage_print

Anne_SOLENE

Placés aux enchères publiques mercredi 6 juin 2018, devant le tribunal de Lille, les anciens locaux Anne de Solène avaient été achetés par Immobilis, une société immobilière installée à Vagney, seul et unique candidat. Pour 90.000 euros, c’est-à-dire le prix de la mise en vente de cette entreprise textile, installée à Julienrupt sur la commune de Le Syndicat, qui a fermé ses portes en 2016.

Cependant, un autre acquéreur pouvait se faire connaître sous dix jours, à la condition d’enchérir de 10 %. C’est précisément ce qu’avait fait Rose-Marie Rochatte, dirigeante de plusieurs sociétés à Le Syndicat, afin de développer un nouveau projet dans le cadre de l’économie sociale, sur les quelque 8.500 mètres carrés de surface du site.

Du coup, les locaux étaient de nouveau mis en vente aux enchères le 3 octobre 2018. Finalement, le dernier mot est revenu à la société immobilière… Immobilis. Celle-ci a surenchéri à l’offre de Rose-Marie Rochatte en acquérant le bien pour 120.000 euros.

La nouvelle fait le bonheur des élus syndiciens à commencer par le maire Jean-Marie Lambottin, heureux de constater que « ces locaux sont rachetés pour y réaliser un nouveau projet ».

Dans un premier temps, la communauté de communes des Hautes-Vosges avait envisagé de faire l’acquisition, pour y installer ses bureaux et y accueillir, par ailleurs, l’association d’aide au travailleurs handicapés et exclus du travail (AITHEX) qui loue actuellement des locaux à Saint-Amé. Finalement, les élus avaient renoncé à ce projet.

AITHEX, qui accompagne vers l’emploi des bénéficiaires du RSA, chômeurs longue durée, jeunes en difficulté, personnes porteuses de handicap, va devoir trouver un nouveau pied-à-terre pour réussir à pérenniser son activité de revalorisation des déchets recyclables générés par les entreprises et ménages de sa zone de collecte.

Pour sa part, Rose-Marie Rochatte devrait  développer son nouveau projet sur le site de la Nouvelle Société Gerbois, à Sapois, qu’elle a repris en janvier 2014.

D.J.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.