Search
lundi 17 déc 2018
  • :
  • :

l’ADEMAT-H dénonce une « nouvelle offensive contre notre hôpital » La plaie reste ouverte, retour à la mobilisation générale le 1er décembre !

image_pdfimage_print
Le 12 juillet dernier, l'ADEMAT-H avait rassemblé 1.300 personnes dans les rues de Remiremont

Manifestation du 12 juillet dernier

L’Association pour la Défense, le Maintien et l’Amélioration de la Maternité et de l’Hôpital de Remiremont  (l’ADEMAT-H) réagit suite à l’annonce de la suppression de 244 postes, dont 104 concernent le centre hospitalier romarimontain.Plus que jamais, elle en appelle à une grande mobilisation le samedi 1er décembre dans le cadre de la journée nationale d’action, « car tous les hôpitaux de France sont concernés ». L’association donne rendez vous à la manifestation programmée ce jour-là à 14 h 30 au Champ de Mars de Remiremont avec concert de casseroles.

L’ADEMAT-H dénonce : « la direction de l’hôpital et l’Agence Régionale de Santé (ARS) tente le passage en force  avec un plan d’économie de 25 millions d’euros qui va diviser la communauté hospitalière et réduire l’offre de soins sur les Vosges. Outre la suppression de 244 emplois et de 99 lits, sont aussi prévus pour Remiremont de faire payer l’accès au parking de l’hôpital, l’augmentation du coût des chambres particulières, la fermeture de la cuisine et la privatisation du service ménage ».

L’association souligne qu’il s’agit toujours du même argumentaire et pose la question : «il faut réduire le déficit. Mais pourquoi ce déficit ? » Puis elle précise : «un plan de performance ne se justifie pas plus à Remiremont qu’ailleurs. La performance, ce n’est pas la régression sanitaire. Ce n’est pas non plus mettre tout le monde sur la route pour se rendre à un hôpital plus éloigné ». Et de s’interroger : « Où est la cohérence ?  Rappelons que le 12 juillet dernier, l’ADEMAT-H avait mobilisé quelques 1.300 personnes dans les rues de Remiremont lors d’un 1er rassemblement auquel s’étaient joints de nombreux maires venus des différentes vallées et de la Haute-Saône. Le même sang coulera t-il dans les veines le 1er décembre ? L’appel est lancé…

D.P.




Une réaction sur “l’ADEMAT-H dénonce une « nouvelle offensive contre notre hôpital »

  1. Un citoyen et lecteur attentif

    Chers lecteurs n’oubliez pas la réunion publique de lundi 26/11/2018 à Le Ménil à 20h30 salle « La Familiale ». Passez l’information au plus grand nombre et si possible déplacez- vous en covoiturage. Ce débat sera très instructif car « le soin est humain et non financier » surtout en établissement public. Notre avenir santé RURAL ET DE MONTAGNE est en jeu, le problème est national.

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.