Search
jeudi 22 août 2019
  • :
  • :

Saint-Etienne – Les Gilets Jaunes invités de Radio Gué Mozot Les manifestants sont actuellement en pourparlers pour organiser une réunion publique

image_pdfimage_print
Giles Jaunes. De gauche à droite Tiff, Adrien, Thomas et Yann

De gauche à droite Tiff, Adrien, Thomas et Yann

Le week-end dernier, ils étaient environ 3 000 à Paris et 700 dans les Vosges à manifester. Le mouvement serait-il en train de s’essouffler ? Les Gilets Jaunes Vosgiens assurent que non !  Au contraire, une trêve pour les fêtes de fin de d’année ne figure pas au programme pour bon nombre d’entre eux. La raison ? Ils ne s’arrêteront pas tant qu’ils ne seront pas  entendus. Après avoir décalé leur campement de quelques mètres du rond-point Leclerc de Saint-Etienne-Lès-Remiremont, ils continuent de faire entendre leur voix.

Leur revendication principale : un RIC (Référendum d’Initiative Citoyenne). Ce référendum comporte 4 branches : le révocatoire, le constituant, le législatif et l’abrogatoire. En attendant, les Gilets Jaunes de Saint Etienne ont déposé des urnes symboliques près de leur campement et à l’entrée des supermarchés du secteur. Leur but : fédérer la population pour qu’elle prenne une part plus active dans la vie de son pays. Les Gilets Jaunes sont actuellement en pourparlers pour organiser une réunion publique dans ce même but. Le jour et le lieu sont encore à définir.

Affaire à suivre !

LOU




15 réactions sur “Saint-Etienne – Les Gilets Jaunes invités de Radio Gué Mozot

      1. damien

        en Suisse ? moins de 50 % de votants par referendum, et en nombre environ 50% de moins par rapport a il y a 10 ans.et les sujets abordés ? le dernier « pour la dignité des vaches à cornes » intéressant pour les populations urbaines…

        répondre
        1. helmumuth

          C’est toujours mieux que de donner les quasis pleins pouvoirs à un technocrate qui n’a recueilli au premier tour que le vote de 18 % des inscrits.
          Cela montre bien que notre système électoral est à reformer de A à Z.

          répondre
    1. naîf

      Pouvez vous étayer votre conviction ? je pense que les lecteurs voudraient connaître vos arguments pour affirmer votre opinion. a moins que le RIC ne soit à l’ encontre de votre idéologie. Il me semble que nos voisins Suisses le vivent très bien de même que leur système de Présidence pourrait très bien s’ appliquer à la France.

      répondre
      1. lamisol

        Juste un petit rappel: élection législative partielle en Essonne pour remplacer Manuel Valls : 18.08% des inscrits se sont déplacé pour le premier tour.

        répondre
  1. censuris populous

    quelle naïveté de penser qu’on peut faire un copier / coller d’un mode de gouvernance d’un pays sur un autre sans prendre en compte certains paramètres comme la population, les richesses intérieures, l’import et l’export … ! Vous vivez dans le monde des Bisounours … lol ! restez à votre place et ne cherchez pas à vouloir faire de la géopolitique de quartiers.

    répondre
    1. helmumuth

      Si censuris populous nous parle d’import export, de géopolitique et de richesse intérieure, cela modifie complément la donne.
      Sans oublier aussi, et c’est important d’en tenir compte,que plus tu pédales moins vite et moins t’avance plus vite .

      répondre
  2. naïf

    En France , dites moi quel est le pourcentage de votants aux élections ? et vous Mr le censeur , vous seriez bien incapable de donner des chiffres de vos affirmations , mais le problème n’est pas là , vous ne devez pas être le genre de personnes qui accepte la discussion, je demandais simplement à Mr Laheurte de nous expliquer son idée , car à vous Monsieur , je ne vous ai pas demandé de me répondre par des propos qui sentent la dictature prolétaire et le totalitarisme de caniveaux.

    répondre
  3. Le Père Noel

    Bien dit Bernard
    Pour « naïf », ça promet les futures rencontres cytoyennes autour d’une table. Vu le vocabulaire et les expressions utilisées. On va se balancer des chiffres qui vont être systématiquement contestés, les plus affirmatifs vont se faire traiter de dictateurs, les GJ aveuglés par la jalousie seront incapables de comprendre les réalités économiques, les autres ne pense « qu’a bouffer du patron ». Je regrette beaucoup car au départ l’idée de cette ouverture m’intéressait et j’aurais bien volontiers partagé les expériences de chacun. Mais j’imagine la suite. Aucun partage d’idées sinon on va se prendre une volée de bois vert. Alors les GJ vont continuer leur monologue et ça va faire flop. L’essai n’est pas prêt d’être transformé. À suivre….

    répondre
  4. Jacques

    notre constitution a fait émerger des élites. L’ENA façonne des gens pour gouverner. Attention à la DOMINATION MéPRISANTE!

    LA base de notre DETTE …La souveraineté monétaire par le Général De Gaulle intervient par La nationalisation de la Banque de France LOI du 2 décembre 1945 Début des TRENTE GLORIEUSE . la Banque de France créait de l’argent à partir de rien et sans intérêt, pour faire des avances sans intérêt au Trésor public et permettre à l’État d’investir dans des infrastructures d’intérêt général (écoles, hôpitaux, transports publics…sociale). L’argent était remboursé par l’État au fur et à mesure de la réalisation du projet, et détruit alors par la Banque : il ne circulait que pendant le temps de l’avance ou de l’emprunt. L’État pouvait ainsi FINANCER les besoins du pays sans augmenter les taxes ou les emprunts. A condition que l’argent ne dérive pas vers des dépenses de fonctionnement, ce système est par nature anti-inflationniste,LA FIN AVEC la LOI 03/01/1973 nos gouvernements ont abandonné la création monétaire aux banques privées.avec Intérêts dernier budget excédentaire 1974 ….« Si le peuple permet un jour aux banques privées de contrôler l’émission de la monnaie . Les banques et les corporations qui croîtraient autour d’elles déposséderaient le peuple de toute propriété jusqu’à ce que leurs enfants se réveillent sans logis, sur le continent que leurs pères ont conquis. » (Thomas Jefferson) … Il y a deux manières de conquérir et d’asservir une nation, l’une est par les armes, l’autre par la dette » second Président des Etats-Unis, John Adams….. « Donnez moi le contrôle sur la monnaie d’une nation, et je n’aurai pas à me soucier de ceux qui font ses lois. »… Jamais les « élus » des banques n’institueront autre chose que la souveraineté de leurs maîtres financiers.VOILA LE PROBLÈME … La politique n’est pas l’art de résoudre les problèmes, mais de faire taire ceux qui les posent

    répondre
    1. lamisol

      Il y a également deux manières de ne plus avoir de dettes.
      La première consiste à la rembourser et la suivante à supprimer le préteur ( c’est également la guerre).

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.