Search
lundi 25 mar 2019
  • :
  • :

Aurore Sellier :  » Tourner avec Claude Vanony était une expérience géniale » La jeune actrice apparaît dans des films de prévention santé de la CPAM aux côtés de l'humoriste vosgien.

image_pdfimage_print

Aurore Sellier 3A partir du 1er mars, la CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) et le Pays de Remiremont et ses Vallées testent une opération de sensibilisation originale, pour accroître la participation de la population aux campagnes de prévention. Quatre petits films traitant des cancers,  colorectal, du sein, de l’utérus et de la grippe seront diffusés à partir du 1er mars sur les réseaux sociaux. Aurore Sellier fait partie du casting aux côtés de Marina Bobenrieth, et de Claude Vanony. Un retour aux sources pour la jeune actrice, qui réside aujourd’hui à Paris.

Comment avez-vous été amenée à participer à cette campagne de prévention de la CPAM?

Le metteur en scène,  Arnaud Virat, avait réalisé un reportage sur moi lorsque j’étais encore esthéticienne, avant que je ne décide de devenir comédienne. Il avait vu que j’avais changé d’orientation et a pensé à moi pour incarner la petite-fille au sein de la famille vosgienne que l’on retrouve dans les films.

Comment s’est passé le tournage?

Nous avons tourné pendant deux jours, les 19 et 20 février, dans une maison à Épinal dans une excellente ambiance. J’étais très heureuse de tourner avec Marina Bobenrieth et Claude Vanony qui est quelqu’un de formidable. J’étais scotchée par son dynamisme. Il a toujours une anecdote à raconter.  Je suis très attachée à mes Vosges natales et j’ai souvent rêvé de tourner avec des acteurs vosgiens. Si je n’ai pas eu la chance de pouvoir jouer aux côtés d’Emmanuelle Rivat (originaire tout comme Aurore de Cheniménil NDLR), j’ai pu tourner avec Claude Vanony, ce qui était une très belle expérience.  De plus, le projet est sympa. Le réalisateur a su faire d’un sujet de santé, a priori peu réjouissant, quelque chose de fun et moderne. Il savait exactement ce qu’il voulait et nous a donc parfaitement guidés lors des plans séquences.

Quels sont vos prochains projets?

La semaine prochaine, je tourne un docu-fiction sur le château de Malbrouck en Moselle réalisé par Patrick Basso puis je vais reprendre le tournage d’un court-métrage « le quai des égarés » qui avait été interrompu par ma tournée pour le spectacle des Alphas. Je suis également en train d’écrire un « seule en scène » pour lequel j’ai déjà trouvé une productrice, Barbara Zaborny Belin. J’aimerais pourvoir jouer la première à Epinal et me produire ensuite sur Paris mais je n’en suis qu’au début de l’écriture.

Affaire à suivre!

Propos recueillis par Adeline Stoltz

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.