Search
mercredi 26 juin 2019
  • :
  • :

La Bresse – l’association Gilets Jaunes Vosges 88 organise une réunion publique ce vendredi soir

image_pdfimage_print

Capture d’écran 2019-02-28 à 19.05.29

L’association Gilets Jaunes Vosges 88 organise une réunion publique ce vendredi soir à 19h au Centre Culturel et Social de la Bresse, 12 rue Mougel Bey.




10 réactions sur “La Bresse – l’association Gilets Jaunes Vosges 88 organise une réunion publique ce vendredi soir

  1. Ali

    Bonjour,pourquoi être gilet jaune,,lorsque la caf paye tous.nous les arabes ont à tous compris.on chôme et on avise.bonne journée:-):-):-):-):-)

    répondre
  2. froissard

    Un commentaire dont on se serait bien passé .Quelqu’un qui a le courage de dire qu’il profite du système .Pas de quoi être fier de se vanter d’une telle attitude .C’est de la provocation, qui alimente la haine de l’étranger qui mange le pain des Français .Heureusement la fraude sociale, n’est pas si importante que l’on veut bien le dire ( ce n’st qu’une infime minorité, tout de même 2 milliards d’euros par an ) Des moyens pour traquer toutes les tricheries à tous les étages .La seule et vraie valeur c’est le travail .Qu’on se le dise la classe moyenne ne peut porter la société à elle seule .l’effort doit être partagé, équitablement, en fonction des moyens et des besoins de chacun .Comme l’on dit :aide toi le ciel t’aidera !

    répondre
  3. froissard

    Dans toute société organisée, nous avons des devoirs et des droits .je n’ai pas pour habitude dénoncer. Mais j’espère que cette personne se fera pincer ( CAF et ASSEDIC ) Humaniste et progressiste , je ne tolère pas que l’on profite du système ;Ce n’est pas parce que nos élites ne donnent pas l’exemple, que l’on doit copier leur comportement. Le travail , c’est l’honneur des forces laborieuses .Participer aux charges de la Nation ,par le travail et l’impôt , c’est contribuer à la grandeur de notre pays .

    répondre
    1. JMV

      Je partage votre avis sur les responsabilités et les devoirs des uns et des autres.
      Mais ouvrez les yeux et prenez l’exemples des innombrables familles nombreuses dont la finalité pour les parents et d’abord de toucher le package de prestations sociales qui accompagne leur nombreuses progénitures.

      répondre
  4. Tonton Reporter

    Bravo, nous étions une équipe de Cornimont, prête à débattre, hélas, après recherche, impossible de trouver la salle… pourtant nous n’étions pas passé chez Tétin ou chez Gustave… Espérons que le débat fut bon…

    répondre
  5. 88200macgyver

    Ali profite tout simplement de ce que l’état donne à tour de bras … mais c’est à nous d’empêcher les hommes politiques de distribuer nôtre argent . Ils croient que tout le monde a des revenus comme eux , ce qui explique qu’ils ignorent la misère. Déjà ,il y a trente ans environ , Danièle Mitterand faisait ça pour les sans papiers …et ça ne fait que de continuer !
    ..

    répondre
    1. le geste auguste des semeurs de blé.

      Beaucoup de hauts politiques inutiles disposent d’indemnités et
      d’avantages éhontés et dans le même temps distribuent le cœur sur la main l’argent des autres.

      répondre
  6. froissard

    Ne pas confondre assistanat et solidarité .Il est juste, normal et nécessaire de venir en aide, aux personnes en situation difficile, mais pour une période limitée dans le temps, de manière à régler les problèmes .A part les personnes invalides, on ne peut vivre de la solidarité, de longues années, voir toute sa vie, ce qui devient de l’assistanat .L’oisif ira loger ailleurs .Nous sommes responsables de nos vies et ne pouvons tout attendre de l’Etat providence, dont la corne d’abondance se vide, car pillée par toutes sortes de comportements parasites, à tous les étages

    répondre
    1. JMV

      Ça c’est de la théorie.

      La réalité est que trop d’assistanat développe chez beaucoup oisiveté, et envie de vivre tel le rémora sur le dos de la bête.

      Les services publics étant au bout, il faudrait donc par exemple que les personnes aidées saines de corps et d’esprit aident aux fonctionnement des EPHAD.
      Culture de potagers bio.
      Petites mains en cuisine.
      Entretien léger des bâtiments et des espaces verts.
      Etre en binôme avec un aide soignant.
      …..
      …..

      Cela à raison d’ une dizaine d’heures par semaine.

      Ceci permettrait de faire baisser le coût insupportable de ces établissements pour nos anciens.

      Dans une société ou désormais les moyens manquent, on ne peut demander à être aidé sans ne rien donner de son coté.
      Ce n’est pas discriminatoire,c’est du bon sens.

      répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.