Search
jeudi 21 fév 2019
  • :
  • :

Eloyes : une centaine de gilets jaunes sont venus soutenir les salariés d’Elivia

image_pdfimage_print

P1010869

Des gilets jaunes venus de plusieurs villes du département se sont rassemblés ce midi devant le site d’Elivia, dans la zone industrielle d’Eloyes.

La nouvelle est tombée fin janvier : le site d’Elivia a Eloyes fermera en mai prochain. 81 emplois seront supprimés. Elivia est le numéro deux français de la viande de boeuf. L’entreprise est présente sur 17 sites industriels en France parmi lesquels celui d’Eloyes et celui de Mirecourt.

« Le futur monde que Macron propose, c’est ça ! »

Michel Padox, vice président de l’association « gilets jaunes Vosges 88 » est présent sur place : « On est la pour montrer qu’on est solidaire ». Il dénonce l’absence de négociation : « les dés étaient pipés dès le départ ». Il exprime la détermination du mouvement à se poursuivre : « Partout où il y aura ce genre de vacheries, nous seront là. On lâchera rien ! Nous serons toujours là, s’il le faut, dans 3 mois, dans 6 mois ».

« Beaucoup de boites ferment dans les Vosges »

Claude, gilet jaune de Chavelot, s’inquiète : « Derrière ces licenciements, ce sont des familles. Beaucoup ne retrouveront pas d’emploi ». Il accuse la recherche du profit à tout prix. « Le travail, ça court pas les rues dans les Vosges. Comment ils vont faire ? Ca va être la galère ! On va leur proposer des formations. Et les contribuables vont payer, comme d’habitude », affirme Alain, gilet jaune présent sur place.

« nos jeunes, nos enfants… s’il n’y a plus rien pour eux ici, ils devront partir » affirme Claude. Il considère les conséquence de la fermeture d’Elivia : « un impact énorme sur le secteur de Remiremont et d’Eloyes. Pour les entreprises qui sous-traitent avec Elivia, pour les commerçants, pour les artisans ».

Un salarié de l’entreprise, qui souhaite rester anonyme, souhaite « une bonne mobilisation pour montrer au patron qu’il y a du monde ». « 5 réunions de négociation sont prévues, la dernière le 28 février », confie-t-il. Des postes seraient à pourvoir à Eloyes, rien de très certain encore.

Les manifestants se dirigent ensuite en direction d’Epinal pour un rassemblement devant la préfecture.




4 réactions sur “Eloyes : une centaine de gilets jaunes sont venus soutenir les salariés d’Elivia

  1. ouietalors

    [mode ironique ON] je ne vais pas me réjouir de cette fermeture mais cet afflux de salariés va peut-être solutionner en partie les nombreuses offres d’emplois non pourvues du secteur de la boucherie et des industries agro alimentaire locale qui n’ont aucun CV à moudre depuis des années ![mode ironique OFF]

    Hé oui .. il y a encore plein d’offres d’emploi dans les Vosges mais parfois pour payer les factures il faut accepter de perdre un peu de  » confort « . Je leurs souhaite sincèrement de retrouver vite quelque chose avant que ne s’installe les mauvaises habitudes

    répondre
  2. bernard

    très bien de soutenir les ouvriers ( je leur souhaite de retrouver du travail) ,Parmi tous les GJ mr Padox en tète au lieu de brailler pourquoi ne pas vous lancer dans la reprise de cette entreprise et la diriger de main de maître, puisque vous avez apparemment des solutions ?

    répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.