Search
mardi 25 juin 2019
  • :
  • :

« Ensemble sauvons des vies » : la CPAM lance une campagne pour le dépistage des cancers et la vaccination contre la grippe Mieux vaut prévenir que guérir

image_pdfimage_print

P1030855

Une vidéo a été publié aujourd’hui à 16h sur la page Facebook de la caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) des Vosges. Un film très court : 1 minute 45. L’objectif est de sensibiliser le public au dépistage du cancer colorectal. Le premier d’une série de 4 clips.

A partir de mars 2019, la Caisse Primaire Assurance Maladie (CPAM) des Vosges innove avec un test in vivo, en collaboration avec le territoire du Pays de Remiremont et de ses Vallées. Cette opération intervient dans le cadre du Pacte Santé « Ensemble sauvons des vies » lancé en 2017, pour lutter contre la baisse de la participation de la population locale, aux campagnes de prévention des cancers colorectal, du sein, du col de l’utérus et de la vaccination contre la grippe saisonnière. Il s’agit d’une opération de communication ciblée sur la population du Pays de Remiremont et de ses Vallées (environ 85.000 habitants), dont l’impact sera ensuite mesuré. 4 films décalés et percutants, de format court, sur les 4 sujets, ont été réalisés par une agence de communication et une société de production locales.

L’objectif est de faire passer un message fort, à travers le quotidien d’une famille vosgienne. Les acteurs ont été choisis avec soin : Claude Vanony joue le grand-père, et l’actrice Aurore Sellier, sa petite fille de 25 ans. Dans ce premier film, diffusé à l’occasion de Mars Bleu (le mois de promotion du dépistage contre le cancer colorectal) sur les réseaux sociaux, le grand-père, Claude Vanony, tente de faire un tuto sur le dépistage du cancer colorectal, profitant des outils de sa petite fille Youtubeuse. S’ensuit un dialogue familial, plein d’humour, qui laisse toute sa place au message principal : «Tu sais que c’est le second cancer le plus meurtrier alors que le test peut te sauver la vie ?». En effet, le cancer colorectal est le deuxième plus meurtrier après le cancer du poumon. Et pourtant, détecté tôt, on en guérit dans 9 cas sur 10. « 60% de la population n’accède pas au dépistage du cancer colorectal », affirme Pascal Enrietto, président de la CPAM des Vosges.

Partant du constat que c’est le bouche à oreille, qui est le principal élément déclencheur du dépistage et de la vaccination, les films sont diffusés sur Internet, principalement sur les réseaux sociaux (Facebook) et les plateformes Youtube et Vimeo. « Tout le monde aujourd’hui est sur les réseaux sociaux, ça impliquait une autre approche », explique Pascal Enrietto. Pour Dominique Peduzzi, président du Pays de Remiremont et de ses vallées, « L’idée, c’est d’enlever le côté institutionnel de la communication (…) Faire une communication plus proche des gens (…) C’est dans la multiplicité et la diversité des moyens de communication qu’on peut être efficient ». Dans ces clips vidéos, on joue sur les codes culturels, le langage, et les paysages vosgiens, afin qu’un « processus d’identification » puisse se faire.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.