Search
lundi 17 juin 2019
  • :
  • :

L’impact du BREXIT pour les français souhaitant se rendre au Royaume-Uni

image_pdfimage_print

brexit-2185266_1280

Le référendum du 23 juin 2016 au Royaume-Uni, actant la sortie de ce pays de l’Union européenne, n’induit aucun changement dans l’immédiat pour les ressortissants français et européens, qui peuvent continuer de circuler et d’y séjourner librement.

En effet jusqu’au 29 mars 2019, pour entrer au Royaume-Uni, les voyageurs doivent se munir d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité, et n’ont nul besoin de détenir un visa.

Après cette date, deux possibilités existent si le pays obtient un accord ou non avec l’Union
européenne :
– si un accord est conclu et ratifié entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne, les conditions
resteront les mêmes qu’actuellement et ce jusqu’au 31 décembre 2020 inclus.
– dans le cas contraire, le gouverment britannique a indiqué que les cartes nationales d’identités
délivrées par les États-membres de l’Union européenne à leurs ressortissants resteront valables
jusqu’au 31 décembre 2020 inclus. La confirmation de cette annonce permettrait aux voyageurs
de pouvoir se rendre dans ce pays avec leur passeport ou leur carte nationale d’identité. À partir
du 1er janvier 2021, les voyageurs ressortisssants européens devront certainement se munir
d’un passeport. Concernant les visa, le gouvernement britannique a indiqué qu’il ne souhaitait
pas soumettre les ressortissants européens à cette obligation pour les séjours d’une durée
inférieure à 3 mois.

Concernant les titres d’identité et de voyage qui auraient été déclarés volés ou perdus, ils sont
systématiquement invalidés, il ne faut donc pas tenter de voyager entre la France et le
Royaume-uni avec ces documents, qui sont automatiquement retirés par les autorités
britanniques en charge du contrôle des frontières (Border Force).
Le Royaume-Uni ne faisant pas parti de l’espace Schengen, les mineurs étrangers résidant
habituellement en France, et participant à un voyage scolaire dans ce pays, peuvent voyager
sous couvert du document de voyage collectif (« liste d’écoliers voyageant dans le cadre d’une
excursion scolaireà l’intérieur de l’Union européenne ») établie par la préfecture, et qui tient lieu de
visa d’entrée au Royaume-Uni. Par ailleurs les mineurs étrangers doivent être impérativement
munis d’un passeport individuel en cours de validité.

Les conditions sont suceptibles d’évoluer et pour préparer au mieux leur voyage au Royaume-
Uni, il est conseillé aux voyageurs de consulter la fiche d’information disponible sur le site du

ministère de l’Europe et des Affaires étrangères sur le lien suivant :

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/royaume-
uni .

Le référendum du 23 juin 2016 au Royaume-Uni, actant la sortie de ce pays de l’Union

européenne, n’induit aucun changement dans l’immédiat pour les ressortissants français et
européens, qui peuvent continuer de circuler et d’y séjourner librement.
En effet jusqu’au 29 mars 2019, pour entrer au Royaume-Uni, les voyageurs doivent se munir
d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité, et n’ont nul besoin de
détenir un visa.
Après cette date, deux possibilités existent si le pays obtient un accord ou non avec l’Union
européenne :
– si un accord est conclu et ratifié entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne, les conditions
resteront les mêmes qu’actuellement et ce jusqu’au 31 décembre 2020 inclus.
– dans le cas contraire, le gouvernement britannique a indiqué que les cartes nationales d’identités
délivrées par les États-membres de l’Union européenne à leurs ressortissants resteront valables
jusqu’au 31 décembre 2020 inclus. La confirmation de cette annonce permettrait aux voyageurs
de pouvoir se rendre dans ce pays avec leur passeport ou leur carte nationale d’identité. À partir
du 1er janvier 2021, les voyageurs ressortissants européens devront certainement se munir
d’un passeport. Concernant les visa, le gouvernement britannique a indiqué qu’il ne souhaitait
pas soumettre les ressortissants européens à cette obligation pour les séjours d’une durée
inférieure à 3 mois.

Concernant les titres d’identité et de voyage qui auraient été déclarés volés ou perdus, ils sont
systématiquement invalidés, il ne faut donc pas tenter de voyager entre la France et le
Royaume-uni avec ces documents, qui sont automatiquement retirés par les autorités
britanniques en charge du contrôle des frontières (Border Force).
Le Royaume-Uni ne faisant pas parti de l’espace Schengen, les mineurs étrangers résidant
habituellement en France, et participant à un voyage scolaire dans ce pays, peuvent voyager
sous couvert du document de voyage collectif (« liste d’écoliers voyageant dans le cadre d’une
excursion scolaire à l’intérieur de l’Union européenne ») établie par la préfecture, et qui tient lieu de
visa d’entrée au Royaume-Uni. Par ailleurs les mineurs étrangers doivent être impérativement
munis d’un passeport individuel en cours de validité.

Les conditions sont suceptibles d’évoluer et pour préparer au mieux leur voyage au Royaume-
Uni, il est conseillé aux voyageurs de consulter la fiche d’information disponible sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères sur le lien suivant : https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/conseils-par-pays-destination/royaume-uni .

 

Capture d’écran 2019-02-20 à 14.49.44




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.