Search
jeudi 25 avr 2019
  • :
  • :

Plombières – La 3ème exposition d’art érotique est lancée (-18)

image_pdfimage_print

P1020023

La 3ème édition de l’exposition EroticArt a ouvert ses portes ce samedi pour deux week-end. Des artistes aux techniques diverses présentent leurs oeuvres sur le thème de l’érotisme. Voici une présentation de quelques uns des exposants, à découvrir en plusieurs lieux de la ville.

Originaire d’Uzemain, Stéphanie a fait les Beaux Arts d’Epinal. C’est son père aquarelliste qui lui a transmis la passion du dessin. Elle a travaillé dans la communication et a enseigné au lycée Camille Claudel de Remiremont. Si elle travaille à l’acrylique traditionnelle, elle apprécie beaucoup le stylo bic : « ça donne ce petit coté gravure ». Ses sources d’inspiration sont le monde de la science fiction et de la fantasy. Elle aime placer des détails dans ses oeuvres « pour que chaque personne qui regarde puisse se raconter sa propre histoire ». On peut retrouver son travail notamment sur facebook.com/stephanie.illustration.nancy

Pascal Skapal présente 150 photos de shibari. Il a une préférence pour le noir et blanc : « c’est ce qui permet d’avoir la lumière et les effets de matières les plus intéressants ». Il pratique la photographie depuis 30 ans et le shibari depuis 5 ans. « J’ai étudié. Ca se fait pas à la légère (le shivari). C’est une pratique qui peut être dangereuse ». Pascal Skapal avait déjà exposé à Nancy une série de photos de corps nus dans des boites. Il prépare actuellement une exposition nommée « la malle ». On peut trouver ses oeuvres sur facebook, entre autres, sur la page Skapal Photography.

Alain Claude fait de la marqueterie contemporaine. Dans sa famille, ils sont ébénistes d’art depuis 4 générations. C’est la voie qu’il a suivie, celle de l’artisanat, de la fabrication et de la rénovation de meubles et objets de bois « en gardant toujours le côté artistique ». Depuis sa retraite, il se consacre davantage à la marqueterie. Il aime mélanger l’abstrait et le figuratif. En plus des tons de bois utilisés pour donner du relief, il utilise de la peinture. Il a une page Facebook : créations AC.

Vinsz expose des peintures en négatif, réalisées au cure-dent et à la goutte de peinture. Pour la précision, il utilise des grilles de radiateurs ou encore des tapettes à mouche. Pour EroticArt, il présente des oeuvres inspirées de Milo Manara. On peut retrouver son travail sur sa page Facebook : Vinsz.

L’exposition se poursuis ce weekend et le prochain. Ouverture exceptionnelle le jeudi 14 février pour la Saint Valentin. Entrée libre dans plusieurs salles réparties dans la ville.

smallit




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.