Search
lundi 17 juin 2019
  • :
  • :

Le Val-d’Ajol : intronisations au sein de la confrérie des Taste-Andouilles

image_pdfimage_print

P1020636

Ce premier jour de la Foire aux andouilles du Val-d’Ajol était consacré à l’accueil des Confréries Gastronomiques et Vineuses du Grand-Est, de Franche-Comté ou d’ailleurs. Un chapitre spécial leur était dédié, avec de nouvelles intronisations au sein des Taste-Andouilles.

Rassemblés devant la salle des fêtes du village, les membres des confréries invitées ont assisté à la cérémonie des intronisations. Ces confréries viennent de Rambervillers, Fougerolles, Melun, Vittel, Epinal, Nancy… et même d’Allemagne ou de Madère.

Laurent Gandloff et Claude-Louis Contoux, président et secrétaire de la fédération régionale des confréries.

Laurent Gandloff et Claude-Louis Contoux, président et secrétaire de la fédération régionale des confréries.

Laurent Gangloff, ayant fait le déplacement depuis la Moselle, dit avoir « toujours beaucoup de plaisir à venir ». Il vient à la foire du Val d’Ajol depuis une vingtaine d’années. Il est le président de la Fédération Régionale des Confréries du Grand Est. Cette région « Grand Est », plus ancienne que la région politique du même nom, comprend la Lorraine, l’Alsace, la Champagne-Ardenne et la Franche-comté.« On a plaisir à retrouver des gens des quatre coins du grand est, et d’ailleurs ».

Pour Lino Dionisio, ambassadeur de la confrérie enogastronomique de Madère, ces rencontres sont l’occasion de « faire connaître notre gastronomie et connaitre celle des autres confréries ».

L’évêque de Saint Dié, Didier Berthet.

L’évêque de Saint Dié, Didier Berthet.

L’évêque de Saint Dié, Didier Berthet, fait partie des intronisés : « C’est une manière de dire mon coup de chapeau pour tous ceux qui ont soin de conserver les traditions locales (…) tisser du lien social autour de choses simples et bonnes, de la vie, de la nature, de la Création ». Il met en avant « l’amitié, la simplicité des relations entre les gens, la joie d’être ensemble ». En tant que membre de l’Eglise, il insiste sur la « fraternité des chrétiens entre eux et avec ceux avec qui ils vivent » Il se dit agréablement surpris du maintien d’un dynamisme dans la vie locale. « Tout ce qui peut tisser un lien de fraternité, je l’encourage ».




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.