Search
samedi 20 juil 2019
  • :
  • :

Clémence BERETTA, Florian MAYER DUO EN OR !

image_pdfimage_print

Dimanche dernier  à EPINAL, les deux sociétaires  de l’athlé Vosges Pays de Remiremont   sont  devenus champions de France de marche athlétique à EPINAL,  Clémence BERETTA  sur le 20km et Florian MAYER  sur le 50 km.

Après leur exploit, Ils nous livrent leurs impressions.

Comment s’est déroulée votre préparation ?

– Clémence : J’ai effectué un très gros travail foncier avec 3 stages successifs au Portugal avec des pointes à 140 km hebdomadaire ; sans travail de vitesse, j’ai pu décrocher 2 titres nationaux en salle sur le 3000m et battre mon record  sur la distance. J’avais donc confiance en moi jusqu’à ce que je subisse un état grippal  tenace qui m’a contraint à 15 jours d’arrêt  jusqu’au début du mois de mars. Je partais donc un peu  dans l’inconnu à Epinal, mon dernier 20 km remontant à  mai 2018.

Florian :    Je suis entré à l’école de gendarmerie depuis janvier et j’ai des difficultés  à pouvoir m’entrainer   sereinement avec mes nouveaux horaires. De plus  je n’ai pas de circuit sécurisé à proximité pour effectuer mes sorties longues. Mais  j’ai suivi à la lettre le programme d’entrainement de mon coach Eddy RIVA.  Mon nouveau  statut ne me donne pas beaucoup de temps et la météo de l’hiver  m’a joué des tours ; et comme je m’entraine  sans accompagnateur j’ai vraiment dû me faire violence pour suivre ma préparation avec des pics à 160 km par semaine.

Comment s’est déroulée votre course ?

– Clémence. Je n’ai pas tout à fait suivi les recommandations de mon coach. Un peu par hasard je me suis retrouvée  à la tête du groupe  alors  que j’aurais dû rester cachée ; sur une base de 4.45 par km, je me sentais bien malgré le vent.  La sélection s‘est faite par l’arrière et je me suis retrouvée seule avec la parisienne Marine QUENEHEN au 8° km.  Elle  m’a mené la vie dure et j’ai dû lui laisser me prendre jusqu’à 80 m d’avance  entre le 11° et le 13° km au moment  où j’ai souvent un coup de moins bien. Ensuite mon coach m’a reboosté, je me suis remobilisée et j’ai réussi à remonter sur elle au 15° km  pour attaquer de suite et creuser l’écart jusqu’à l’arrivée. Mais j’ai beaucoup souffert,  j’avais les jambes en feu   et j’ai ressenti le manque de séances  spécifiques. Heureusement  le public a été  formidable et m’a vraiment porté dans les  derniers tours et le Maire d’Epinal,   ma famille et mon coach Eddy m’ont accueillie  à l’arrivée.

Florian : Le 50 km est une distance où il faut bien se connaitre et surtout ne pas faire d’erreur d’allure faute de quoi  on le paye cash passé le 35° km. J’ai suivi scrupuleusement les consignes de mon coach  et je suis donc parti sur les bases de 5mn par km car l’objectif était le titre et un chrono de 4h10. J’ai laissé le canadien BILODEAU partir seul devant et j’ai respecté mon tableau de marche à la lettre. Quand le canadien a  abandonné, je savais que j’avais gagné le titre si se je tenais mon allure. J’ai commencé à peiner après le 35°km  notamment avec le fort vent de face et une température qui avait baissé. Mais j’ai tenu  mentalement et j’ai pu lever les bras en vainqueur et  battre mon record. Comme Clémence, j’ai été fortement encouragé tout au long du circuit et mes parents m’ont constamment motivé.

Votre prochain objectif ?

Clémence : Je reste concentrée sur mon objectif majeur qui est le championnat d’EUROPE espoir  en Suède  début juillet où je vise un top 5.

Florian :   Je vais d’abord me repose et savourer ce titre   puis me préparer pour mon club pour les interclubs en mai. Ensuite, je veux intégrer l’équipe de France et descendre sous la barrière mythique des 4h00.

 




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.