Search
mardi 25 juin 2019
  • :
  • :

L’épidémie de gourme enfin éradiquée

image_pdfimage_print

LC équitation 2

LC Equitation , le centre équestre situé sur le site de la Grange Puton, vient de connaitre une période peu réjouissante. En effet, de nombreux chevaux et poneys ont contracté la gourme, ce qui a considérablement affecté l’activité du centre équestre.

La gourme, aussi appelée angine du cheval, est une maladie contagieuse des équidés, causée par une bactérie. Elle atteint généralement les chevaux et poneys de moins de 5 ans. Le premier cas s’est déclaré le 21 janvier. La période d’incubation peut aller jusqu’à 15 jours, c’est pourquoi cette épidémie a duré longtemps, de nouveaux cas se déclarant chaque semaine.

80% de la cavalerie touchée

Seuls les shetlands et deux poneys ont été épargnés. 5 chevaux ont développé une forme grave de la maladie avec d’impressionnants abcès mais ils sont tous aujourd’hui sortie d’affaire même si deux poneys terminent encore leur convalescence.

Cette maladie est transmissible de cheval à cheval et l’homme peut également être vecteur. Si des précautions ont été prises en interne, difficile pour le club de contrôler les allées et venues des visiteurs, le centre étant un lieu de promenade particulièrement prisé. Aussi, malgré les rubalises mises en place et les affiches précisant la défense de caresser les poneys et chevaux, nombreuses ont été les personnes bravant les interdictions, ce qui n’a pas joué en faveur d’une extinction rapide de la maladie.

Une perte de chiffres d’affaires estimée à 15000 €

Pour éviter la propagation de cette maladie extrêmement contagieuse, le centre équestre a pris toutes les dispositions nécessaires : fermeture totale de l’école d’équitation pendant un mois ; annulation de deux concours sur le site et de toutes les participations des cavaliers de l’écurie aux concours externes.LC équitation

C’est un coup dur pour l’école d’équitation. « Au manque à gagner s’ajoutent les frais de vétérinaires élevés » se désole la gérante, Anne Posedel. « On risque de faire une année blanche » poursuit-elle. « Et encore, on pourra s’estimer heureux si c’est le cas ».

Depuis une quinzaine de jours, les cours ont repris progressivement et le pire est maintenant derrière. Le club envisage d’organiser quelques animations en interne pour tenter de minimiser la perte financière mais LC Equitation sait d’ores et déjà qu’elle ne pourra pas être totalement compensée.




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.